Le thé jaune, le type de thé chinois le plus rare au monde

Le thé jaune, le thé chinois le plus rare au monde

Le thé jaune (黄茶, huángchá) est une variété rare et précieuse, car seuls quelques endroits en Chine en produisent. Son procédé de fabrication unique le distingue de tous les autres types de thés chinois, ce qui lui donne un goût différent, des saveurs nuancées et une belle expérience de dégustation. Il est considéré comme un thé si précieux qu'il était souvent offert en hommage aux empereurs chinois.

S'il a gagné en popularité ces dernières années en raison de son goût agréable et doux, et de ses bienfaits connus pour la santé, le thé jaune reste en revanche le plus mystérieux et le moins répandu des thé chinois.

Qu'est-ce que le thé jaune ?

Alors que les thés verts, blancs, oolong et noirs sont très consommés dans le monde entier, le thé jaune n'est pas quelque chose sur lequel il est facile de tomber. Bien que ce soit un type de thé très traditionnel et très prisé en Chine, il n'a pas encore gagné en popularité dans les pays occidentaux.

Le thé jaune est une catégorie de thé vraiment unique et rare. Il est principalement produit en Chine, principalement dans les provinces du Sichuan, du Hunan et de l'Anhui.

Il est fabriqué à partir du même théier que les autres thés chinois : le Camellia sinensis. Le thé jaune est plus transformé que le thé blanc et le thé vert, mais moins que le thé noir.

C'est le thé qui ressemble le plus au thé vert, mais avec une saveur plus douce. Le thé jaune est légèrement oxydé, ce qui donne aux feuilles une couleur plus jaunâtre et un goût plus doux, sans le fort goût d'herbe typique de certains thés verts.

En termes de saveur, le thé jaune se situe quelque part entre le thé blanc et le thé vert. Certains néophytes ont du mal à faire la différence entre le thé vert et le thé jaune, alors qu'ils sont en fait très différents. Le thé jaune un peu plus discret que le thé vert, plus doux et moins agressif.

Le thé jaune contient généralement peu de tanins, il n'est ainsi jamais amer.

Fabrication du thé jaune chinois

Comment est fabriqué le thé jaune ?

Le processus de fabrication du thé jaune est assez similaire à celle du thé vert, mais elle nécessite des étapes supplémentaires appelée Men Huang (闷黄, mèn huáng) « étouffer pour faire le jaune ».

Tout d'abord, les feuilles de thé sont cueillies puis étalées. C'est l'étape de flétrissage qui permet d'éliminer une partie de l'humidité de la feuille, et pendant laquelle l'oxydation va débuter.

Vient ensuite l'étape de dessiccation, qui consiste à chauffer les feuilles pour arrêter les réactions enzymatiques et ainsi l'oxydation. Mais contrairement au thé vert, elle est d'une durée plus courte, et à une température plus basse. Cela qui fait que les enzymes sont encore un peu actives.

Les feuilles sont ensuite chauffées à la vapeur, puis couvertes ou mises dans des sacs, afin de créer un environnement humide et pauvre en oxygène. C'est le Men Huang.

Une fermentation va ainsi se produire, les feuilles commencent à jaunir et à développer les caractéristiques de ce thé.

Le Men Huang élimine les notes végétales et herbacées présentes dans les thés verts en faveur d'une augmentation de la douceur et d'une saveur plus douce.

Cette étape demande un réel savoir-faire, et il n'y a pas une façon unique de la réaliser. Les feuilles en vrac peuvent ainsi être chauffées plusieurs fois à la vapeur et la fermentation peut être plus ou moins longue. C'est le maître du thé qui décide (par l'odeur, le toucher, la couleur des feuilles) en fonction du type de produit qu'il veut réaliser.

Même si la fermentation du thé jaune est similaire à celui des thés « sombres », comme le Pu-erh, elle est cependant beaucoup courte, de telle sorte que le thé jaunit, mais ne noircit pas.

Les feuilles sont ensuite séchées, d'abord à basse température puis à une température légèrement plus élevée, ce qui ajoute une dimension particulière à la saveur du thé. Une couleur couleur jaune or une fois infusé est signe de haute qualité.

Comment est fabriqué le thé chinois ?
Bien que les étapes de fabrication diffèrent selon le type de thé et les régions, on peut identifier 7 étapes principales dans le processus de production du thé.

L'histoire du thé jaune

L'origine du thé jaune est assez incertaine et les avis sur le sujet divergent. Les experts contemporains en Chine considèrent qu'il est plutôt récent et que la technologie de production n'a pas été établie il y a plus de 150 ans.

Le thé Junshan Yinzhen (君山银针, jūn shān yín zhēn), est un thé jaune provenant de l'île de Junshan de la province du Hunan. Il est considéré comme le thé le plus rare de Chine et l'un des dix thés célèbres chinois. S'il existe depuis la dynastie Tang (618 – 907), il ne correspond certainement pas au « type de thé jaune » que nous connaissons aujourd'hui, car les histoires font plutôt référence à ses précieuses feuilles sélectionnées plutôt qu'à sa technique de fabrication.

En fait, le thé jaune est certainement apparu à la suite d'erreurs dans la fabrication du thé vert.

Si, pour une raison ou une autre, la couleur du thé se décolorait, devenait jaune, perdait sa saveur vivifiante, alors il était appelé jaune en raison de la couleur de la feuille.

Pour certaines personnes, ce thé s'est révélé agréable, car il a révélé des nuances particulières de saveur.

Pourquoi le thé jaune est-il si rare ?

Le processus de fabrication du thé jaune est si laborieux, si long et si délicat qu'il faut non seulement de la volonté, mais aussi une incroyable habileté pour le créer. Il faut plusieurs jours de travail manuel pour créer cette catégorie de thé.

La feuille brute doit être de la meilleure qualité et, même si le maître de thé est très compétent, les résultats peuvent être imprévisibles.

Même en Chine, l'offre de thé jaune sur le marché est rare et son prix est élevé. C'est pour cela qu'il n'a pas été introduit dans le monde occidental pendant de nombreuses années, et qu'il est considéré comme un produit unique sur le marché international.

Le thé jaune a longtemps été important dans la culture et dans l'histoire chinoise, notamment parce que plusieurs thés jaunes ont été inscrits sur la liste des dix thés célèbres de Chine. Il s'agit d'une distinction prestigieuse qui souligne l'importance d'un thé.

Un thé jaune en particulier, le Junshan Yinzhen (君山银针, jūn shān yín zhēn), est considéré comme un thé hommage.

Les thés hommage (贡茶 gòng chá) incarnent les thés à leur plus haut niveau, et ils étaient autrefois réservés et offerts en cadeau aux empereurs chinois. Le jaune est traditionnellement la couleur de l'empereur chinois, car elle est étroitement liée à l'or, à la noblesse et au pouvoir.

Tous ces éléments n'ont fait que renforcer l'importance du thé jaune dans la culture chinoise.

Infusion d'une tasse de thé jaune chinois

Comment bien infuser le thé jaune ?

Le thé jaune se prépare de la même façon que le thé vert ou le thé blanc. Pour obtenir les meilleurs résultats, utilisez une eau de source ou filtrée. Ce thé ne doit pas être infusé avec de l'eau bouillante pour éviter de développer des saveurs amères.

  • Réchauffez votre tasse à thé et votre gaiwan avec un peu d'eau chaude. Faites la tourbillonner et jetez-la ;
  • Placez une cuillère à café de feuilles de thé dans le gaiwan ;
  • Faites chauffer l'eau jusqu'à ce qu'elle atteigne une température de 75 à 80°C. N'utilisez pas d'eau bouillante, car vous endommageriez la saveur des feuilles délicates ;
  • Versez l'eau chaude dans le gaiwan avec les feuilles de thé et couvrez avec le couvercle. Laissez le thé infuser pendant 2 à 3 minutes. Le temps d'infusion peut varier en fonction de la saveur désirée ;
  • Dégustez !

Les feuilles de thé jaune peuvent être infusées de trois à six fois. Augmentez le temps d'infusion des feuilles de 30 secondes à 1 minute pour chaque infusion supplémentaire. Vous pouvez également ajouter plus de feuilles si vous préférez une saveur plus forte.

Le thé jaune et ses bienfaits pour la santé

Le thé jaune reste le type de thé le moins étudié au monde, de sorte que les données scientifiques le concernant sont encore rares. Tout comme le thé blanc ou le thé vert, le thé jaune contient des antioxydants et de la caféine. Mais s'il présente des avantages pour la santé similaires, ils ne sont pas toujours identiques. Cela est dû au processus de fermentation modifie la structure chimique des feuilles de thé.

Le thé jaune n'est pas nécessairement plus sain ou moins sain que les autres types de thé. Le thé, de manière générale, est une boisson saine, car il regorge d'antioxydants et de polyphénols qui le rendent incroyablement bénéfique.

Il donne ainsi un regain d'énergie en raison de la teneur en caféine, il prévient des maladies cardiovasculaires, il aide à la perte de poids, et évite le développement de cellules cancéreuses.

Bien que les études sur la teneur en caféine du thé jaune fassent défaut, une tasse de thé jaune pourrait contenir une quantité de caféine supérieure à celle de nombreux thés verts, mais inférieure à celle de la plupart des thés noirs.

En revanche, le thé n'est pas un médicament. Buvez-le parce qu'il a bon goût, et non pour ses bienfaits sur la santé, car ils peuvent varier considérablement d'un thé à l'autre, car de nombreux facteurs entrent en jeu.

Les 6 principaux types de thés chinois et leurs bienfaits
Bien que tous les thés soient issus du Camellia sinensis, c'est le processus de transformation qui donne naissance à une grande variété de saveurs.

Le thé jaune est loin d'être aussi populaire que ses cousins, et en trouver peut être une petite aventure. Mais si vous pouvez mettre la main sur quelques-unes de ces délicates feuilles de thé, cela pourrait bien être le joyau caché que vous attendiez de découvrir !

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?