La grande course et les origines du zodiaque chinois

La grande course du zodiaque chinois : une tradition millénaire au cœur de la culture chinoise

L'histoire des 12 animaux de l'astrologie chinoise est un conte populaire appelé la « Grande Course » qui raconte que l'Empereur de Jade déclara que les années du calendrier porteraient le nom d'un animal, et que la position de chaque animal dans le zodiaque serait déterminée par sa place dans la course.

Cette célèbre fable est généralement racontée aux enfants de toute la Chine à chaque Nouvel An chinois !

Il y a très très longtemps, les connaissances des Hommes étaient limitées ; ils n'avaient aucun moyen de compter les années, et ils ne faisaient même pas la différence entre les mois et les années. À la demande des êtres humains, le Dieu Empereur de Jade (玉皇 Yù Huáng) a proposé 12 animaux comme noms de chaque année, afin que les gens ordinaires puissent facilement s'en souvenir.

Mais quel animal choisir ? Après y avoir réfléchi, l'Empereur de Jade a décidé d'organiser un concours le jour de son anniversaire : une grande course. Il envoya un être immortel dans le monde des Hommes pour annoncer le message de la Grande Course à tous les animaux du Monde.

Il ne pouvait y avoir que 12 gagnants et, pour gagner, les animaux devaient traverser une rivière au courant rapide et atteindre la Porte du Ciel, sur l'autre rive.

Après la diffusion de la nouvelle, tous les animaux étaient plein d'énergie et désireux d'essayer de se faire une place dans les 12 signes du zodiaque.

Comment s'est déroulée la course ?

Le matin de la course, le rat s'est levé très tôt, et quand il arriva devant la rivière, il a du s'arrêter à cause du courant rapide.

Mais il était rusé, et lorsqu'il remarqua que le bœuf était sur le point de traverser la rivière, il lui sauta sur l'oreille. Le généreux bœuf accepta de lui faire traverser la rivière, et une fois de l'autre côté de la rive, il rat se mit à courir vers la Porte du Ciel. Mais c'était sans compter la fourberie du rat, qui sauta de l'oreille du bœuf et se précipita aux pieds de l'Empereur. Le rat gagna la première place et le bœuf la seconde.

C'est pourquoi le rat est la première créature du cycle, suivi du bœuf.

Le tigre était rapide et a fait une bonne course, mais le courant de la rivière l'a fait dévier un peu de sa trajectoire. Il a ainsi perdu un peu de temps et a franchi la ligne d'arrivée derrière le bœuf ; il se retrouve donc à la troisième place du zodiaque chinois.

Tout à coup, un bruit sourd se fit entendre : c'était le lapin. Il sautait d'une pierre à l'autre et se débrouillait bien, jusqu'à ce qu'il glisse. Heureusement, il y avait une bûche qui flottait par là. Il s'y est accroché et a flotté jusqu'à la ligne d'arrivée, gagnant ainsi la quatrième place de la course.

En cinquième place se trouvait le dragon, alors que tout le monde pensait qu'il arriverait en premier car il pouvait voler. Il a dit à l'Empereur de Jade qu'il avait dû s'arrêter plusieurs fois pour aider des villageois. Et sur son chemin vers la ligne d'arrivée, il a vu un petit lapin sur une bûche et a décidé de donner un petit coup d'air pour l'aider à atteindre la terre.

Le lapin n'a jamais su qui lui venait en aide tandis que le dragon se contentait de finir derrière lui.

Après le dragon, le cheval est arrivé au galop vers la ligne d'arrivée. Le serpent sournois était caché derrière le pied du cheval. Il est apparu soudainement et le cheval a eu peur. Le serpent en a profité pour se retrouver à la sixième place, et le cheval à la septième.

Peu après, le singe, le coq et la chèvre ont débarqué sur le rivage. Contrairement à certains des animaux précédents, ces trois-là s'entraident pour atteindre la ligne d'arrivée. Le coq a trouvé un radeau, et le singe et la chèvre ont sauté dessus. En travaillant dur ensemble à travers les courants d'eau et les mauvaises herbes, ils ont atteint le rivage : la chèvre est arrivé en huitième position, le singe en neuvième position et le coq en dixième position.

Le chien arrive en onzième position. Bien qu'il soit un grand nageur, il était en retard. Il a dit à l'empereur qu'il avait besoin d'un bain, et l'eau fraîche de la rivière était trop tentante.

Juste au moment où l'empereur allait clore la course, un grondement a été entendu : c'était le cochon. Le « petit cochon paresseux » est né de cette histoire. Le cochon avait faim au milieu de la course, alors il s'est arrêté, a mangé quelque chose, puis s'est endormi. Après son réveil, il a terminé la course à la douzième place et est devenu le dernier animal à arriver.

L'ordre du calendrier lunaire suit le résultat de la course, le rat étant le premier animal à commencer la séquence, et le cochon le dernier. Après le cochon, la séquence recommence. Le calendrier lunaire a été un calendrier important pour la Chine et le zodiaque chinois. De nombreuses régions du monde asiatique utilisent également ce calendrier.

Pourquoi n'y a-t-il pas de chat dans le zodiaque chinois ?

Il y a plusieurs versions du conte qui évoquent un conflit entre le rat et le chat.

Au moment de l'annonce du concours, le chat somnolait et demanda au rat de le réveiller pour la course, car il avait l'habitude de faire la grasse matinée. Le rat promit de le faire, mais il était tellement excité qu'il a oublié. Lorsque le chat s'est réveillé, il était bien trop tard pour participer.

Une autre version raconte que la souris et le chat se sont assis sur le dos du buffle pour traverser la rivière ensemble. Lorsqu'ils étaient sur le point d'arriver, la souris a poussé le chat dans la rivière puis est montée sur la tête du bœuf, a sauté et a pris la première place. Le chat ne savait pas nager et n'a obtenu que la treizième place.

La véritable raison semble être que dans la Chine ancienne, il n'y avait pas de chats. Ils sont originaires d'Egypte, et leur date d'instruction en Chine est assez incertaine.

De plus, il y a déjà un gros chat, le tigre, dans le zodiaque, donc le chat n'était pas nécessaire.

Vous pourriez aussi être intéressés par ces articles

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.