La Dynastie Sui, un règne court mais significatif

La Dynastie Sui, un règne court mais significatif

Après avoir unifié les quatre royaumes des dynasties du Nord et du Sud, la dynastie des Sui (隋朝, suí cháo) n'aura régné que 37 ans (581-618). Elle était dirigée par deux empereurs différents : l'empereur Sui Wendi de 581 à 604, et son fils Sui Yangdi qui a régné de 605 à la fin de la dynastie impériale. Malgré les bonnes intentions, la dynastie impériale des Sui va tomber à cause de projets et de réformes trop ambitieux, qui entraîneront des révoltes de la part du peuple surmené.

Après une période chaotique d'environ trois siècles au cours de laquelle les dynasties du Nord et du Sud étaient constamment en guerre. Sima Yan (司马炎, sīmǎ yán), un noble qui était Premier ministre sous l'empereur précédent, a uni les pouvoirs politiques et militaires et, grâce à ses défaites des autres dynasties, a pu enfin unir le Nord et le sud de la Chine, et devint l'empereur Sui Wendi (楊堅, suí wéndì).

Bien qu'il ait établi la dynastie Sui en 581 après JC, ce n'est qu'après la défaite de la dynastie Chen en 589 que le pays tout entier a finalement été uni. Grâce à l'unification, la société est devenue stable et pacifique, ce qui a encouragé le développement économique et politique.

Sui Wendi a établi la nouvelle capitale à Changan (maintenant Xi'an) dans la province du Shaanxi, pendant les 25 premières années de leur règne, puis Luoyang pendant les 10 dernières années.

Afin de permettre à davantage de talents d'être représentés au sein du gouvernement, le nouvel empereur a aboli le système utilisé dans lequel les fonctionnaires étaient nommés par les préfets. Dans le nouveau système, les fonctionnaires potentiels devaient passer un examen.

Ceux qui passaient les examens étaient choisis par les habitants de leur région. Tout le monde pouvait être choisi, indépendamment de sa famille ou de sa classe sociale.

La fonction publique a ainsi été améliorée en exigeant des examens sévères en droit et en philosophie confucéenne, de sorte que les nominations ont été de nouveau faites au mérite plutôt que par favoritisme.
carte empire Sui (581 à 618 après JC)

Pendant son règne, l'économie s'est également améliorée grâce aux réformes qu'il a introduites dans les domaines de l'agriculture et de la fiscalité. Les terres ont été réparties de manière égale entre les agriculteurs et le code des impôts a été réécrit de telle sorte que les rendements des cultures ont augmenté tout en diminuant les impôts à payer.

Cette combinaison de rendements plus élevés et de taux d'imposition globalement plus faibles a permis d'augmenter les recettes de l'État sans pour autant plonger les agriculteurs dans la pauvreté.

L'empereur Sui Wendi a également appelé à l'allongement du grand canal, qui relierait les provinces du nord et du sud. Ce canal permettait de transporter en toute sécurité vers le Nord de grandes quantités de céréales (principalement du riz), ainsi que l'échange d'idées et de culture entre les deux régions du pays.

Le développement économique grâce à l'impression de livres et à la fabrication de porcelaine a permis à la Chine de redevenir une nation prospère. À cette époque, la Chine était de loin la puissance asiatique la plus puissante et la plus peuplée, avec plus de 46 millions d'habitants. Cela fait partie des choses étonnantes sur la dynastie Sui.

L'invention de l'imprimerie par les chinois et ses conséquences
L'impression par gravure sur planche de bois, puis par caractères mobiles, a été inventée des centaines d'années avant Gutenberg en Europe.

Malgré les réformes et les améliorations mises en œuvre par l'empereur Wendi, la dynastie des Sui allait bientôt prendre fin peu de temps après le début du règne de son fils. Sui Yangdi était un tyran qui a entrepris de construire une série de projets coûteux qui allaient briser le pays sur le plan financier.

Grand Canal Pékin-Hangzhou, le plus ancien canal du monde
Construit par tronçons dès le 5e siècle avant JC., il fut conçu comme un moyen de communication unifié de l’Empire sous la dynastie Sui au 7e siècle.

Pour tenter d'apaiser son ego, il s'est lancé dans une série de campagnes militaires pour conquérir les pays voisins. Après une tentative infructueuse de conquête de la péninsule coréenne, Sui Yangdi a été assassiné en 617 à son retour dans la capitale. Peu de temps après, la dynastie Sui a pris fin.

Certains historiens comparent la dynastie Sui à la courte dynastie Qin qui a réussi à unifier la Chine en un seul empire, mais n'a pas réussi à créer un gouvernement stable. Alors que la dynastie Qin a été remplacée par la glorieuse dynastie Han les Sui ont ouvert la voie à l'âge d'or de la dynastie Tang.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?