L'invention de la poudre à canon dans la Chine ancienne

L'invention de la poudre à canon dans la Chine ancienne

La poudre à canon a été la première création explosive que l'humanité ait créée et tout a commencé par accident dans la Chine ancienne. C'est certainement l'invention des chinois qui est la plus utilisée de nos jours ; une partie toujours trop importante du monde continuant à se battre. Les épées et les flèches n'étant plus utilisées, les fusils et ses déclinaisons régissent le champ de bataille moderne et notre planète, mais comment la poudre à canon a-t-elle été découverte ?

Les Chinois n'ont jamais cessé de se mettre au défi d'inventer des choses qui leur faciliteraient la vie. C'est ce qui a poussé une équipe d'alchimistes chinois du 9e siècle à essayer de trouver un produit chimique qui leur donnerait la vie éternelle.

Si ces alchimistes n'ont pas trouvé l'élixir miraculeux, ils ont plutôt découvert une poudre à combustion rapide qui avait un énorme pouvoir explosif, la poudre à canon !

Un ingrédient important de plusieurs des élixirs ayant échoués était le salpêtre, également connu sous le nom de nitrate de potassium.

Sous la dynastie Tang, vers 850 après JC, un alchimiste dont le nom a été perdu dans l'histoire, a mélangé 75 parts de salpêtre avec 15 parts de charbon de bois et 10 parts de soufre. Ce mélange n'avait aucune propriété discernable pour prolonger la vie, mais il a explosé avec un éclair et un coup de feu lorsqu'il a été exposé à une flamme.

Selon un texte de cette époque, il en résulte de la fumée et des flammes, de sorte que leurs mains et leurs visages ont été brûlés, et même toute la maison où ils travaillaient a brûlé.

La plus grande évolution en termes de poudre à canon s'est produite sous la dynastie Tang vers 700 après JC ; elle était utilisée à des fins récréatives. Les empereurs créaient d'abord de la poudre à canon pour les feux d'artifice. Dans la culture traditionnelle chinoise, on croyait que les sons explosifs des feux d'artifice effrayaient les mauvais esprits. Aujourd'hui encore, ils sont largement utilisés dans le monde entier pour des événements de célébration tels que le Nouvel An chinois.

Nouvel An chinois 2023 : célébration, légendes et traditions
Ce festival souligne l'importance des liens familiaux et le réveillon du Nouvel An chinois est le rassemblement familial le plus important de l'année.

Cependant, une utilisation distincte de la poudre à canon a été découverte sous la dynastie des Song vers 904 après JC lorsque les inventeurs chinois ont réalisé que cette poudre pouvait être utilisée pour créer des armes. Ces armes à feu ont d'abord été utilisées contre l'un des plus célèbres ennemis de la Chine, les Mongols.

Les soldats chinois attachaient des tubes remplis de poudre à canon au sommet des flèches, ce qui provoquait des explosions de flammes. Cela faisait peur aux guerriers et aux chevaux par la couleur des flammes, apparemment cela ressemblait à de la magie.

Les premières pièces d'artillerie étaient des tubes fabriqués à partir de pousses de bambou creuses. Mais bientôt, lorsque les Chinois ont maîtrisé le travail du fer et de l'acier, la poudre a été utilisée dans les canons.

Au début, la Chine a tenté de garder ce développement secret. Au milieu et à la fin du 11e siècle, le gouvernement Song s'est inquiété de la propagation de la technologie de la poudre à canon dans d'autres pays. Afin de la rendre difficile à créer, la vente de salpêtre aux étrangers a été interdite en 1076.

Mais à partir de 1100, les substances ont été expédiées de la route de la soie jusqu'en Inde, au Moyen-Orient et en Europe. En 1280, les premières recettes de ce mélange explosif ont été publiées en Occident ; le secret de la Chine était dévoilé.

Finalement, les Européens sont devenus capables de conquérir des pays qui ne possédaient pas cette arme. Et ironiquement, la Chine fut profondément affectée par cette « politique de la canonnière » durant les guerres de l'opium, lorsque l'Angleterre voulait ouvrir par la force le marché chinois à son commerce au nom de la liberté, et qu'elle protégeait par ses canons les contrebandiers britanniques de l’opium.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?