La Dynastie Tang et la civilisation chinoise à son apogée

La Dynastie Tang et la civilisation chinoise à son apogée

La dynastie Tang (唐朝, táng cháo) est régulièrement citée comme la plus grande dynastie impériale de l'histoire de la Chine ancienne. Son règne de 618 à 907 fut un âge d'or de réformes et de progrès culturels, qui ont jeté les bases de politiques qui sont encore observées en Chine aujourd'hui. Le second empereur, Taizong, est considéré comme un souverain exemplaire qui a réformé le gouvernement, la structure sociale, l'armée, l'éducation et les pratiques religieuses.

Après la chute de la dynastie Han, la Chine a connu plus de 350 ans de chaos interne, avec des seigneurs de guerre qui se battaient tous pour le pouvoir. Il semblait que tout cela allait prendre fin avec la création de la dynastie des Sui, mais malgré quelques réalisations ils n'ont pas fait mieux que ceux qui l'ont précédée.

La fondation de la dynastie Tang

Après près de 40 ans de travaux forcés pour les grands projets de construction, campagnes et militaires coûteuses et infructueuses contre la Corée, le chaos allait mener à la fin des Sui. En 618, un puissant général nommé Li Yuan s'est emparé de la capitale, Chang'an (Xi'an actuelle) et s'est proclamé empereur de l'empire de la dynastie Tang.

Li s'est rebaptisé empereur Gaozu (高祖, gaozu), a rétabli la paix entre les familles rivales au pouvoir et a jeté les bases de la période de sagesse du règne des Tang, ouvrant la voie à la paix et à la prospérité.

Il a ainsi rapidement commencé à réformer les politiques qui ont conduit à la disparition des Sui. Nombre de ces réformes ont créé une bureaucratie efficace et la structure gouvernementale que les empereurs chinois ont continué à utiliser jusqu'à la fin de l'ère impériale en 1911.

Mais son règne a été court : en 626, son fils Li Shimin l'a forcé à se retirer, à pris le nom de Taizong (太宗, tàizōng). C'est lui qui a inauguré les jours de gloire des Tang.

Taizong, était le plus grand empereur des Tang

Empereur Tang Taizong

Taizong s'était montré si brillant sous l'administration de son père que personne ne l'a contesté une fois qu'il a pris le contrôle. Il s'est révélé être un empereur encore plus efficace que son père.

Il a commencé par vivre frugalement, en cherchant conseil auprès des autres, en travaillant dur et en gouvernant avec sagesse. Taizong est régulièrement cité pour ses nombreuses réformes et sa politique de tolérance religieuse qui a permis à diverses religions telles que le christianisme et le bouddhisme de s'implanter en Chine, se mêler aux philosophies telles que le confucianisme et le taoïsme.

Quoi qu'ait accompli son père, Taizong s'est amélioré, a été considéré comme le co-fondateur de la dynastie Tang et un modèle de gouvernement juste et efficace.

L'empire Tang a prospéré pendant le règne de Taizong et cette période est considérée comme l'apogée de la dynastie des Tang. L'empire s'est développé sous un régime stable, avec une augmentation des richesses, la croissance des villes et la création d'œuvres d'art et de littérature durables. La paix et la croissance se sont poursuivies après la mort de Taizong en 649.

Et c'est une de ses concubines, Wu Zetian, qui deviendra la seule impératrice de Chine.

Wu Zetian, impératrice de Chine

Impératrice Wu Zetian

Vers 638 de notre ère, Taizong choisit une belle jeune fille de 14 ans, Wu Zhao, comme concubine. Elle était si belle qu'elle attirait l'attention de son fils Li Zhi qui a alors commencé une liaison avec elle.

Lorsque Taizong mourut en 649 de notre ère, Wu se soumit à la coutume établie a été envoyée dans un temple pour y vivre le reste de sa vie. Mais Li Zhi, qui est maintenant devenu l'empereur Gaozong (高宗, gāozōng), l'a fait ramener à la cour parce qu'il était amoureux d'elle.

Wu devint la première concubine de Gaozong et devint rapidement la puissance derrière le trône. Lorsque Gaozong mourut en 683, elle se déclara Impératrice Wu Zetian (武則天, wǔ zétiān) et changea le nom de la dynastie en Zhou afin de montrer qu'une nouvelle ère avait commencé.

Wu Zetian était l'un des plus grands souverains de la Chine ancienne, qui a amélioré l'éducation, la fiscalité, l'agriculture et réformé le gouvernement et les excès de l'aristocratie chinoise.

Elle a été critiquée comme un tyran, mais dernièrement les historiens ont eu tendance à réévaluer ces affirmations et les politiques de l'impératrice Wu sont désormais considérées comme porteuses de stabilité dans le pays.

L'impératrice Wu Zetian a régné de 683 à 704 de notre ère. Suivant le modèle des autres souverains chinois, elle s'est davantage intéressée à son propre confort et à son plaisir vers la fin de son règne et a été forcée d'abdiquer en faveur de son fils Zhongzong, qui repris alors le nom de Tang pour la dynastie. Elle mourut en 705 de notre ère, après voir régné sur tout le pays pendant près d'un demi-siècle

Les Tang régnaient sur la seule superpuissance mondiale

carte empire Tang (618 à 907 après JC)

La Chine est restée la puissance asiatique dominante avec sa capitale Chang'an, la plus grande ville du monde à l'époque avec 2 millions d'habitants.

Un dixième de la population de la ville est constitué d'étrangers : Tibétains, Sogdiens, Turcs, Perses, Arabes et Syriens, c'était une époque très cosmopolite. La Chine ne voyait pas de menace de la part des étrangers et accueillait leurs compétences et leurs coutumes.

Pendant la dynastie Tang, l'empire s'est étendu loin à l'ouest le long de la route de la soie, la principale artère du commerce Tang, pour toucher la mer d'Aral. L'expansion a été arrêtée lors de la rencontre avec l'Empire Arabe lors de la bataille de Talas en 751. Très peu de Chinois ont survécu et la Chine a perdu le contrôle de la région correspondant aujourd'hui aux provinces du Xinjiang et du Qinghai.

Les Arabes ont capturé des mercenaires spécialisés dans la fabrication du papier et de là, le secret a fait son chemin jusqu'en Europe et dans le reste du monde.

Les premières décennies du 8e siècle ont finalement été considérées comme l'apogée de la dynastie Tang, voire de toute la civilisation chinoise. Xuanzong, le septième empereur de la dynastie Tang, a amené la Chine à son âge d'or et les influences Tang se sont étendues jusqu'au Japon et à la Corée à l'Est, au Vietnam au sud et à l'Asie centrale et occidentale à l'ouest.

La révolte d'An Lushan

Le tournant de la dynastie Tang s'est produit en 755 pendant les dernières années de l'empereur Xuanzong, lorsqu'un général appelé An Lushan a déclenché une rébellion contre les dirigeants Tang. Cette rébellion, qui porte le nom de son fondateur, a duré pendant le règne de trois empereurs Tang et a fini par affaiblir la dynastie au point de la rendre irréparable, préparant le terrain pour la prochaine dynastie, celle des Song, qui prendra la relève.

La rébellion a ouvertement commencé le 16 décembre 755, lorsque le général An Lushan s'est déclaré empereur en Chine du Nord, établissant ainsi une dynastie rivale, celle des Yan. Elle s'est terminée lorsque Yan est tombé le 17 février 763, bien que les effets aient duré au-delà de cette date.

La rébellion s'est étendue sur les règnes de trois empereurs Tang avant d'être réprimée, et a impliqué un large éventail de puissances régionales. La rébellion et les troubles qui ont suivi ont entraîné d'énormes pertes en vies humaines et des destructions à grande échelle. Elle a considérablement affaibli la dynastie des Tang et a entraîné la perte des régions occidentales.

L'interruption de l'agriculture et le déplacement des populations ont provoqué un effondrement de l'administration. Certains affirment que 36 millions de personnes sont mortes, mais ce chiffre reflète l'impossibilité de réaliser un recensement précis dans un pays ravagé, beaucoup ont fui vers le sud. Les chefs de guerre locaux ont pu construire leurs propres zones de contrôle. L'épisode révèle la fragilité du pouvoir de la dernière dynastie Tang.

Bouddha géant, Leshan
Le Grand Bouddha de Leshan a été sculpté en une seule pièce dans la roche. Sa construction commença en Chine vers l'an 713 sous la dynastie Tang, et les travaux dureront 90 ans. Du haut de ses 71 mètres, c'est la plus grande et de la plus haute statue de Bouddha au monde.

Déclin et chute des Tang

Après le tumulte de la rébellion de An Lushan, le fils de Xuanzong, Suzong, finit par rétablir la paix, avec l'aide de mercenaires étrangers, mais seulement pour voir une nouvelle puissance, les Tibétains, envahir et mettre à sac Chang'an. En 766, une certaine stabilité fut rétablie, mais le pouvoir centralisé des premiers dirigeants Tang ne fut jamais rétabli.

La majorité des troubles se sont produits dans le nord de la Chine dans la vallée du Yangtsé ; plus au sud la paix a été préservée. Cette période a marqué le passage au sud de la culture chinoise.

Les régions du nord se sont dépeuplées avec des villes laissées en ruines tandis que dans le sud, de nouvelles villes ont été construites.

Le bouddhisme était la religion des empereurs Tang ; c'était une période au cours de laquelle grand nombre de bouddhas ont été sculptés dans des endroits tels que Dunhuang, Gansu, les grottes de Longmen et les grottes de Yungang. Vers la fin de la dynastie, le bouddhisme était devenu très puissant et riche et a commencé à être persécuté et n'a plus jamais atteint la même domination. L'État est revenu au confucianisme comme doctrine dominante.

Qu'est-ce que le bouddhisme et comment est-il perçu en Chine ?
Les bouddhistes croient que la vie humaine est un cycle de souffrance et de renaissance ; atteindre l'état de nirvana permet d'échapper à ce cycle pour toujours.

Comme à de nombreuses autres époques de l'histoire, le peuple a interprété les catastrophes naturelles extrêmes comme un signe que l'empire avait perdu le mandat du Ciel pour gouverner. En 874, les survivants des inondations et des sécheresses ont commencé une rébellion de 10 ans appelée la rébellion de Huang Chao. Chang'an et Luoyang furent tous deux capturés, et le pouvoir dynastique fut grandement affaibli.

L'empire s'est effondré en fiefs plus petits et donna naissance d'une période de conflits, les cinq dynasties et les dix royaumes, qui dura 50 ans avant que la dynastie Song ne réussisse à unifier à nouveau la Chine.

Li Bai, poète chinois, dynastie Tang
Li Bai était un poète chinois reconnu comme un génie et une figure romantique qui a porté les formes poétiques traditionnelles vers de nouveaux sommets. Avec son ami Du Fu, ils ont été les deux figures les plus marquantes de l'épanouissement de la poésie chinoise dans la dynastie Tang.

Les héritages de la dynastie Tang

Quand on pense aux dynasties de Chine, les Han, les Tang et les Ming sont généralement considérés comme les plus grands. Sous la dynastie Tang, la Chine était sans aucun doute la seule superpuissance mondiale avec des villes immenses et des réalisations étonnantes.

La dynastie Tang a eu une influence majeure sur la culture de l'Asie. Cela a été particulièrement vrai au Japon et en Corée, qui ont adopté bon nombre des styles religieux, philosophiques, architecturaux, de mode et littéraires de la dynastie.

Culturellement, la dynastie Tang est considérée comme un autre sommet du développement chinois. La technologie a permis de construire des ponts en chaînes de fer ainsi que des moulins à eau. Le contrôle de l'irrigation est devenu plus sophistiqué, ce qui a permis de cultiver plus de terres. Le thé est largement cultivé et la porcelaine Tang devient très prisée.

L'impression sur bois a été inventée à l'époque des Tang, contribuant à diffuser l'éducation et la littérature dans tout l'empire et dans les époques ultérieures.

Parmi les nombreuses contributions à la littérature chinoise durant la dynastie Tang la poésie est restée dans les mémoires et est encore très appréciée aujourd'hui. Du Fu et Li Bai sont considérés comme les plus grands poètes de Chine.

Les Tang étaient également une dynastie cosmopolite, dont les membres venaient de toute l'Asie pour apporter leurs idées et leur culture en Chine. Le commerce maritime était alors à son apogée, et des vestiges archéologiques prouvent la portée de cette première vague de mondialisation.

Une autre invention de l'ère Tang est une forme précoce de poudre à canon, considérée comme l'une des plus importantes inventions de l'histoire du monde pré-moderne. Cela fait partie des choses étonnantes sur la dynastie Tang.

L'invention de la poudre à canon dans la Chine ancienne
Inventée par des chimistes cherchant l'élixir d'immortalité, elle a été ensuite utilisée pour des feux d'artifice à des fins militaire, bombes et canons.

Vous voulez voir l'influence de la dynastie Tang aujourd'hui ? Elle est partout où vous allez, en Chine et ailleurs, que vous le réalisiez ou non. Les endroits les plus remarquables sont le Bouddha géant de Leshan à Chengdu et la Pagode géante des oies sauvages à Xi'an.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?