Pourquoi les Chinois mangent avec des baguettes ?

Pourquoi les Chinois mangent avec des baguettes ?

Le Philosophe Confucius pensait que les ustensiles pointus rappelaient la façon dont les animaux étaient tués. Il pensait également que les couteaux évoquaient la violence et la guerre, et n'avaient rien à faire sur une table. Grâce à ses enseignements, les baguettes se sont rapidement répandues dans toute l'Asie, et sont devenues l'accessoire indissociable de la cuisine chinoise.

Est-ce que les Chinois ont toujours mangé avec des baguettes ?

Une légende chinoise veut que Yu le Grand, fondateur de la mythique dynastie des Xia, ait lui-même inventé les baguettes en arrachant deux branches à un arbre pour manger un plat qu'il n'avait pas le temps de laisser refroidir.

Le lien unique entre l'usage des baguettes et la civilisation chinoise, tient ainsi à l'extrême antiquité de cet ustensile. Les premières traces de leur utilisation remontent à plus de 3500 ans, à l'époque de la dynastie Shang. Elles étaient alors en bronze et servaient uniquement à préparer des repas.

Plus longues que celles d'aujourd'hui, elles pouvaient être plongées dans les chaudrons bouillants pour remuer ce qui y cuisait. Encore aujourd'hui, elles sont toujours utilisées pour la préparation des repas, pour battre les œufs, remuer les nouilles, ou pour faire sauter les aliments.

La réalité est que pendant longtemps, la plupart des Chinois ne mangeaient pas avec des baguettes, mais plutôt avec une cuillère. Elles ne deviennent d'un usage courant qu'entre le 6e et le 3e siècle avant notre ère. Elles sont alors plus courtes que celles permettant de cuisiner.

À cette époque, les baguettes avaient déjà reçu le soutien de nul autre que Confucius lui-même. Le philosophe pensait que les ustensiles tranchants, tels que les couteaux posés sur la table, rappelaient la façon macabre dont la viande était arrivée dans le bol. Les baguettes, en revanche, avaient des extrémités émoussées, épargnant ainsi les images de l'abattoir.

Selon Confucius, l'honnête homme ne devait pas découper lui-même la viande, cet acte était considéré comme barbare et cruel. La viande devait être découpée en amont, en cuisine, puis ensuite dégustée au moyen de baguettes.

Confucius pensait également que les couteaux étaient associés à des actes d'agression, alors qu'à table, il devait régner une ambiance heureuse.

baguettes chinoises, cuisine, show mein

Sous la dynastie Han, avec l'essor des nouilles et des raviolis, elles commencent à s'imposer lors des repas. Au 10e siècle, quand la culture du riz s'étend dans tout l'empire chinois, la cuisine devient de plus en plus adaptée à l'emploi des baguettes.

La popularité des baguettes en Chine, tient également à l'une des nombreuses superstitions liées au Nouvel An chinois. La nourriture doit être préparée à l'avance, et tous les couteaux doivent être rangés. Les utiliser en cette période, risquerait de « couper » la chance pour la nouvelle année.

La symbolique des baguettes

Les baguettes sont rattachées à un certain nombre de règles de savoir-vivre, et de savoir être lorsque l'on est à table. L'étiquette de la baguette a été codifiée très tôt, notamment dans le Mémoire sur les bienséances et les cérémonies (禮記 lǐjì), aussi appelé Livre des rites, qui est une description de l’étiquette et des rituels suivis par la petite aristocratie sous la dynastie Zhou lors des événements privés et publics.

On y trouve ainsi toute une série de règles et de tabous concernant l'utilisation des baguettes. Les Chinois en sont venus à considérer les baguettes comme un symbole de civilité et de restauration élégante, et ont commencé à les décorer avec des éléments symboliques de la nature ou religieux.

Pourquoi ne faut-il pas planter ses baguettes dans le riz ?
Il existe toute une série de règles et de tabous concernant l'utilisation des baguettes, dont certaines sont vieilles de presque 3000 ans.

Les baguettes allant toujours par paire, elles en sont également venues à symboliser l'union (des amis, des époux), et sont un cadeau fréquent lors des mariages. En effet, en chinois les baguettes se disent kuàizi (筷子), qui se prononce se la même façon que 快子, qui signifie littéralement « rapidement des fils ».

La famille est ainsi quelque chose de très important en Chine, et les repas sont un moment de partage avec les proches. Généralement, il y a de grands plats posés au centre de la table, et chacun vient s'y servir. C'est une expérience partagée, et l'utilisation des baguettes reflète le pragmatisme et la frugalité du peuple chinois pour surmonter les difficultés de la vie.

La famine et la sécheresse étaient courantes dans la Chine ancienne. La nourriture devait être partagée entre les membres de la famille, chacun ne prenant que de petits morceaux de viande ou de légumes avec ses baguettes pour accompagner un bol de riz. Une fourchette ou une cuillère auraient permis à quelqu'un de prendre de grandes portions, ce qui aurait été considéré comme égoïste lorsque la nourriture est rare.

Il n'est pas exagéré de dire que les baguettes ont façonné et été façonnées par la culture et le mode de vie chinois, définissant les habitudes alimentaires et les interactions familiales depuis des milliers d'années.

Quels sont les autres pays d'Asie où l'on mange avec des baguettes ?

Bien que certaines personnes aiment plaisanter sur le fait que, dans un pays où le riz est l'aliment de base, on ne devrait pas manger avec deux longs bâtons, les baguettes se prêtent pourtant bien au style de cuisine chinoise.

Rapidement, elles ont gagné la faveur des pays voisins, à la faveur de l'influence culturelle exercée par la Chine au Japon, en Corée, au Vietnam. Avec le culte de Confucius et l'emploi des sinogrammes, elles deviennent l'un des éléments d'association à la culture chinoise.

Si les baguettes sont largement utilisées en Asie du Sud-Est, elles ne sont pas pour autant les mêmes partout. Au lieu des baguettes en bambou ou en bois, les Coréens préfèrent par exemple les baguettes en métal. Elles sont plus faciles à nettoyer à une température plus élevée, et elles sont idéales pour prendre des morceaux de viande qui grillent sur un barbecue coréen.

Les baguettes chinoises, qui étaient au début l'accessoire avec lequel certaines cultures mangeaient dans une certaine partie du monde, deviennent l'accessoire avec lequel n'importe qui mange dans le monde entier une certaine cuisine. Elles sont devenues le vecteur d'une mondialisation portée par les diasporas chinoises à partir du 19e siècle, lorsqu'elles ont ouvert des restaurants aux Etats-Unis ou en Europe.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?