Que signifie le symbole Yin-Yang dans la culture chinoise ?

Que signifie le symbole du Yin et du Yang ?

Peu de philosophies anciennes ont été aussi influentes que le taoïsme. Développée au 4ème siècle avant JC, elle est centrée sur la réalisation de « la Voie » et la recherche de l'harmonie et de l'équilibre intérieur. Au cœur de cette philosophie se trouve le symbole qui en est venu à la représenter comme son aspect le plus identifiable : le Yin et le Yang, également connu sous le nom de symbole Tàijí (太极).

Le Yin et le Yang est un concept complexe dans la culture chinoise qui s'est développé sur des milliers d'années. Pour faire simple, le sens du Yin et du Yang est que l'univers est gouverné par une dualité cosmique, des ensembles de deux principes opposés et complémentaires ou énergies cosmiques qui peuvent être observés dans la nature.

Le symbole

Tout le monde connait ce symbole : les petits demi-cercles noirs et blancs qui tourbillonnent les uns dans les autres, avec un point de la couleur opposée de chaque côté. Rien qu'en le regardant, sa signification la plus fondamentale est claire : maintenir l'équilibre. Mais le sens du Yin et du Yang est bien plus profond que cela.

Le symbole consiste en un cercle divisé en deux moitiés par une ligne courbe. La moitié du cercle est noire, représentant généralement le côté yin ; l'autre est blanc, pour le côté yang. Un point de chaque couleur est situé près du centre de la moitié de l'autre. Les deux moitiés s'entrelacent ainsi sur une courbe en forme de spirale qui divise le tout en demi-cercles, et les petits points représentent l'idée que les deux côtés portent la graine de l'autre.

Le point blanc dans la zone noire et le point noir dans la zone blanche connotent la coexistence et l'unité des contraires pour former un tout. La ligne sinueuse signifie qu'il n'y a pas de séparations absolues entre les deux opposés. Le symbole yin-yang incarne donc les deux côtés : la dualité, le paradoxe, l'unité dans la diversité, le changement et l'harmonie.

Une dualité subtile

En termes de taoïste, le cercle représente Tao : l'unité indifférenciée à partir de laquelle toute existence surgit. Les moitiés noires et blanches à l'intérieur du cercle représentent le Yin-qi et le Yang-qi , les énergies féminines et masculines primordiales dont l'interaction donne naissance au monde manifeste : aux cinq éléments et aux dix mille choses.

Qu'est-ce que le Qì, ce principe taoïste de la force vitale
Le concept de Qì, cette substance primordiale qui anime l'univers, est une façon typiquement orientale de regarder le monde.

Le Yin, ou le côté obscur, est associé à tout ce qui est dur, négatif, froid, humide et féminin. Le Yang, ou le côté lumineux, est associé aux choses douces, positives, chaudes, sèches et masculines.

Contrairement à la rude juxtaposition de leurs apparences, le Yin et le Yang ne sont pas complètement opposés. En fait, il est important que chaque côté contienne un peu de l'autre.

L'un ne pourrait exister sans l'autre, car chacun contient l'essence de l'autre. La nuit devient jour et le jour devient nuit. La naissance devient la mort, et la mort devient la naissance. Les amis deviennent des ennemis et les ennemis deviennent des amis. Comme l'enseigne le taoïsme , telle est la nature de tout dans le monde relatif.

Parfois, des forces opposées dans la nature comptent même les unes sur les autres pour exister. La nature du yin-yang réside dans l'échange et l'interaction des deux composants. L'alternance du jour et de la nuit en est un exemple : il ne peut y avoir d'ombre sans lumière.

L'équilibre du yin et du yang est important. Si le yin est plus fort, le yang sera plus faible et vice versa. Le yin et le yang peuvent s'interchanger sous certaines conditions, de sorte qu'ils ne sont généralement pas seuls le yin et le yang. En d'autres termes, les éléments yin peuvent contenir certaines parties du yang et le yang peut avoir certains composants du yin. Cet équilibre du yin et du yang est perçu comme existant en tout.

yin et yang

Le Yin et Yang au quotidien

En fait, le Yin et le Yang sont dans tout, et la plupart des choses sont un peu des deux. Une coquille d'œuf est Yang, mais l'œuf à l'intérieur est Yin. Le blé du champ est Yang, mais une fois récolté, il devient Yin. L'un peut se transformer en l'autre, et les meilleures choses de la vie se trouvent au confluent des deux.

Le concept du Yin et du Yang est au cœur de la médecine traditionnelle chinoise. Le premier livre médical chinois a été écrit il y a plus de 2000 ans, et on pensait déjà que pour être en bonne santé, il fallait équilibrer les forces yin et yang dans son propre corps. C'est notamment pour cela que les chinois boivent autant d'eau chaude.

Yin et Yang sont en quelque sorte les deux faces d’un même élément ou d’un même monde, les opposés nécessaires et complémentaires à l’harmonie d’un tout. Une base essentielle du Feng Shui est ainsi l’équilibre de ces impulsions contradictoires.

La cuisine chinoise est également imprégnée du Yin et du Yang. Les aliments Yang sont ceux qui sont épicés ou sucrés. Les aliments Yin sont ceux qui sont salés ou amers.

Et bien que le taoïsme soit plus une philosophie qu'une religion, il enseigne qu'il existe une puissance supérieure dans l'univers, « la Voie ». Pourtant, au lieu d'être tout bon ou tout mauvais, c'est un peu des deux, tout comme le Yin et le Yang. Ainsi, tout comme le concept taoïste de Wu Wei, le Yin et le Yang ne consistent pas à repousser mais à accepter les contrastes de la vie et à apprendre à voir le bon et le mauvais en tout.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?