Le thé Oolong, le joyau de la couronne de tous les thés chinois

Le thé Oolong, le joyau de la couronne des thés chinois

Le thé Oolong (乌龙茶, wūlóngchá) est un des six types de thés traditionnels chinois fabriqué à partir de feuilles de Camellia sinensis. Tous les vrais thés proviennent de cette même plante, et les différences résident principalement dans la façon dont chaque type de thé est produit. Les caractéristiques du thé Oolong se situent entre celles du thé vert et du thé noir en raison de sa méthode de transformation unique.

Bien que le thé soit la deuxième boisson la plus populaire au monde après l'eau, seulement 2 % du thé produit et consommé est du thé Oolong, malgré ses nombreux bienfaits pour la santé. Mais qu'est-ce que le thé Oolong exactement ? Et pourquoi se situe-t-il « entre » le thé vert et le thé noir ?

Qu'est-ce que le thé Oolong ?

Le thé Oolong est produit principalement dans les provinces chinoises du Fujian et du Guangdong ainsi qu'à Taiwan. C'est un thé qui est partiellement oxydé, ce qui signifie que les feuilles ne sont pas immédiatement transformées après la récolte, comme celles du thé vert. Le degré d'oxydation est cependant moins important que celui du thé noir, ce qui fait que le thé Oolong se situe entre les deux.

Il y a plusieurs histoires et légendes sur l'origine du thé Oolong. La première théorie suggère que ce thé est originaire des montagnes Wuyi, dans le Fujian, en Chine, et il est nommé d'après une partie des montagnes où il a été découvert pour la première fois.

Une autre histoire prétend que les Chinois ont donné le nom de Wulong (乌龙, wūlóng) ou « dragon sombre » aux grandes feuilles de thé noir, qui étaient oxydées se tordaient pour ressembler au dragon chinois mystique.

Enfin, la troisième et dernière théorie suggère que le thé a été découvert par un homme nommé Sulong, ou Wulong, qui aurait été distrait par un cerf et aurait accidentellement laissé ses feuilles de thé s'oxyder.

Thé Oolong

Le thé Oolong représente une véritable maîtrise artisanale de la transformation du thé. L'apparence, la forme et la saveur peuvent varier énormément en fonction de la région où le thé est cultivé et de la façon dont les feuilles sont transformées.

Le Oolong est une catégorie de thé indépendante, et son processus de préparation est complètement différent du thé vert ou du thé noir.

Le thé Oolong possède les techniques de préparation les plus complexes. Il est souvent considéré comme le joyau de la couronne de tous les thés par les fabricants de thé.

D'une certaine manière, les Oolongs sont les thés les plus savoureux qui soient. Si de bonnes conditions de culture sont certainement importantes, la qualité d'un oolong dépend largement de l'habileté de la personne qui va transformer les feuilles. Si les choses sont bien faites, le thé obtenu est d'une merveilleuse complexité, bien plus intéressante que n'importe quel thé noir ou vert.

Certains oolongs peuvent être infusés une dizaine de fois, et lorsque vous avez terminé, la dernière infusion peut sembler provenir d'un thé totalement différent.

Comment le thé Oolong est-il cultivé et produit ?

Pour comprendre l'essence de la fabrication du thé Oolong, il faut déjà comprendre la façon dont est fabriqué le thé. Tout commence à partir de la même plante, le Camellia sinensis. Ce qui se retrouvera dans votre tasse de thé dépend de nombreux facteurs, y compris la variété ou le cultivar de la plante de thé, le terroir de la plante (les caractéristiques de la géographie, du climat et de la culture), et la façon dont les feuilles de thé sont transformées après leur récolte.

Les Oolongs verts sont généralement cueillis en haute altitude d'avril à l'automne, tandis que les feuilles plus matures sont choisies pour les Oolongs foncés, la récolte ayant lieu à la fin du printemps.

Dès que vous cueillez une feuille de thé, elle commence à s'oxyder. Laissez cette oxydation suivre son cours et vous obtiendrez un thé noir avec beaucoup de tanin. Arrêtez cette oxydation dès qu'elle commence et vous préserverez les qualités vertes brillantes des feuilles, caractéristiques du thé vert.

Longues feuilles de thé Oolong

Le thé vert est l'un des plus faciles à préparer, et il n'y a que trois grandes étapes : la récolte, le séchage naturel et la torréfaction. Comme il n'y a pas d'autres techniques complexes, le thé vert conserve le caractère des feuilles, avec une saveur fraîche et « herbacée ». Le thé Oolong, en revanche, est semi-oxydé, avec une saveur florale et fruitée.

Même si certains thés Oolong ont une saveur « herbeuse », le goût doit être assez léger. En aucun cas, un Oolong ne doit avoir le goût fort et rafraîchissant du thé vert.

Mais ce n'est pas seulement une question du durée d'oxydation. La façon dont elle se produit et ce qui est fait au thé pendant qu'elle se produit sont tout aussi importants. Les Oolongs correspondent à des recettes qui doivent être gérées de façon rigoureuse, avant même de passer à la phase de dessiccation que de nombreux thés doivent subir avant d'être considérés comme complets.

L'objectif de ce traitement, qui prend quelques jours et comporte jusqu'à une douzaine d'étapes, est d'évaporer l'eau des feuilles, de les comprimer de manière spécifique pour favoriser l'oxydation, et de laisser les feuilles reposer suffisamment longtemps pour développer des saveurs particulières.

Les fabricants d'oolong compétents peuvent faire tout cela au toucher, en regardant, en sentant et en touchant les feuilles. Mais ils ne manquent pas non plus de faire appel à des outils de thermorégulation précis pour garantir un produit homogène.

La production de ce thé est un processus complexe qui comprend plusieurs étapes, mais la plus unique est sans doute le laborieux roulage à la main, qui donne aux Oolongs verts leur forme caractéristique de perle, et aux oolongs foncés leur forme longue et bouclée.

Boules de thé Oolong et préparation du thé

Quelle différence entre le thé Oolong, le thé vert et le thé noir ?

Bien qu'ils proviennent de la même plante Camellia Sinensis, les thés noirs, les thés verts et les thés Oolong sont ainsi très différents en termes de goût et de couleur, et cela dépend ainsi essentiellement du niveau d'oxydation des feuilles et du mode de fabrication.

Les thés noirs sont entièrement oxydés, ce qui leur donne une couleur plus foncée et une saveur plus forte. Les thés verts, en revanche, ne sont pas ou très peu oxydés, ce qui permet d'obtenir une boisson claire avec une saveur plus végétale et fruitée.

Le thé Oolong se situe juste au milieu puisqu'il n'est que semi-oxydé. Les feuilles de thé s'oxydent entre 8 et 60 heures, de sorte que l'infusion finale sera plus foncée que celle du thé vert, mais plus claire que le noir.

Le thé Oolong taïwanais subit généralement moins d'oxydation que le thé oolong chinois, ce qui donne une tasse de thé plus claire et plus verte.

Le thé Oolong et le thé vert contiennent environ 31 mg de caféine par 100 ml, soit un peu moins que le thé noir et un peu plus que le thé blanc et le thé jaune. Mais il est bon de garder à l'esprit que cette valeur peut varier en fonction du type de Oolong que vous buvez, ainsi que du temps et de la température de l'infusion. Les Oolongs foncés peuvent ainsi contenir autant de caféine que le thé noir, tandis que les Oolong plus clairs peuvent avoir une teneur en caféine similaire à celle du thé vert.

Préparation et infusion du thé Oolong

Comment infuser le thé Oolong ?

Le thé Oolong est souvent infusé dans un Gaiwan ou dans une théière de Yixing en argile. Ces récipients de petite capacité permettent de découvrir les saveurs subtiles des différents types d'oolongs. Un thé aussi complexe exige un certain savoir-faire en matière de préparation.

Une eau propre est tout d'abord indispensable et, pour la plupart des thés oolongs, l'eau bouillante (ou à peine bouillante) est idéale. Mais le vrai secret de la réussite est d'infuser une quantité plus importante de thé pendant de courtes périodes.

Les thés Oolong se savourent ainsi mieux à travers une série de petites infusions pour apprécier leur caractère évolutif dans votre tasse.

Vous utilisez une bonne quantité de thé que vous faites infuser environ 30 secondes. Vous pouvez alors le boire et rajouter de l'eau, en augmentant légèrement la durée de l'infusion à chaque fois.

Préparation et infusion du thé Oolong

Pour un Oolong vert, utilisez environ 5 grammes de thé pour 100 ml d'eau ; pour les plus foncés, vous pouvez aller jusqu'à 10 grammes pour 100 ml d'eau.

Vous pouvez ainsi répéter l'opération au moins 5 fois pour les thés de bonne qualité, avant qu'ils ne perdent toute leurs saveur. Les thés dont les feuilles sont roulées et serrées pourront être infusées un nombre de fois plus important que ceux dont les feuilles sont simplement tordues.

Les Oolongs sont généralement fabriqués avec des feuilles plus grandes que les verts et les noirs, et ils ont besoin de plus de place pour se déployer et libérer toute leur saveur. L'utilisation d'une boule à thé n'est vraiment pas conseillée.

Est-ce que le thé Oolong est bon pour la santé ?

Le thé Oolong combine les qualités des thés noir et vert, ce qui lui confère plusieurs avantages pour la santé. Il contribue activement à réduire le taux de sucre dans le sang, ce qui en fait une boisson de choix pour les personnes souffrant de diabète.

Les antioxydants aident votre corps à minimiser le risque de cancer et d'autres maladies. Le thé Oolong offre à votre corps un puissant stimulant, en fournissant des doses plus élevées d'antioxydants que le thé noir. C'est donc un excellent moyen de renforcer votre système immunitaire. Les thés Oolong plus verts seront plus chargés en antioxydants.

Boire fréquemment du thé Oolong après des repas peut aider votre corps à métaboliser les aliments plus efficacement et à réduire le risque de ballonnements ou de troubles digestifs.

La combinaison des polyphénols et de la caféine, favorisent l'accélération de votre métabolisme et la dégradation des aliments dans l'intestin, ce qui peut vous aider à perdre du poids. Les effets du thé sur le métabolisme se poursuivent également après que vous vous soyez endormi.

Le thé Oolong est souvent associé à la relaxation, car il agit comme un élément apaisant dans le cerveau et stimule les niveaux de dopamine et de sérotonine. Cela influe sur l'humeur et les niveaux de cortisol globaux, offrant une meilleure capacité à gérer le stress et les tensions.

Les 6 principaux types de thés chinois et leurs bienfaits
Bien que tous les thés soient issus du Camellia sinensis, c'est le processus de transformation qui donne naissance à une grande variété de saveurs.
x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?