Le Qipao, bien plus qu'une robe chinoise sexy

Le Qipao, bien plus qu'une robe chinoise sexy

Le Qipao (旗袍, qípáo), également connu sous le nom cantonais de Cheongsam (长衫, chángshān), est un vêtement traditionnel chinois fabriqué en soie brodée, avec un col haut et de délicats boutons en tissu sur le devant. Souvent présenté comme le summum de la mode chinoise à travers la publicité ou le cinéma, il existe en revanche de nombreuses fausses idées et de nombreux mythes sur le Qipao.

Le style du Qipao a évolué au fil des décennies et il est encore porté aujourd'hui durant des grandes occasions. Ceux que vous connaissez sont très ajustés et associés aux mondaines shanghaïennes des années 1930. Cependant, le Qipao a connu de nombreuses itérations au cours d'une histoire longue et complexe.

Le Qipao, un vêtement d'origine Mandchou

Le peuple Mandchou a régné sur la Chine pendant la dynastie Qing (1644 - 1912). Pour se distinguer des Chinois Han, la minorité Mandchoue a rendu obligatoire le port de vêtements typiques de leur culture. Les hommes portaient le Changpao (長袍, chángpáo) ou « longue robe », les femmes mandchoues portaient de longues robes de soie amples appelées Qipao.

Conçu pour cacher le corps de la femme jusqu'aux chevilles, le Qipao comportait une fente de chaque côté de la robe qui permettait de se déplacer plus facilement.

Le port du Changpao et du Qipao était une obligation pour tout le monde, même si les Chinois Han ont également continué à porter le Hanfu, le style de vêtement traditionnel qu'ils avaient l'habitude de porter depuis plus de 2000 ans.

Qipao à l'époque de la dynastie Qing

Le Qipao traditionnel était si profondément affecté par l'éthique féodale qu'il était impossible pour les femmes de montrer la courbe de leur corps. Par conséquent, le Qipao traditionnel avait une forme longue et droite : la poitrine, la taille, les épaules, les fesses et d'autres parties du vêtement étaient découpées à la manière d'un patronage plat.

Après la chute de la dynastie Qing, la société fermée de la Chine s'est ouverte au reste du monde, inaugurant une période de mondialisation et de modernisation rapides.

Le Qipao, symbole de l'émancipation de la femme chinoise

La raison pour laquelle le Qipao est apprécié par tant de femmes, n'est pas parce qu'il peut mettre en valeur leur beauté, mais parce qu'il est lié à l'évolution des pensées et du statut de la femme dans la société chinoise.

À partir des années 1910, les intellectuels chinois ont commencé à se révolter contre les normes conventionnelles, réclamant une société plus égalitaire et fondée sur les principes occidentaux, notamment la liberté et l'éducation des femmes.

Le mouvement plaidait pour que les femmes soient libérées des chaînes du patriarcat et de la tradition. Le bandage des pieds, pratique douloureuse consistant à limiter le développement normal afin de les rendre aussi petits que possibles, a ainsi été rendu illégal.

Femmes chinoises manifestent en portant le Qipao

À partir des années 1920 à 1949, les femmes des villes ont commencé à porter le Qipao en guise de protestation. On peut dire que cette robe a permis aux femmes de se mettre sur la voie de l'égalité des sexes.

À partir de là, le Qipao a évolué vers une robe plus ajustée, avec une silhouette de style occidental, tout en conservant le col, les boutons et l'ourlet traditionnels chinois, ainsi que la soie utilisée dans les vêtements.

Les années 1930 ont été l'âge d'or du Qipao, et Shanghai la ville où il s'est fait découvrir au monde. C'était une époque glamour et romantique, et les Qipaos ont fait leur apparition dans les magazines de mode occidentaux, tels que Vogue. Fabriqués dans des tissus brillants, ils sont devenus un symbole de féminité et de la classe supérieure.

Comment le Qipao est devenu le symbole de l'élégance chinoise
Dans un contexte de bouleversements politiques et sociaux en Chine, l'histoire du Qipao reflète l'émancipation de la femme chinoise moderne au 20e siècle.

Qu'est-ce qui caractérise le Qipao ?

Les caractéristiques du Qipao sont une silhouette ajustée, un col haut et des fentes latérales. Dans sa forme classique, il y a un rabat qui se ferme le long de la clavicule, sous le bras et sur le côté droit.

La beauté du Qipao que l'on connaît aujourd'hui réside dans le fait qu'il est une combinaison des cultures traditionnelles et modernes, un produit des cultures chinoises et occidentales. Il a changé au fil de l'évolution de la mode, mais a toujours conservé ses éléments caractéristiques de base. Il peut être sans manche, ou avoir des manches de n'importe quelle longueur.

Le Qipao a connu des changements constants avec les modes des différentes époques. Il existe ainsi un large éventail de styles, et ses caractéristiques esthétiques ont évolué dans l'histoire de la culture vestimentaire des femmes chinoises.

Détail du tissus d'un Qipao

Bien que les fermetures à bouton-pression soient parfois utilisées, les boutons traditionnels en tissu restent populaires. Ils peuvent avoir des formes extravagantes et sont spécialement fabriqués pour s'adapter au motif ou à la couleur du tissu choisi pour la robe.

Le Qipao peut être fabriqué dans presque tous les tissus, bien qu'il soit surtout associé à la soie. Le tissu de la robe peut présenter des motifs imprimés ou tissés répétitifs sur toute sa surface : motifs floraux, des motifs d'animaux, des motifs à rayures, des motifs géométriques, des motifs de plumes, etc. Si le tissu est uni, il est courant de le broder avec des motifs floraux ou d'animaux.

Femmes élégantes avec un Qipao

En parlant des caractéristiques du tissu, il est intéressant de faire une comparaison entre le Qipao de Shanghai et le Qipao de Pékin. Le Qipao de Pékin accorde plus d'attention au style ample qu'à la mise en valeur des courbes du corps. Le tissu est également décoré de broderies ou de motifs tissés, ce qui lui donne un certain charme.

Si l'on compare le Qipao de Pékin à une dame, symbole du classicisme, le Qipao de Shanghai est comme une fille moderne qui fait preuve de romantisme.

La plus grande caractéristique esthétique du Qipao de Shanghai est la combinaison intelligente du style traditionnel et du style occidental, qui lui permet de faire des tentatives audacieuses dans le choix des tissus.

Quels sont les éléments distinctifs d'une robe Qipao ?
Le Qipao est composé de parties caractéristiques allant tissu à la coupe, en passant par la hauteur du col, la largeur des bordures, le style de fermeture, etc.

L'artisanat de la fabrication de la Qipao mérite également d'être mentionné. Traditionnellement, chaque Qipao est taillé sur mesure en fonction de la silhouette de la cliente pour développer ses points forts et masquer ses points faibles. L'ensemble de la robe est entièrement réalisé à la main, et la procédure de fabrication doit passer par de nombreuses étapes, de la prise de mesure des différentes parties du corps, la coupe puis la couture.

Jeune chinoise glamour en Qipao

Quand porter un Qipao ?

Au 17e siècle, les femmes avaient l'obligation de porter le Qipao, mais qui n'était à l'époque qu'un long vêtement droit qui masquait entièrement leurs formes. Au cours des années 1930 à Shanghai et des années 1950 à Hong Kong, le Qipao était également porté assez souvent avec désinvolture.

De nos jours, les femmes ne portent plus vraiment de Qipao comme tenue de tous les jours. C'est un vêtement élégant généralement réservé aux occasions formelles :

  • Lors d'un mariage, que ce soit pour la mariée elle-même ou les invités ;
  • Lors de festivals traditionnels, et notamment le nouvel an chinois ;
  • En tant qu'uniforme de travail, dans certains restaurants, hôtels ou compagnies aériennes ;
  • Pour représenter la Chine dans des contextes officiels, car le Qipao est considéré comme le vêtement national pour les femmes.

Mais finalement, peu importe l'occasion. Pour les femmes chinoises qui apprécient le Qipao, il est possible de le porter pour sortir faire du shopping, aller dîner, se faire prendre en photo avec des amis, aller à des fêtes, et même le porter quotidiennement.

Qipao bleu avec motifs de fleurs

L'inspiration moderne du style Qipao

L'âge d'or du Qipao est une ressource essentielle pour les inspirations des vêtements d'aujourd'hui, et depuis des années, il a été ré-imaginé aussi bien par les marques de fast fashion que les acteurs du luxe.

La question de la place du Qipao dans la culture occidentale a été soulevée à maintes reprises. Le consensus est souvent mitigé, mais la présence de symboles asiatiques dans la culture occidentale doit s'accompagner du respect des Asiatiques. L'appropriation culturelle est un sujet controversé, et l'appréciation d'un style doit également s'accompagner du respect des personnes dont il provient.

Le Qipao est un produit du mouvement de libération des femmes en Chine, et beaucoup de femmes occidentales qui le portent, uniquement dans le but d'être sexy, ignorent complètement cela.

Pourtant, la plupart des Chinois ne sont pas gênés par lorsqu'une femme occidentale achète et porte un Qipao. Ils considèrent que c'est une marque d'appréciation, tant que cela est fait avec respect et non pas pour se moquer.

Porter un Qipao : appréciation ou appropriation culturelle ?
Essentiellement, la question est de savoir ce qui constitue une appréciation par rapport à une appropriation culturelle, et où la différence se fait-elle.

Il existe cependant des versions du Qipao qui sont incontestablement problématiques. Certaines célébrités adoptent le Qipao au mieux à travers des looks douteux et au pire, en confondant complètement la culture chinoise avec la culture asiatique dans son ensemble.

Un nœud de bouton chinois et un col haut ne sont pas nécessairement problématiques en soi. Ce type d'adaptation peut être considéré comme un emprunt de certains détails d'une culture. Mais les versions du Qipao vendues par certaines marques de fast fashion ont tendance à être intentionnellement sexualisées, ce qui ne fait que renforcer le stéréotype de la femme d'Asie de l'Est en tant que symbole sexuel exotique.

La fascination se traduit souvent par de l'exotisme. La soie est un indicateur de ce luxe asiatique féminin qui, lorsqu'il est ajouté à une version super moulante du Qipao avec une fente sur le côté, fait automatiquement partie de cette association exotique et érotique avec certains stéréotypes et fétichismes sur les femmes asiatiques.

Le Qipao s'est avéré être un vêtement qui a évolué, s'est adapté et a persévéré malgré l'histoire, la controverse et l'appropriation. Des icônes féministes aux bombes sexuelles à l'écran, le Qipao a montré, décennie après décennie, qu'il est plus qu'une robe ; il est un symbole de liberté, d'indépendance et de pouvoir, et a un encore avenir brillant.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?