12 symboles qui forment la quintessence de la culture chinoise

12 symboles culturels importants en Chine

La culture chinoise a une longue histoire qui remonte à plus de 5000 ans, et c'est aussi l'une des plus richee au monde. Aujourd'hui encore, de nombreuses valeurs chinoises sont issues des réalisations des anciens sages qui ont posé les bases d'une resplendissante civilisation chinoise. Par conséquent, le long fleuve de l'histoire de la Chine est parsemé d'innombrables symboles qui possèdent de multiples significations et ont profondément influencé la culture nationale.

Quand on évoque la Chine, qu'est-ce qui vous vient à l'esprit ? Qu'est-ce qui la représente le mieux ? Qu'est-ce qui s'associe le mieux à la Chine ? Nous vous proposons ici une liste des 12 principaux symboles culturels de la Chine.

Les lanternes chinoises

Lanternes chinoises rouges

Les lanternes chinoises (红灯笼, hóng dēng lóng) sont devenues un des symboles de la culture chinoise dans le monde entier, et elles ont joué un rôle important et irremplaçable dans la longue histoire chinoise.

Dans la Chine ancienne, lorsqu'il n'y avait pas d'électricité, les lanternes chinoises étaient utilisées comme source de lumière, mais également pour vénérer Bouddha dans les temples.

Les lanternes artisanales sont encore largement utilisées dans la société actuelle pour décorer les maisons, les lieux publics et les rues des villes. Elles sont également une composante essentielle des festivités du Nouvel An chinois ou de la fête des lanternes.

Que symbolisent les lanternes dans la culture chinoise ?
Si leur fonction de base était d'éclairer, elles ont également des connotations culturelles ; elles soulignent notamment l'unité de la famille qui se réunit.

La couleur rouge

La couleur rouge dans la culture chinoise

En Chine, la symbolique des couleurs tient toujours une place importante. Le rouge est fortement associé à la vie, à la chaleur et à la source de tout cela : le soleil. Au sens chinois, cette coutume traditionnelle remonte à l'ancienne croyance selon laquelle tout dans la nature évoluait à partir des cinq éléments de base que sont l'eau, le feu, le bois, le métal et la terre. La couleur rouge est associée à l'élément du feu.

Encore aujourd'hui, de nombreux Chinois croient que le rouge apporte le bonheur et la chance, car le symbole éloigne le mal. Pour les occasions spéciales, comme le Nouvel An chinois, les anniversaires ou les mariages, on crée des décorations et des vêtements de couleur rouge pour porter chance. Lors du passage de la nouvelle année lunaire, les gens se donnent des hongbao (enveloppes rouges) en signe de bonne fortune.

Le Parti communiste chinois a adopté cette signification et a construit une grande partie de son idéologie autour des vertus associées au rouge et de l'histoire politique qui lui est liée. Le drapeau chinois est également rouge avec cinq étoiles jaunes. Le rouge représente la révolution ; les cinq étoiles et leur relation représentent l'unité du peuple chinois sous la direction du Parti communiste chinois.

Que symbolise la couleur rouge dans la culture chinoise ?
Les Chinois considèrent non seulement le rouge comme une couleur de bon augure, mais ils en font également leur principale couleur de célébration.

L'opéra de Pékin

Opéra de Pékin

L'opéra de Pékin (京剧, jīng jù) est la quintessence de la Chine. Il s'agit de la plus importante forme d'opéra chinois, qui combine musique, danse acrobatique et théâtre pour mettre en scène des récits historiques ou folkloriques chinois. Il peut s'enorgueillir de l'abondance des répertoires, de son grand nombre de troupes et d'artistes, et reste toujours aussi populaire.

L'opéra de Pékin se caractérise surtout par l'absence de décors pour mettre en valeur les artistes habillés dans des costumes élaborés et colorés, réalisés en broderie artisanale. Les maquillages sur les visages sont également riches et variés, dépeignant différents personnages et expressions.

Les caractères chinois

Écriture calligraphique des caractères chinois

Peu de choses dans la culture chinoise sont plus largement mal comprises en dehors de la Chine que les caractères chinois. Les Chinois écrivent très différemment de la plupart des pays, à l'exception du Japon et de la Corée qui continuent d'utiliser partiellement l'écriture empruntée à la Chine.

Même si ces caractères ne sont pas un alphabet, ils ont largement contribué à la transmission du savoir. Mais c'est également une forme d'art : la calligraphie chinoise.

La calligraphie chinoise a longtemps été considérée comme la plus haute forme d'art en Chine, bien au-dessus de la peinture. Elle permet en effet d'exprimer de réelles émotions. Un artiste peut obtenir un éventail étonnamment large et riche d'effets artistiques qui transmettent avec éloquence la personnalité de l'artiste et l'ambiance du moment d'inspiration.

Le Kung Fu

Femme pratique le Tai-Chi dans un parc

Le kung-fu est probablement l'un des éléments les plus reconnus de la culture chinoise, ayant fait son chemin vers le public international à travers les films et des acteurs tels que Bruce Lee, Jacky Chan ou Jet Li. Pourtant, bien peu d'occidentaux savent vraiment ce qu'est le Kung-fu.

En chinois, le kung fu peut être utilisé dans des contextes totalement étrangers aux arts martiaux et désigne familièrement tout accomplissement individuel ou toute compétence cultivée par un travail long et difficile. En revanche, le wushu est un terme plus précis désignant les arts martiaux chinois.

Les maîtres d'arts martiaux les plus réputés étaient des moines bouddhistes du temple Shaolin dans la province du Henan, et des taoïstes des Monts Wushang dans le Hebei, ce qui donna naissance à deux styles très différents de kung-fu.

Ces maîtres ont créé un art de combat mystique, qui unifie les pouvoirs physiques et spirituels du corps, qui ont nourri l'imagination et ont fourni l'inspiration à des millions de personnes à travers le monde.

Le Kung-fu, bien plus que des arts martiaux chinois
Le terme Kung-fu n'est pas seulement lié à la connaissance des arts martiaux, car il décrit tout accomplissement individuel obtenu après un travail acharné.

La médecine traditionnelle chinoise

Acupuncture dans la Médecine Traditionnelle Chinoise

La Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) est une science médicale qui s'est formée et développée dans la vie quotidienne des gens qui ont lutté contre les maladies pendant des milliers d'années. Elle a grandement contribué à la prospérité de la nation, tout en ayant un impact positif sur le progrès de la civilisation humaine.

Au cours de sa longue histoire, la MTC a créé des points de vue uniques sur la vie, sur la forme physique, sur les maladies et sur la prévention et le traitement des maladies. Elle représente une combinaison de sciences naturelles et de sciences humaines, embrassant les idées philosophiques profondes de la nation chinoise.

La Médecine Traditionnelle Chinoise et la médecine occidentale ne s'opposent pas, elles ont chacune leurs forces et travaillent ensemble pour améliorer la santé des gens. Cela s'est avéré être l'une des plus importantes forces de la médecine aux caractéristiques chinoises.

Confucius

Statue de Confucius

Confucius (孔子, kǒng zǐ ) était un enseignant et un philosophe de la période des Royaumes Combattants Printemps de l'histoire chinoise. Sa philosophie met l'accent sur la moralité individuelle, notamment l'humanité, la droiture, la sagesse et la sincérité.

Les principes de Confucius ont donné naissance au confucianisme (儒学, rúxué), qui reste l'une des philosophies les plus influentes en Chine et qui s'est également propagée aux pays asiatiques voisins.

Qui était Confucius, ce sage qui a façonné l'Orient ?
Il a fondé une doctrine philosophique, politique et morale, le confucianisme, qui visait à rétablir l'harmonie. Ses idées ont influencé toute l'Asie du Sud-Est.

Lao Tseu

Statue de Lao Tseu

Vers 600 avant notre ère, vivait un homme mystérieux qui avait grandi et servi dans la dynastie des Zhou. Il s'appelait Lao Tseu (老子, Lǎozǐ). C'était le gardien des archives de la cour impériale et un érudit spécialisé dans la compréhension de l'astrologie et de la divination.

Alors que la dynastie Zhou commençait à décliner et à être corrompue moralement, il partit vers la frontière nord-ouest de la Chine, et rencontra un fonctionnaire chargé du passage de la frontière, qui lui demande de mettre ses enseignements par écrit. Il en résulte un livre, le Tao Te Ching, composé de 5000 caractères chinois, qui traite de la signification du Dao (la voie), et de la vertu.

Après avoir rédigé le livre, Lao Tseu est parti, et personne ne l'a jamais revu. Certains se demandent aujourd'hui s'il n'était pas un amalgame de différentes légendes, rassemblées pour former les croyances centrales du taoïsme. Son école de pensée est devenue si puissante que le Tao Te Ching est devenu le deuxième texte le plus traduit après la bible.

Qui était Lao Tseu, le vieux maître chinois fondateur du taoïsme ?
Considéré comme le père fondateur du taoïsme, de nombreux historiens le considèrent comme une figure mythique plutôt qu'historique.

Le Yin et le Yang

Symbole du Yin et du Yang

Le Yin et le Yang sont peut-être les symboles les plus populaires de la culture chinoise ancienne.

L'idée sous-jacente de la pensée traditionnelle chinoise est que la force opposée, mais complémentaire du Yin et du Yang est un élément fondamental de l'univers. Le Yin peut être considéré comme féminin, sombre, froid, passif et finalement mort, tandis que le Yang, au contraire, peut être considéré comme masculin, léger, chaud, actif et vivant.

Ces deux forces, cependant, dépendent l'une de l'autre pour leur existence même : sans obscurité il n'y a pas de lumière, sans mort il n'y a pas de vie. Les Chinois croient fermement que l'univers a besoin d'un équilibre entre le Yin et le Yang, et que les efforts doivent être orientés vers l'harmonisation des deux.

Que signifie le symbole Yin-Yang dans la culture chinoise ?
Au cœur de la philosophie taoïste, se trouve le symbole qui en est venu à la représenter comme son aspect le plus identifiable : le Yin et le Yang.

Les cinq éléments

Les Chinois pensent également que tout ce qui se trouve sous le ciel peut être classé en cinq éléments, à savoir le Métal, le Bois, l'Eau, le Feu et la Terre. Tout comme la théorie du Yin et du Yang, l'équilibre des cinq éléments est au cœur de la pensée chinoise.

Les 5 éléments de la philosophie chinoise

Les cinq éléments peuvent interagir de manière productive ou contre-productive. Les combinaisons productives comprennent l'Eau avec le Bois, le Bois avec le Feu, le Feu avec la Terre, la Terre avec le Métal et le Métal avec l'Eau. Les combinaisons contre-productives, en revanche, sont la Terre avec l'Eau, l'Eau avec le Feu, le Feu avec le Métal, le Métal avec le Bois et le Bois avec la Terre.

La théorie des 5 éléments dans la cosmologie chinoise (Wuxing)
La Théorie des 5 éléments définit les relations entre les éléments (bois, l'eau, le feu, terre et métal) afin de maintenir l'équilibre dans le corps et la nature.

Les dragons

Dragon chinois

Le dragon chinois (龙, lóng) est l'une des premières créatures à apparaître dans les mythes et légendes de la Chine ancienne. Il est le plus souvent représenté comme une bête massive et élancée qui vit dans l'eau ou dans les nuages.

Dans la culture chinoise, les dragons symbolisent la grande puissance, la chance et la force. Ils représentent le pouvoir et l'autorité, en particulier le contrôle des typhons, de l'eau, des pluies et des inondations. On suppose que les empereurs descendent des dragons. C'est pourquoi, parmi les douze signes du zodiaque, le dragon est le plus populaire.

Le symbole du dragon était ainsi fréquemment utilisé sur des blasons ou des objets appartenant aux empereurs chinois.

Dans l'Antiquité, les empereurs prétendaient descendre des dragons, c'est pourquoi de nombreux blasons de l'époque représentaient des dragons. Il est considéré comme une représentation du pouvoir.

Dragons chinois : pourquoi sont-ils si importants en Chine ?
Le dragon chinois joue un rôle très important dans la culture chinoise, car il est considéré comme un symbole très puissant et comme un porte-bonheur.

La robe qipao

Femme chinoise portant une robe Qipao rouge

Au cours de la dynastie Qing, au 17e siècle, les femmes devaient porter une robe ample et d'une seule pièce, connue sous le nom de qipao. À cette époque, le vêtement était long, et recouvrait quasiment tout le corps, à l'exception de la tête, des mains et des pieds.

Dans les années 1920, les styles du monde occidental se sont plus que jamais mêlés à la robe qipao, qui est devenue plus courte et plus moulante. C'est également à cette époque qu'elle est devenue un symbole de l'émancipation de femme chinoise.

En 1929, le qipao devenu officiellement la tenue nationale pour les femmes chinoises, et les années suivantes sont considérées comme un âge d'or pour cette robe qui est a pris l'apparence qu'on lui connaît aujourd'hui. Le qipao est ainsi devenu le vêtement féminin associé à la culture chinoise.

Le Qipao, bien plus qu'une robe chinoise sexy
Souvent présenté comme la quintessence de la mode chinoise, il existe en revanche de nombreuses fausses idées et de nombreux mythes sur le Qipao.

Comme vous pouvez le constater, les symboles chinois ont des significations multiples, et certains sont particulièrement appréciés par tous les Chinois, et sont représentés dans leurs œuvres d'art, leur littérature et leur philosophie. Nous espérons que ce guide vous donnera un aperçu de la riche culture chinoise et de la manière dont son histoire et sa symbolique influencent ses valeurs jusqu'à aujourd'hui.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?