Dragons chinois : pourquoi sont-ils si importants en Chine ?

Pourquoi le dragon est-il si important dans la culture chinoise ?

Quand on pense à la Chine et à sa mythologie, l'une des premières créatures qui vient à l'esprit est le dragon chinois. Cette créature légendaire est clairement devenue un symbole de la Chine, reconnaissable dans le monde entier. Mais que savez-vous vraiment du dragon chinois ? En-dehors du fait qu'il s'agit d'un signe astrologique chinois plutôt cool et d'un choix populaire pour un tatouage ? Savez-vous ce que signifie et symbolise un dragon chinois ?

On trouve des dragons dans les mythologies de nombreuses sociétés anciennes, mais nulle part ailleurs ce monstre n'était plus vénéré qu'en Chine. Contrairement à d'autres mythologies mondiales, le dragon y était pratiquement toujours montré sous un jour favorable, et était particulièrement associé aux pluies et aux sources d'eau qui donnent la vie.

Le dragon était omniprésent dans la Chine ancienne, et il est toujours présent dans l'esprit des Chinois aujourd'hui. Il était porté sur les robes des empereurs, il était représenté dans les matériaux les plus précieux, des bijoux en or aux sculptures en jade, et ses références dans la littérature et les arts du spectacle étaient innombrables.

Avec environ 5 000 ans d'histoire à son actif, la Chine est l'une des plus anciennes civilisations vivantes au monde. En ce sens, le dragon est le symbole non seulement de l'héritage de la Chine, mais aussi de son ascension spectaculaire vers le succès à l'époque moderne. D'une certaine manière, cela revient à dire que connaître le dragon, c'est connaître (un peu) la Chine.

Que symbolise le dragon dans la culture chinoise ?

Dans la culture occidentale, les dragons sont historiquement considérés comme des créatures terribles. Dans la culture chinoise, les dragons ne sont jamais considérés comme des ennemis, mais des êtres beaux, sages et amicaux.

Le Dragon chinois est aimé et vénéré par tous. Il possède des sanctuaires et des temples dédiés, car en Chine, on lui attribue de grands pouvoirs qui lui permettent de faire pleuvoir et de contrôler les inondations en frappant la rivière avec sa puissante queue, par exemple.

Les Chinois croient que le dragon représente la puissance et la vaillance, l'excellence et la détermination, la dignité et la divinité. On croit que le dragon a le pouvoir de surmonter les obstacles pour connaître le succès. Il est fougueux, confiant, enthousiaste, intelligent, déterminé, offrant sagesse et protection à son peuple.

Les dragons sont également vénérés pour leur capacité à transporter les humains vers les royaumes célestes après leur mort. Ils sont les symboles du monde naturel, de l'adaptabilité et de la transformation. Lorsque deux dragons sont placés ensemble dans des directions opposées, ils symbolisent l'éternité.

C'est pourquoi, même aujourd'hui, après des milliers d'années de transmission de mythes et de traditions, le dragon fait toujours partie de la vie quotidienne et des célébrations du peuple chinois.

Statue de dragon

Le dragon et l'origine de la civilisation chinoise

Chaque civilisation sur Terre possède des mythes et légendes autour de sa création, et dans le cas de la civilisation chinoise, le dragon aurait joué un rôle clé. Il existe de nombreuses interprétations différentes de l'histoire de la création chinoise, mais selon la légende, un dragon aurait aidé Pangu (盘古, pángǔ), créateur de toutes choses, dans les premières étapes de la création du monde.

Dans une autre version, des tribus se sont affrontées vers 2500 avant JC pour conquérir plus de terres dans la Chine ancienne. L'Empereur Jaune (黄帝, huáng dì) se serait alors allié à un autre chef de tribu nommé Yandi (炎帝, yándì) pour prendre l'avantage dans la bataille.

La légende raconte que Yandi aurait été conçu alors que sa mère regardait un dragon dans le ciel, et que ce puissant dragon l'aurait aidé dans ses quêtes. L'empereur Jaune et Yangdi ont tous deux vaincu leur ennemi commun, se sont unies, elles ont choisi un dragon comme symbole de la bannière de leur tribu nouvellement formée, ce qui allait marquer le début de la civilisation chinoise.

Depuis ces temps anciens, de nombreux Chinois se considèrent comme les descendants de l'empereur Jaune et Yangdi, et donc comme les « descendants des dragons » 龙的传人 (lóng de chuán rén).

À mesure que la civilisation évoluait et que les tribus cédaient la place aux dynasties chinoises, l'importance du dragon s'est encore accrue. À partir de la dynastie Han (206 avant JC - 220 après JC), les empereurs ont commencé à se considérer comme des dragons.

Tout a commencé avec Liu Bang, qui est devenu par la suite le premier empereur de la dynastie Han. Un jour, alors que sa mère rêvait de rencontrer un esprit divin, le ciel s'est assombri, et lorsque le père de Liu est rentré, il a trouvé un dragon couché à côté de sa femme. Suite à cette rencontre divine, elle tomba enceinte et donna naissance à Liu Bang.

Les empereurs suivants ont tout fait pour que ce lien divin avec les dragons reste fort. En tant qu'héritiers de Liu Bang, ils prétendaient être eux aussi des fils de dragons chinois, et que du sang de dragon coulait dans leurs veines.

À partir de ce moment-là, tout ce qui se trouvait dans les appartements de l'empereur était orné de dragons chinois : des vêtements aux meubles. Par exemple, seul l'empereur était autorisé à porter un symbole de dragon sur ses vêtements.

Dragon jaune

Évolution de la représentation du dragon dans l'histoire chinoise

Personne ne sait vraiment d'où vient le dragon, mais à l'origine, il s'agissait d'une combinaison de représentations stylisées d'animaux naturels. Le dragon chinois a évolué pour devenir une créature mythique vénérée dans la culture chinoise.

Dans l'art chinois, le dragon est passé d'une créature sans membres ressemblant à un serpent avant la dynastie Qin (avant 221 avant JC) à une créature composite, une combinaison de parties provenant de neuf animaux : les cornes d'un cerf, la tête d'un chameau, les yeux du diable, le cou d'un serpent, l'abdomen d'une grande coque, les écailles d'une carpe, les griffes d'un aigle, les pattes d'un tigre et les oreilles d'un bœuf.

Grâce à ces caractéristiques, on pensait que les dragons étaient amphibies et capables de se déplacer sur terre, de voler dans les airs et de nager dans la mer, ce qui leur conférait un rôle de gouverneur des nuages et de la pluie dans la météo.

Les dragons chinois peuvent être de plusieurs couleurs ; ils peuvent être bleus, jaunes, noirs, blancs ou rouges. La couleur « officielle » des dragons chinois variait en fonction de la dynastie qui régnait.

Les neuf fils dragons

Il n'y a pas qu'un seul dragon qui compte en Chine. En fait, selon une légende très populaire, le roi dragon chinois a neuf fils, qui ont tous une apparence différente et possèdent des pouvoirs variés. Les 9 dragons chinois sont un symbole très présent en Chine, et se retrouvent souvent dans l'architecture, notamment le mur des neuf dragons à Datong (九龍壁, jiǔlóngbì).

Mur des 9 dragons à Datong
  • Bìxì (赑屃), le fils aîné du dragon, est généralement représenté comme un hybride entre un dragon et une tortue. Sa carapace est si solide et si grande qu'elle peut porter des objets lourds comme des pierres ;
  • Bì'àn (狴犴) ressemble plus à un tigre qu'à un dragon. Il est souvent représenté en train de monter la garde devant les portes des prisons, mais aussi dans les cours de justice ;
  • Chīwěn (螭吻) ressemble à un gros lézard, car c'est un hybride entre un poisson et un dragon. Il aime avaler les mauvais esprits pour les éloigner des humains. À ce titre, les gens avaient l'habitude de fabriquer des statues de Chīwěn et de les placer à l'angle des toitures pour se sentir protégés ;
  • Púláo (蒲牢) est le quatrième fils, mais personne ne sait vraiment à quoi il ressemble, certains disent qu'il s'agit d'un chien combiné à un dragon. Son pouvoir est de crier pour avertir les gens si une catastrophe se prépare. Ses cris sont si bruyants que les gens le représentent souvent sur des cloches ;
  • Qiúniú (囚牛) serait hybride entre une vache et un dragon (car 牛 signifie la vache). D'autres prétendent même qu'il s'agit d'un dragon jaune. Une chose sur laquelle tout le monde s'accorde, c'est que Qiúniú aime la musique et en joue très bien. Il est ainsi souvent représenté sur des instruments de musique ;
  • Cháofēng (嘲风) ressemblent à un phénix et à un dragon. Il aime l'aventure et il est souvent placé aux quatre coins des toitures ;
  • Suānní (狻猊) est souvent représenté comme un hybride entre un lion et un dragon ; son corps est couvert de flammes. Il est considéré comme le dragon chinois de la sagesse et de la connaissance. Souvent représenté dans les temples bouddhistes ou sur les brûleurs d'encens, il aime s'asseoir paisiblement les jambes croisées ;
  • Yázì (睚眦) a une tête de léopard et le corps d'un dragon. Il aime se battre tout le temps et, sans surprise, il est considéré comme le dieu dragon chinois des batailles et des guerres. Il est souvent représenté sur les épées ;
  • Bàxià (霸下) est le dieu dragon de l'eau et le neuvième fils du roi dragon. Il est mi-serpent, mi-dragon. Réputé pour être un excellent nageur, il est souvent représenté sur des ponts.

Différences entre le dragon occidental et le dragon chinois

Les dragons sont probablement les créatures mythiques les plus importantes, mais contrairement à leurs homologues occidentaux qui crachent du feu, détruisent et sèment la discorde ; les dragons chinois sont l'exact opposé. En Chine, ils sont aimés, adorés et font partie de la culture populaire.

Les dragons Chinois incarnent la puissance, la chance, la fortune, la longévité, la noblesse, la joie et la bienveillance. Ils sont des êtres magiques qui peuvent provoquer des changements de temps et invoquer la pluie. La société chinoise étant fondée sur l'agriculture, qui prospère pendant la saison des pluies, les dragons étaient considérés comme des divinités et étaient vénérés.

Cependant, selon le folklore chinois, le dragon n'est pas sans caractère. En cas d'inondation grave ou de vents violents, les gens brûlaient de l'encens et sacrifiaient des plats de nourriture au dragon pour l'apaiser. En fait, le mot chinois pour désigner une tornade est 龙卷风 (Lóngjuǎnfēng), littéralement « vent tortueux du dragon ».

Les dragons chinois font partie des forces harmonieuses yin et yang, qui jouent un grand rôle dans la philosophie chinoise. Les dragons sont classés yang, et considérés comme brillants, masculins et solaires. Le phénix est yin, c'est-à-dire sombre, féminin et lunaire. Lors des mariages chinois, ces deux créatures apparaissent ensemble comme des symboles d'harmonie.

D'autre part, les dragons occidentaux sont traditionnellement considérés comme des créatures maléfiques et malveillantes. Dans les contes de fées, les dragons gardent souvent une princesse ou une jeune fille et doivent être tués par un sauveteur héroïque, ce qui témoigne de la bravoure du tueur.

Outre leurs différences marquées en termes de caractères et de personnalités, les dragons chinois et les dragons occidentaux ont également un aspect très différent.

Les dragons chinois n'ont pas d'ailes, mais ils sont capables de voler comme par magie à travers les nuages. Ils ne crachent généralement pas non plus de feu. Au contraire, ils sont bien plus connus pour invoquer la pluie, et étaient donc considérés comme une divinité bienveillante qui aidait à apporter la prospérité au pays. C'est un contraste frappant avec les dragons des cultures européennes et occidentales, qui détruisaient les armées et les châteaux avec leur souffle de lance-flammes.

Les dragons chinois sont reclus et connus sous le nom « d'esprits de l'eau », contrairement aux dragons européens qui sont clairement des êtres terrestres. On dit que les dragons chinois résident au fond des lacs ou des océans, et dans les cieux brumeux.

Les dragons occidentaux vivent souvent dans des repaires ou des grottes dans les montagnes, et sont représentés comme des créatures beaucoup plus corpulentes, dotées de grandes griffes et de grandes ailes en cuir semblables à celles des chauves-souris. Ils ressemblent à des lézards géants et sont souvent représentés avec des épines ou des écailles rugueuses.

Le dragon durant le Nouvel An chinois et les autres célébrations

Les dragons occupent toujours une place importante dans la culture chinoise, même s'ils sont désormais davantage utilisés comme mascotte que comme divinité. Le dragon est clairement devenu un symbole de la Chine, reconnaissable dans le monde entier.

Les Chinois sont attachés aux traditions entourant le dragon, et certains croient encore en ses pouvoirs mystiques. De nos jours, vous trouverez des symboles de dragon dans de nombreuses célébrations chinoises, le Nouvel An chinois en est certainement le meilleur exemple.

Danse du dragon pendant le Nouvel An chinois

La danse du dragon a lieu lors de chaque fête du Nouvel An chinois. Plusieurs personnes, souvent très talentueuses, font bouger et danser avec fluidité le grand costume de dragon. De façon générale, la danse du dragon chinois est très appréciée dans de nombreuses célébrations, car elle apporte chance et prospérité aux spectateurs.

Le dragon rouge est le symbole le plus fort de chance et de prospérité en Chine, c'est pourquoi il est utilisé pour annoncer les bonnes nouvelles pour la nouvelle année. Le dragon vert est lié à l'histoire de la Chine ancienne avec l'agriculture, et cette couleur symbolisait des récoltes abondantes.

Tête du bateau dragon pendant le festival Duanwujie

Mais les dragons ne sont pas seulement réservés à la célébration de la nouvelle année. Ils sont présents dans presque tous les types de célébrations, y compris le traditionnel festival des bateaux-dragons, qui est célébré pour commémorer le poète exilé Qu Yuan, qui s'est opposé à l'État de Qin pendant la période des États en guerre. Il a lieu le cinquième jour du cinquième mois du calendrier lunaire chinois. La course de bateaux-dragons est un événement très attendu chaque année et se déroule sur toutes les voies navigables du pays.

Le dragon dans le zodiaque chinois

Le dragon est également le cinquième signe du zodiaque chinois. En Chine, les gens aiment avoir un garçon né pendant l'année du dragon car ils disent qu'il aura de la chance dans la vie.

On dit que les personnes nées pendant l'année du dragon possèdent les qualités vénérées du dragon, notamment l'intelligence, la fierté et l'ambition. Mais si vous êtes né sous ce signe du zodiaque, faites également attention à ne pas être trop impulsif, confiant et arrogant, car on dit que les signes du dragon ont aussi ces traits de caractère !

Le signe du dragon dans l'astrologie chinoise
Symbole de la nation chinoise, le dragon représente l'autorité et la réussite. Il occupe la cinquième position dans le zodiaque chinois.

Les enfants nés pendant l'année du dragon sont réputés être sages, charismatiques et leaders naturels. Chaque fois que cette année arrive, il y a un pic de grossesses et de naissances.

Le mot chinois pour « dragon » (龙, lóng), est souvent utilisé dans les noms d'hommes chinois en raison de son caractère prometteur. Le nom chinois de Jackie Chan est 成龙 (Chéng Lóng) et celui de Bruce Lee"李小龙 (Lǐ Xiǎolóng).

Les origines du dragon chinois ne sont pas claires, en tant que créature mythologique, nous devons nous fier aux histoires et aux légendes pour comprendre comment les dragons sont apparus dans le folklore chinois. Mais ces histoires nous aident certainement à comprendre comment il est devenu un symbole essentiel dans la société chinoise et pourquoi les Chinois sont toujours très attachés au symbole du dragon.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?