Pourquoi utiliser un gaiwan pour infuser le thé (sans se brûler)

Pourquoi utiliser un gaiwan pour préparer votre thé ?

Un gaiwan (盖碗, gàiwǎn) est un bol ou une tasse utilisé pour l'infusion des feuilles de thé chinois. Bien que ce soit un formidable ustensile pour apprécier le thé, son utilisation peut être déroutante au début. La température de l'eau chaude et la façon inhabituelle de tenir un gaiwan peuvent être intimidantes, et demandent un peu de pratique pour le tenir sans se brûler les mains !

Bien sûr, l'utilisation d'une théière permet généralement d'éviter de se brûler les doigts. Cependant, si vous suivez les étapes pour utiliser correctement un gaiwan, les risques de vous brûler sont tout aussi minimes qu'avec une théière !

Qu'est-ce qu'un gaiwan ?

Les gaiwans sont de petits récipients, souvent en porcelaine ou en verre, qui sont utilisés pour infuser le thé (à la place d'une théière). Ceux utilisés en Chine se composent de trois parties : un bol, un couvercle et une soucoupe. Ils sont généralement assez petits pour que les trois parties puissent être saisies dans une seule main.

Bien que les premiers gaiwans aient été mis au point sous la dynastie Ming, à peu près en même temps que les premières théières, il n'a jamais connu la même ferveur dans le monde entier.

Aujourd'hui, l'association étroite entre les gaiwans et les thés chinois leur confère une réputation qui peut être intimidante, mais ils sont en fait un outil très pratique pour la préparation, et surtout une bonne dégustation.

Si un gaiwan puisse être utilisé de nombreuses façons, il est surtout utilisé pour concentrer les saveurs et les arômes du thé et les délivrer en une série d'infusions. Comme il permet facilement de voir les feuilles et leur évolution dans le temps, il permet un meilleur contrôle de l'infusion.

Gaiwan en porcelaine blanche

Quel type de thé infuser dans un gaiwan ?

Bien qu'un gaiwan puisse être utilisé avec tous les types de thés, il est particulièrement utilisé avec les thés verts, les thés blancs ou les thés jaunes, qui sont particulièrement délicats. Une théière en argile (telle qu'une théière de Yixing) aura tendance à conserver les arômes des précédentes infusions, à cause de son argile poreuse.

Un gaiwan retient moins la chaleur d'une théière, car ses parois sont plus fines et la quantité d'eau à l'intérieur est moins importante. Cela permet ainsi aux thés d'être « chauffés » moins longtemps et évite qu'ils deviennent amères.

Les thés oolong sont également souvent infusés dans un gaiwan, car c'est un thé qui se prête bien à de multiples infusions successives, afin de dégager toute une série d'arômes différents.

Bien que la plupart des amateurs infusent les thé noirs et les thés pu-erhs dans des théières en argil, un gaiwan est aussi un choix possible. Cependant, c'est un ustensile qui ne convient pas aux thés dont les feuilles sont très petites et brisées, car vous allez vous retrouver avec des morceaux partout dans la bouche !

Infusion de thé vert dans un Gaiwan

Comment utiliser un gaiwan sans se brûler la main ?

Lorsque vous préparez votre thé, mettez la quantité souhaitée dans le gaiwan, ajoutez de l'eau chaude, refermez le couvercle, et laissez infuser. C'est ensuite que les choses deviennent un peu plus techniques.

Lorsque l'infusion est terminée, inclinez le couvercle pour qu'il soit légèrement de travers. L'ouverture doit être suffisamment grande pour permettre à l'eau de s'écouler, mais suffisamment petite pour empêcher les feuilles de s'échapper. Cela évitera également que la vapeur chaude sortant de l'arrière du gaiwan ne vous brûle les mains.

Infusion de thé oolong dans un Gaiwan

L'art de boire le thé dans un gaiwan, c'est de laisser le couvercle au-dessus pour conserver la chaleur et éviter que le thé ne refroidisse trop vite.

Pour ne pas vous brûler, il faut éviter de toucher la surface du couvercle avec les doigts. Mettez plutôt votre index dans le « bouton » qui se trouve au dessus, afin de le maintenir en place.

En tenant fermement votre gaiwan, inclinez-le et votre bouche et commencez à boire. Cela demande un peu d'entraînement !

Si vous voyez du thé s'écouler par les côtés gauche et droit du couvercle (et vous brûler les mains), c'est que vous avez trop incliné votre gaiwan, ou que vous y avez mis trop d'eau. Ce sont les principales raisons pour lesquelles les débutants se brûlent les mains.

L'un des avantages d'utiliser des thés chinois de bonne qualité est qu'ils peuvent être réinfusés plusieurs fois. Quand vous avez quasiment terminé de boire le contenu du gaiwan, ajoutez de l'eau pour obtenir une nouvelle tasse. Augmentez le temps d'infusion d'environ 15 secondes à chaque fois, et faites des expériences en fonction du type de thé utilisé et de vos goûts, car au bout d'un moment, une infusion prolongée va libérer de l'amertume.

femme boit du thé dans un gaiwan

Un gaiwan se lave très facilement

Comme il est fabriqué en porcelaine ou en verre, des matériaux fermés et inertes, le thé ne va pas s'incruster à l'intérieur. Vous ne pouvez avoir qu'un seul gaiwan pour tous les types de thés que vous avez, sans que l'odeur des infusions précédentes ne persiste. C'est ainsi un gros avantage, aussi bien en termes de nettoyage que de prix.

Ceux qui utilisent une théière en terre cuite savent comment les arômes du thé se transmettent à l'argile. Même si cela donne plus de caractère au thé, cela oblige aussi à posséder une théière par type de thé.

Comment préparer et infuser le thé chinois (durée, température)
La quantité de thé à utiliser, la température de l'eau et la façon de la verser sur les feuilles, sont autant facteurs qui vont influer sur le goût et les saveurs.

Le gaiwan est ainsi plus facile à utiliser que l'on ne pense, et il permet une expérience de dégustation du thé en observant au plus près ce qui se passe avec les feuilles. Il est donc parfait pour apprendre à infuser, et il peut même être utilisé pour boire le thé !

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?