Le thé vert chinois, le plus populaire au monde

Le thé vert chinois, le plus populaire au monde

Le thé vert chinois (绿茶, lǜchá) est l'un des six types de thé produits à partir de la plante Camellia Sinensis. Sa différence par rapport aux autres est qu'il n'a quasiment pas subi de processus d'oxydation. La Chine fabrique 80 % de la production mondiale de thé vert, mais il est moins populaire en Occident, où le thé noir règne en maître.

Qu'est-ce que le thé vert chinois ?

Le thé vert chinois est l'un des types de thé les plus anciens et les plus populaires. Il est connu pour son goût vif, floral, tranchant et frais. Les feuilles sont généralement de couleur vert pâle à vert foncé, et une fois infusées, le liquide devient jaune pâle ou vert clair.

Le thé vert est étonnamment fabriqué à partir des mêmes feuilles que le thé noir (que les Chinois appellent thé rouge). En effet, tous les thés proviennent d'une seule et même plante : le 'Camellia Sinensis'.

L'endroit où le thé vert est cultivé, le moment où il est cueilli, la façon dont il est transformé et la façon dont il est séché, sont des facteurs qui contribuent tous à la saveur globale. Sa production requiert un savoir-faire considérable.

Le thé est consommé dans toute l'Asie depuis des milliers d'années, son origine remonte à presque 5000 ans. On raconte que les feuilles d'un arbre seraient tombées dans de l'eau bouillante, qui se mit à changer de couleur. Le liquide obtenu était délicieux, la mode de ce délicieux breuvage se répandit et le thé vert devint la boisson de prédilection en Chine.

Qu'est-ce qui rend le thé vert chinois si unique ?

Les thés verts chinois sont vraiment uniques, tant en termes de saveur que de méthodes de récolte, ce qui donne les différents styles avec des goûts très différent. Cela est dû à l'endroit où ils sont cultivés, à l'utilisation d'une variété de théier spécifique, ainsi que du moment de la saison de récolte. Par exemple, si les feuilles sont cueillies tôt au printemps, le goût est généralement plus doux que si elles sont cueillies à la fin de l'automne.

Le terroir où a été cultivé le thé vert

Si le thé vert chinois est cultivé dans de nombreuses régions de Chine, certaines sont plus connues pour les caractéristiques de leurs microclimats. Certains des thés verts les plus célèbres sont cultivés dans les provinces de l'Anhui, du Zhejiang, du Jiangsu ou du Sichuan, où la culture commerciale du thé a débuté il y a plus de 2 000 ans.

Essentiellement, ces lieux de culture et leurs terroirs produisent des thés célèbres et de haute qualité qui sont populaires depuis des centaines d'années.

récolte dans plantation de thé en Chine

Méthode de récolte

L'un des aspects les plus intéressants du thé vert est le mode de récolte des feuilles, et notamment la période et la fréquence à laquelle elles sont cueillies sur les plants de théier, et combien de feuilles sont cueillies en même temps que le bourgeon.

Des cueillettes différentes permettent d'obtenir des thés différents. Certains thés ne contiennent que les premiers bourgeons qui apparaissent au printemps, alors que d'autres sont produits à partir du bourgeon ainsi que quelques feuilles. La quantité de feuilles et le niveau de maturité auront un impact important sur la saveur globale du thé préparé.

Les thés qui ne contiennent que des bourgeons ont tendance à être plus forts que les thés qui sont récoltés avec un bourgeon et deux feuilles.

D'une manière générale, les thés verts sont habituellement composés d'un bourgeon et d'une feuille, ou d'un bourgeon et de deux feuilles.

Ces périodes et types de cueillette ont une influence majeure sur la saveur, le processus de fabrication et le prix du thé vert.

panier avec feuilles de thé vert

Qingming et la récolte du thé vert

Dans la culture chinoise, Qingmingjie est la fête annuelle du balayage des tombes. C'est également une date importante dans le calendrier agricole chinois, qui tombe entre le 4 et le 6 avril, selon l'année, car la fête est basée sur le calendrier lunaire chinois. Les cultivateurs de thé ont pendant longtemps suivi les phases de la lune, pour savoir quand cueillir le thé.

Le thé vert est cueilli au printemps, généralement lorsque les premiers bourgeons éclosent et laissent apparaître les premières feuilles. La pluie est un facteur très important à prendre en compte dans le choix du moment la récolte.

En général, il pleut aux alentours de la fête de Qingming, un moment charnière où les feuilles commencent juste à s'ouvrir. On pense que les thés cueillis avant les pluies de Qingming sont de meilleure qualité, car les feuilles sont jeunes et leur saveur est plus délicate. C'est pourquoi vous verrez souvent des thés verts chinois étiquetés « pré-Qingming ».

Comme pour la plupart des cultures, il y a une petite fenêtre de temps où les thés sont prêts à être cueillis, mais une cueillette précoce ne signifie pas nécessairement que le thé est meilleur.

Le plus important, c'est que les feuilles soient cueillies au bon moment, ce qui dépend du terroir, de la météo, de la variété de thé et du savoir-faire. C'est ce qui rend l'art de la fabrication du thé vert si spécial. Il faut vraiment que beaucoup de choses s'alignent parfaitement pour obtenir un thé exceptionnel.

thé vert chinois après récolte

Comment est fabriqué le thé vert ?

L'objectif quand on fait du thé vert est de préserver la fraîcheur éclatante des feuilles. Il se distingue principalement des autres types de thés, par l'absence de processus d'oxydation intentionnel, ce qui permet de préserver sa fraîcheur.

Faire du thé vert est assez simple à comprendre, et il n'y a pas autant d'étapes que pour d'autres catégories de thé (comme le Oolong ou le thé noir), même si certaines étapes varient en fonction de la variété de thé utilisée.

Après la récolte, les feuilles sont tout d'abord étalées et séchées afin d'éliminer l'humidité et de développer la saveur. La durée du séchage, qui varie selon la saison, l'endroit et la variété de thé, est empirique ; elle est déterminée par l'expérience du cultivateur.

Très rapidement, et avant que les feuilles ne commencent à s'oxyder, toute activité enzymatique doit être arrêtée. C'est ce que les Chinois appellent le Sha Qing (杀青, shāqīng). Sans cette étape, le thé commencerait à s'oxyder, de la même manière qu'une pomme fraîche que l'on coupe commence à brunir.

C’est l’arrêt de l’oxydation, réalisée rapidement après la cueillette, qui donne sa belle couleur verte au thé.

La saveur du thé est ainsi fixée par deux techniques : soit en chauffant les feuilles dans un Wok, soit en les cuisant à la vapeur. Cette opération doit être effectuée à un moment précis, lorsque le taux d'humidité de la feuille est correct.

Cela permet de conserver les saveurs légères et fraîches, et de faire passer les feuilles d'un vert vif à un vert foncé, tout en les empêchant de s'oxyder davantage. Le choix de la technique utilisée influence grandement la saveur du thé final.

Ensuite, les feuilles sont roulées et séchées. Ces étapes réduisent la taille des feuilles de thé et intensifient encore plus leur saveur.

Enfin, n'oubliez pas que le thé vert chinois doit être consommé dans les 6 à 8 mois suivant son achat. Les feuilles doivent ensuite être conservées dans un récipient hermétique, à l'abri de la lumière directe du soleil, des odeurs et des produits chimiques, afin de conserver leur fraîcheur plus longtemps.

Comment est fabriqué le thé chinois ?
Bien que les étapes de fabrication diffèrent selon le type de thé et les régions, on peut identifier 7 étapes principales dans le processus de production du thé.

Le thé vert de qualité, un produit de luxe

Le thé vert de Chine est la plus ancienne forme de thé, sa production remontant à des millénaires, et il reste à ce jour l'un des plus populaires. On trouve aujourd'hui des thés verts dans le monde entier, mais les thés verts chinois ont quelque chose de particulier qui fait que l'on y revient année après année.

Il existe des centaines, voire des milliers, de styles de thé vert régionaux en Chine, chacun ayant sa propre histoire et ses particularités de culture et de fabrication. Cette histoire est en perpétuel mouvement : même pour les thés célèbres et séculaires, les goûts locaux et les techniques qui façonnent ces feuilles continuent d'évoluer.

Les thés verts chinois sont une étude de contraste. Lorsqu'ils sont infusés avec soin, la couleur de la préparation peut être quasiment claire, l'arôme délicat et fugace. Pourtant, le goût et l'expérience sont profonds : doux, pur, avec un arrière-goût qui persiste dans votre gorge et sur vos lèvres.

Pourtant, beaucoup de gens n'ont jamais la chance de goûter des thés verts chinois de cette qualité. Historiquement, les styles haut de gamme comme le Longjing et le Biluochun étaient fabriqués comme cadeaux offerts à la cour impériale et rarement, voire jamais, exportés.

Aujourd'hui, les étrangers ont davantage accès aux produits de qualité, mais ils doivent faire face à un marché intérieur énorme et bien informé.

Certains clients Chinois fortunés commandent à l'avance les meilleurs lots provenant de régions de culture historiques, des mois avant la cueillette des premières feuilles de la saison, à des prix qui peuvent facilement atteindre des milliers d'euros le kilo. D'une certaine manière, la tradition d'offrir du thé est encore très vivante : le thé vert récolté tôt est un cadeau populaire pour les fonctionnaires et les hommes d'affaires, et sert souvent à accorder des faveurs.

Comment infuser le thé vert chinois ?

Les thés verts chinois gagnent à être infusés dans une eau non-bouillante, afin d'éviter toute amertume ou astringence. Que vous utilisiez une théière ou un gaiwan, utilisez une eau à environ 80°C et un temps d'infusion de 30 secondes à 2 minutes.

Les pots et les tasses à parois minces sont à privilégier pour les thés verts chinois, car ils ne refroidissent pas l'eau chaude et ne retiennent pas la chaleur excessive. Cependant, par rapport aux thés japonais, les thés verts chinois sont un peu moins sensibles à une infusion prolongée. Il faut donc expérimenter avec les proportions, la température de l'eau et la durée d'infusion pour trouver ce qui vous convient le mieux.

La méthode la plus courante en Chine est la plus simple : un verre haut et étroit contenant une ou deux pincées de feuilles de thé est rempli d'eau chaude. Après environ une minute d'infusion, la plupart des feuilles se sont déposées au fond et il est possible de boire directement dans le verre en utilisant ses lèvres et ses dents comme filtre.

Lorsque la moitié du liquide a été consommée, le verre peut à nouveau être rempli d'eau chaude. Les infusions suivantes peuvent avoir une texture plus fine, mais, en raison de l'ouverture des feuilles, une saveur plus forte avec des notes végétales plus puissantes.

Les bons thés verts chinois peuvent être infusés deux ou trois fois pour extraire toute une gamme de saveurs, et ils sont aussi délicieusement rafraîchissants lorsqu'ils sont glacés.

Les bienfaits du thé vert pour la santé

Les bienfaits du thé vert chinois pour la santé sont reconnus depuis des siècles. Il regorge de polyphénols, d'antioxydants et de propriétés antivirales, qui aideraient à combattre les virus, et même les maladies. Le thé vert chinois aide également à perdre du poids et améliore la santé cardiovasculaire.

Comme le thé vert est fabriqué à partir de feuilles non oxydées, et que c'est l'un des moins transformés, il contient le plus d'antioxydants et de polyphénols bénéfiques.

La L-théanine, un acide aminé présent dans les feuilles de thé vert, stimule l'activité des ondes alpha dans le cerveau. Elle est connue pour augmenter les niveaux de sérotonine et de dopamine, ainsi que pour aider à réguler les émotions, la concentration et l'énergie.

Enfin, le thé vert contient un peu de caféine, et contrairement à la croyance populaire, elle peut être bonne pour vous ! En raison de son effet stimulant, la caféine accroître l'oxydation des acides gras, favorisant ainsi la combustion des graisses.

Le thé vert chinois et le thé vert japonais

L'une des principales différences entre le thé vert chinois et le thé vert japonais est sa méthode de production. En règle générale, les thés verts chinois sont traditionnellement chauffés au wok afin de produire des arômes grillés, de noix et d'herbe, tandis que les thés verts japonais sont chauffés à la vapeur pour préserver les arômes végétaux et herbacés.

En outre, il existe une infinité de types de thés verts chinois, mais seulement quelques types de thé vert japonais : les thés verts Matcha et Sencha étant les plus populaires d'entre eux. La production de thé vert japonais est dominée par le cultivar Yabukita, ce qui limite les types de thé produits.

Les deux types de thé sont agréables et s'accompagnent de leur propre culture et histoire complexes, mais le thé vert chinois est le type de thé vert dominant sur le marché.

4 différences entre le thé vert chinois et le thé vert japonais
Les thés verts chinois et japonais sont fabriqués à partir d'une même plante, le Camelia sinensis, mais comment peuvent-ils avoir des goûts si différents ?

Le monde du thé vert chinois est incroyablement riche et diversifié, et il n'est pas étonnant qu'il soit devenu si populaire. Avec des saveurs délicieuses, une gamme incroyable de variétés et de nombreux avantages pour la santé, comment ne pas aimer ?

Les possibilités sont infinies en termes de saveur, de style et d'apparence. Lorsque vous achetez du thé vert chinois, il est toujours bon de demander au vendeur quel type de thé vous convient le mieux.

Le thé chinois, la boisson la plus populaire en Chine
La Chine, berceau du thé, est le premier pays au monde où l'on plante, produit et boit du thé. Il a toujours tenu une place importante de la culture chinoise.
x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?