La dynastie Han et le premier âge d'or de la Chine

La dynastie Han et le premier âge d'or de la Chine

La dynastie Han (漢朝 hàncháo) est la deuxième dynastie impériale de l'histoire chinoise. Elle a régné pendant plus de 400 ans (202 avant JC – 220 après JC), correspond un âge d'or dans l'histoire chinoise et son influence se fait encore sentir aujourd'hui. Les membres du groupe ethnique majoritaire en Chine se désignent même sous le nom de Han, et l'écriture chinoise est connue sous le nom de « caractères Han ».

La philosophie et la littérature ont fleuri sous la dynastie Han. Le confucianisme est devenu le modèle officiel du gouvernement. Une fonction publique a été créée avec des examens d'entrée basés sur la connaissance des textes confucéens, un système qui a duré jusqu'au début du 20e siècle. Le taoïsme continue cependant à gagner en influence, et le bouddhisme est introduit depuis l'Inde par la route de la soie.

Qui a fondé la dynastie des Han ?

La dynastie Han a succédé à la dynastie Qin (221 – 206 avant JC), la première dynastie impériale de Chine. Bien que le premier empereur, Qin Shi Huang, ait été un souverain puissant, l'empire qu'il avait établi n'a pas duré longtemps après sa mort à cause de luttes internes. Les derniers jours du règne de la dynastie Qin furent si insupportables que de nombreuses rébellions éclatèrent dans tout l'empire.

Une guerre a éclaté pour prendre le contrôle de la Chine entre deux anciens chefs rebelles, Xiang Yu des Chu et Liu Bang des Han.

Avec sa victoire décisive lors de la bataille de Gaixia, Liu Bang fonde la dynastie des Han en 202 avant JC. Il établit à Chang'an (aujourd'hui Xi'an) nouvelle capitale de l'empire réunifié.

Liu Bang, qui devient alors Gaozu de Han, est l'un des rares fondateurs de dynastie dans l'histoire chinoise à être issu de la classe paysanne.

Carte de l'empire Han (206 avant JC à 220 après JC)

Pourquoi la dynastie Han et un âge d'or dans l'histoire chinoise ?

La période Han a été considérée comme un âge d'or, car c'était la première dynastie stable après des années de guerre, et le concept d'une Chine en tant qu'État unifié commençait à exister. Les arts étaient florissants, et de nombreux progrès ont également été réalisés dans les domaines de la science ou de la médecine.

On se souvient de Liu Bang comme d'un souverain bienveillant. Par exemple, il a assoupli une partie du régime centralisé qui était caractéristique de la dynastie Qin. Liu Bang était également un souverain pragmatique : il a reconnu l'importance d'avoir des personnes instruites à sa cour, même si lui-même était un homme qui dédaignait l'éducation. Ce pragmatisme lui a également permis de gérer les affaires civiles de manière humaine, mais avec sévérité lorsqu'il s'agissait de traiter des menaces à son autorité.

C'est également sous le règne de Liu Bang que le confucianisme reprend à nouveau de l'importance après avoir été mis de côté sous les Qin.

Cette philosophie met en avant la modération, la vertu et la piété filiale. Cette promotion du confucianisme aura un impact durable sur les périodes ultérieures de l'histoire chinoise.

Qu'est-ce que le confucianisme ?
L'une des philosophies les plus influentes de l'histoire chinoise, le confucianisme définit des principes moraux pour l'amélioration des relations sociales.

La dynastie Han a atteint son apogée sous le règne de son septième empereur, l'empereur Wu de Han, qui est considéré comme l'un des plus grands empereurs de l'histoire chinoise. Au cours de son règne de 54 ans, l'empereur Wu a étendu les frontières de la Chine jusqu'au nord du Vietnam, jusqu'à la péninsule coréenne à l'est et au Kazakhstan oriental à l'ouest.

Les arts et la culture étaient florissants. C'est également à cette époque que le développement de la route de la soie a été initié, on observe pour la première fois l'apparition d'un commerce entre la Chine et l'Occident.

Les routes de la soie, l'ancienne voie commerciale vers la Chine
Cette ancienne route commerciale reliait l'occident à l'Asie. Elle était une voie de communication majeure pour le commerce avec la Chine.

Pour accroître leur influence et assurer la paix dans la région, les Han ont introduit le système tributaire, par lequel les voisins pouvaient rester des États autonomes en reconnaissant l'autorité de la Chine et en lui faisant des cadeaux appelés des tributs.

L'âge d'or de la dynastie Han a été une période de croissance économique, culturelle et scientifique, qui a conduit à la création d'une identité chinoise. À cette époque, tout tournait encore autour des Han. À son apogée, les empereurs Han régnaient sur près de 60 millions de personnes.

Comment la dynastie Han s'est effondrée ?

Si la dynastie des Han a continué à prospérer après la mort de l'empereur Wu, elle a été brièvement interrompue par la dynastie Xin (9 à 23 après JC) de l'ancien régent Wang Mang, un intérim qui sépare les Han en deux périodes : les Han de l'Ouest (206 avant JC à 9 après JC) et les Han de l'Est (25 à 220 après JC).

En 25 après JC, l'empereur Guangwu, a repris le contrôle et a régné depuis Luoyang ; ainsi a commencé la période Han orientale. L'empire s'est alors pacifiée après une période d'instabilité, il s'est également considérablement renforcé.

Mais Les empereurs Han de l'Est ont dû faire face à de nombreux défis, y compris des catastrophes naturelles échappant à leur contrôle, telles que des épidémies, des sécheresses, des inondations et des tremblements de terre.

Les Han ont dû également faire face à des menaces provenant de différentes régions frontalières. C'est principalement sous le règne de l'empereur Wudi que la construction de la Grande Muraille prend un essor considérable pour se prémunir des attaques répétées des peuples nomades venus des steppes du Nord.

Comment les anciens chinois ont construit la Grande Muraille ?
C'est l'une des structures les plus célèbres du monde entier. Pendant plus de 2000 ans elle a été construite et étendue pour protéger l'empire chinois des invasions.

Il fait restaurer et connecter des portions de la muraille de la dynastie Qin, puis l'étend au fur et à mesure en direction du désert de Gobi. Une nouvelle section longue de près de 400 km y est construite. Il reste peu de traces de cette muraille, celle présentée dans les ouvrages est la muraille reconstruite sous la dynastie des Ming, aux 14 et 15e siècles.

En 89 de notre ère, les Han ont vaincu un grand groupe tribal connu sous le nom de Xiongnu et les ont chassés de Chine (ils deviendront les Huns). Ce que les Han n'avaient pas réalisé, c'est que les Xiongnu avaient servi de tampon contre d'autres tribus dangereuses.

Le retrait des Xiongnu a ouvert les portes des invasions. Les efforts déployés pour détruire les envahisseurs nomades et contenir les troubles civils ont fini par affaiblir la dynastie et vider le trésor public chinois.

L'Empire Han s'est rapidement effondré alors qu'une série de seigneurs de guerre se sont battus pour le contrôle. L'un d'eux, Cao Cao, a essayé d'unifier la Chine, mais a finalement échoué. Après sa mort en 220 de notre ère, l'empereur a été contraint d'abandonner sa position, mettant officiellement fin à la dynastie Han.

Cela marqua le début d'un conflit connu sous le nom de la période des Trois Royaumes, apportant avec elle une montée du taoïsme et du bouddhisme qui allait transformer la Chine. Cette période durera 350 ans avant qu'une dynastie unificatrice ne se relève.

Quelles sont les réalisations de la dynastie han ?

La dynastie Han a régné pendant plus de 400 ans. Cela est dû en grande partie à l'ordre et à la stabilité créés par une administration efficace fondée sur la méritocratie (ce qui leur a permis de gérer de manière centralisée leur vaste territoire). Les examens officiels de la fonction publique sont introduits, sur la base des classiques de Confucius.

Son ascension et sa chute font partie de ce qui fait de la Chine le pays qu'elle est aujourd'hui. La civilisation et la culture chinoises doivent beaucoup à la puissante dynastie Han.

Les arts ont commencé à acquérir un statut pendant la période Han de l'Est, la calligraphie et la peinture ont pris leurs lettres de noblesse.

La céramique s'est également développée avec la diffusion de la poterie. Nombre des plus grandes œuvres en poterie sont originaires de la dynastie Han. Les empereurs et autres nobles Han ornaient leurs tombes avec des répliques en poterie de guerriers, de serviteurs, de concubines, de toilettes, de meubles ; tout ce dont ils avaient besoin dans l'au-delà.

Cette dynastie a connu de nombreux progrès scientifiques et technologiques importants, notamment dans la fabrication du papier, l'une des plus importantes inventions de la Chine. Si les premières formes de papier existaient depuis des siècles, le processus était désormais au point. Avec le papier, les textes chinois pouvaient circuler sur un support durable et relativement peu coûteux, au lieu d'être imprimés sur de l'argile, de la soie ou du bambou. Cela a permis aux textes chinois de devenir plus facilement accessibles et a encouragé l'apprentissage.

Comment les Chinois ont inventé le papier il y a 2000 ans ?
Cette invention a grandement contribué au développement de la civilisation car les enseignements et les philosophies pouvaient facilement être transmis.

La littérature est également devenue partie intégrante de la culture de la dynastie Han, car elle a connu un grand essor à cette époque, principalement grâce à l'invention du papier. L'historien Sima Qian a écrit les archives du Grand Historien (ou Shiji), un énorme tome de 526 000 caractères détaillant l'histoire de la Chine, de la mythique dynastie Xia à son époque contemporaine.

C'est aussi à cette époque que le métier à tisser a été inventé, et que la soie a commencé à être tissée pour l'exportation.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?