15 plats typiques de la cuisine chinoise à découvrir en 2022

15 plats typiques de la cuisine chinoise

La véritable cuisine chinoise est aussi diverse et variée que le pays lui-même, et elle est le reflet de ses milliers d'années d'histoire et de culture. Pour les voyageurs curieux, un séjour en Chine ne serait pas complet sans une dégustation des diverses saveurs de sa cuisine mondialement connue. Nous avons faut ici une liste des 20 meilleurs plats chinois les plus populaires !

La Chine a une longue tradition alimentaire. Une tradition qui est encore bien vivante aujourd'hui. En fait, il y a peu de nation plus obsédée par la nourriture, qui est l'un des principaux sujets de conversation et de débat en Chine. Lorsque les gens rentrent dans leur ville natale pour rendre visite à leur famille pendant le Nouvel An chinois, le cadeau qu'ils rapportent pour le partager avec leurs amis est toujours un plat local.

Cette obsession des Chinois pour la nourriture fait de ce pays une destination de voyage idéale pour les gourmands que nous sommes. Goûter à tous les plats locaux fait partie intégrante de l'expérience d'un voyage en Chine, et chaque région possède ses propres spécialités.

Canard laqué de Pékin

Canard laqué de Pékin

Le canard laqué de Pékin (北京烤鸭) est préparé depuis l'époque impériale ; il est considéré comme un symbole national de la Chine, et c'est un plat à goûter absolument lors d'une visite à Pékin. C'est un plat qui se caractérise par une peau rouge brillante, une viande croustillante et tendre, un arôme riche et savoureux, et un goût huileux mais non gras.

Le canard laqué est assaisonné, séché pendant 24 heures et cuit suspendu dans un four, une technique de cuisson qu'il est difficile de reproduire chez soi.

La peau est généralement tranchée sur le canard entier à la table devant vous et servie avec de fines crêpes, une sauce aux haricots et des tranches de concombre et d'oignon vert crus.

Fondue chinoise

Fondue chinoise

Si vous n'êtes pas familier avec la fondue chinoise, ou Huǒguō (火锅), vous commandez une marmite de bouillon que vous choisissez épicé, non épicé ou moitié-moitié, avec une séparation au milieu pour que les bouillons épicés et non épicés ne se mélangent pas. Vous choisissez ensuite les ingrédients que vous voulez faire cuire dans le bouillon, qui vont de la viande en tranches aux boulettes de poisson, en passant par toutes sortes de légumes.

Tous les ingrédients sont apportés crus et vous les faites cuire vous-même dans le bouillon. Chaque restaurant de fondue propose généralement sa propre sauce ou une sélection de sauces dans laquelle vous pouvez plonger les aliments une fois qu'ils sont cuits dans le bouillon.

C'est sans aucun doute une expérience à vivre pour ceux qui n'en ont jamais mangé. S'il y a un endroit en Chine où il faut essayer la fondue, c'est bien dans la province du Sichuan. La ville de Chengdu et la municipalité voisine de Chongqing sont toutes deux célèbres pour leurs fondues très épicées.

La cuisine du Sichuan, bien plus qu'une question de piments
Mondialement connue pour ses plats épicés, c'est aussi l'une des cuisines les plus complexes en termes de saveurs et ne se limite pas aux papilles brûlées.

Ròujiāmó

Ròujiāmó

Le Ròujiāmó (肉夹馍) est l'une des meilleures recettes de Xi'an, c'est tout d'abord de la poitrine de porc qui a mijoté pendant des heures dans un bouillon contenant plus de 20 épices et assaisonnements. Une fois que la poitrine de porc est cuite et trempée dans les sauces, elle est placée à l'intérieur du pain pour être mangée comme un burger traditionnel. On peut aussi utiliser du bœuf ou de l'agneau comme viande pour le sandwich.

Mapo Tofu

Mapo Tofu

C'est également un plat chinois populaire dans le Sichuan que vous ne devez pas manquer si vous voyagez dans cette région qui est connue pour sa saveur piquante et épicée, et le Mapo Tofu (麻婆豆腐) est le classique des classiques. Ce plat emblématique est préparé en mélangeant des morceaux de tofu avec du porc haché, de la pâte de haricot et de la pâte de piments, souvent incroyablement épicée. Le tofu est cuit à feu doux pour lui donner une saveur intense (et très savoureuse).

En moins de 200 ans d'histoire, le Mapo Tofu est rapidement devenu populaire, tant dans les restaurants que dans les familles chinoises.

Chow mein, les nouilles sautées

Chow mein, nouilles sautées

Chow mein est la prononciation cantonaise du mandarin chǎomiàn (炒面), qui signifie « nouilles sautées ». Ce plat se compose de nouilles aux œufs, de viande (généralement du poulet, du bœuf, des crevettes ou du porc) et d'oignons verts.

Les nouilles sont les véritables vedettes du plat. Les légumes ou les protéines supplémentaires sont réduits au minimum afin de ne pas détourner l'attention. Les accompagnements ne sont ajoutés aux nouilles qu'après que celles-ci ont été bouillies. De même, la sauce dans une recette de chow mein est utilisée avec parcimonie.

À part le riz, les nouilles sont un pilier de la cuisine chinoise. Tout comme pour le riz frit, il existe une infinité de variations du Chow Mein. Pour les parents chinois occupés, c'est un plat familial facile à préparer.

Poulet Kung Pao

Poulet Kung Pao

Autre plat souvent épicé et originaire de Chengdu, le Poulet Kung Pao (宫保鸡丁) est préparé en faisant sauter des dés de poulet avec des cacahuètes, du piment, de l'huile de piment et des grains de poivre de Sichuan. Ce plat figure en tête de liste des meilleures choses à manger dans le Sichuan.

Le poulet est coupé en petits cubes et assaisonné de sauce soja, de sel et d'huile de cuisson. Les cubes de poulet sont cuits au wok jusqu'à ce qu'ils changent de couleur, puis les piments, les grains de poivre de Sichuan et les cacahuètes sont ajoutés dans le wok.

Nouilles tirées à la main de Lanzhou

Nouilles tirées à la main de Lanzhou

Vous pouvez trouver des restaurants de nouilles dans toutes les villes de Chine. Les nouilles tirées à la main de Lanzhou (兰州拉面) sont célèbres pour leur saveur unique et la finesse des nouilles. Les principaux ingrédients sont le radis blanc, la coriandre, les oignons verts, de l'huile de piment et bien sûr les nouilles.

La façon dont les nouilles de Lanzhou sont fabriquées est vraiment fascinante. Elles sont formées en étirant et en pliant la pâte plusieurs fois. Le nombre de fois que la pâte est pliée détermine l'épaisseur et la longueur des brins. Ces nouilles sont uniques en leur genre, et totalement différentes de celles achetées au supermarché.

On trouve des petits restaurants qui vendent ce type de nouilles dans toute la Chine ; elles constituent un aliment de base depuis des générations.

Guōbāoròu

Guōbāoròu

Ce plat typique du Dongbei, la région au Nord-Est de la Chine, est certainement inconnu pour beaucoup de ceux qui n'ont jamais fait de voyage en Chine. La couleur plus claire du plat peut également sembler curieuse pour ceux qui sont plus habitués aux plats braisés à la sauce soja foncée.

Le Guōbāoròu (果包肉) est une sorte de porc à la sauce aigre-douce, mais dans une version plus subtile.

Ce n'est donc pas un plat très renommé, ses origines remontent à la dynastie Qing, il aurait été créé à Harbin pour les étrangers qui y vivaient à cette époque. Pourtant, vous devriez vraiment goûter le Guōbāoròu un jour, pour sa saveur aigre-douce et sa texture croquante et croustillante à l'extérieur, mais tendre à l'intérieur.

Zhájiàngmiàn

Zhajiangmian

Les Zhájiàngmiàn (炸酱面) sont l'un des plats les plus populaires de la cuisine du Shandong. Il s'agit de nouilles de blé épaisses que l'on nappe avec une sauce obtenue en faisant mijoter du porc (ou du bœuf) avec de la pâte de soja fermentée. Cette sauce porte le nom de Zhájiàng (炸酱), littéralement « sauce frite ».

Les nouilles sont servies avec quelques légumes frais, concombre et carotte, l'ensemble est mélangé avant d'être dégusté.

Raviolis chinois

Jiǎozi, Raviolis chinois

Les raviolis chinois ou Jiǎozi (饺子), ont une histoire qui remonte à plus de 1 800 ans. La tradition voulait que l'on mange des boulettes pendant la fête du printemps et la fête du solstice d'hiver. Aujourd'hui, les raviolis sont devenus le petit-déjeuner, l'en-cas du soir, le déjeuner, et même le dîner. C'est un incontournable lorsque vous voyagez en Chine. Selon vos goûts, vous pouvez choisir à la vapeur, cuits dans l'eau ou frits à la poêle.

Xiǎolóngbāo

Xiaolongbao

Les Xiǎolóngbāo (小龙包), ces délicates boulettes enveloppant une soupe chaude et savoureuse ainsi que du porc haché et parfumé, est l'un des plats de rue préférés des Chinois. Les meilleurs ont une peau fine, presque translucide.

Il faut faire attention quand on les mange, car on peut facilement se brûler la bouche avec le liquide chaud à l'intérieur. La plupart des Chinois mettent la boulette sur leur cuillère et font un trou avec leur baguette pour laisser sortir la vapeur avant de la mettre dans leur bouche. Vous pouvez aussi attendre qu'ils refroidissent un peu avant de les manger.

Petits pains farcis à la vapeur

Bāozi, petit pain farci

Imaginez des petits pains parfumés, doux et moelleux, renfermant des garnitures juteuses, moelleuses et savoureuses, ce sont les Bāozi (包子).

Les pâtes sucrées, la viande (porc, poulet), les fruits de mer ou les légumes peuvent tous être utilisés comme garnitures. Vous aurez donc l'embarras du choix. Avec une grande bouchée, tous les goûts exploseront sur votre langue, avant d'être calmés par le petit pain légèrement sucré et juste assez moelleux.

C'était à l'origine plutôt une spécialité du Nord de la Chine, mais que l'on retrouve maintenant un peu partout dans le pays. Il existe également les Mántou (馒头), qui sont simplement des brioches sans garniture, qui se mangent comme du pain.

Porc rouge braisé

Porc rouge braisé, 红烧肉

Le porc rouge braisé (红烧肉) est un plat classique chinois qu'il faut absolument goûter lorsqu'on se trouve dans la province du Hunan. C'est une poitrine de porc qui a été bouillie, frite dans du sucre, puis braisée dans une délicieuse sauce sucrée-salée avec du gingembre, de l'ail, des épices et du piment.

Ce plat a une texture fondante, car il doit mijoter longtemps, le liquide se réduit et devient épais. Il est généralement servi avec du riz cuit à la vapeur et des légumes. De nombreuses provinces chinoises ont des versions légèrement différentes, mais celle du Hunan est souvent considérée comme l'un des plats préférés du président Mao.

Dimsum

Dimsum

Les Dimsums (点心) sont certainement le plus célèbre des aliments du Guangdong et de la cuisine cantonaise. La meilleure façon de découvrir cette spécialité le thé du matin, ou zǎochá 早茶. C'est typiquement une sorte de brunch où les gens vont dans un restaurant et commandent du thé et de nombreuses assiettes différentes de raviolis, de brioches à la vapeur et de nouilles.

Le Dimsum c'est ainsi un repas traditionnel composé d'une gamme étendue de petites assiettes de portions de plats chinois de la taille d'une bouchée. Le nom en chinois de 点心 est « diǎnxīn » qui veut dire littéralement « petite bouchée du cœur ».

Char Siu, le barbecue de porc

Char Siu, barbecue de porc

Le Char Siu est le nom cantonnais du chāshāo (叉燒). C'est un plat de la cuisine chinoise à base de porc, piqué sur des brochettes ou des fourchettes, cuit à feu doux et recouvert d'un glaçage sucré et salé composé de miel, de cinq épices, sauce soja, de sauce hoisin.

Cette viande tendre et juteuse est devenue un symbole très apprécié de la cuisine cantonaise auquel toutes les générations peuvent difficilement résister. C'est le barbecue le plus succulent que vous aurez l'occasion de goûter, et sans doute le meilleur plat de la province du Guangdong.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?