Top 8 des plus beaux temples de Pékin

Top 8 des plus beaux temples de Pékin

Pékin offre au visiteur quelques temples spectaculaires, comme le célèbre Temple du Ciel et le coloré Temple du Lama. En raison de son statut particulier d'ancienne ville impériale, ces lieux de culte sont plus ou moins liés aux familles impériales. Il n'est pas exagéré de dire que les temples sont des éléments permettant de se plonger dans l'histoire de la capitale chinoise. Voici une liste des plus beaux temples à voir lors de votre prochaine visite de Pékin.

Pour avoir un aperçu de l'architecture ancienne chinoise, ne cherchez pas de châteaux comme c'est le cas dans la plupart des pays occidentaux. Rendez-vous plutôt dans les nombreux temples bouddhistes. En effet, en raison de l'absence d'une véritable classe bourgeoise, c'est la classe monastique chinoise a pris la place vacante.

Les idées et les pratiques bouddhistes ont façonné la culture chinoise dans un grand nombre de domaines, notamment l'art, l'architecture, la littérature, la philosophie, la médecine et la culture.

Il existe des centaines de temples plus ou moins connus disséminés dans la ville, affiliés au bouddhisme, au taoïsme ou au confucianisme. Ils sont souvent des oasis de paix et de tranquillité loin des rues animées de la capitale chinoise.

Temple du Ciel

Temple du Ciel à Pékin

Le Temple du Ciel (天坛) est l'un des sites incontournables de tout voyage à Pékin et l'un des points de repère les plus connus et les plus reconnaissables de la ville. Le Temple était visité deux fois par an par les empereurs chinois lors de rituels solennels pour prier pour des récoltes abondantes au printemps et pour rendre compte au ciel des événements de l'année au solstice d'hiver.

Le parc contenant le Temple du Ciel est très vaste et il vous faudra plusieurs heures pour le parcourir.

Considérez plutôt l'endroit comme un immense parc qui contient ce qui est peut-être le plus beau bâtiment de Pékin : la salle de prière pour les bonnes récoltes, reconnaissable avec son architecture ronde et son toit de tuiles bleues.

Le site comprenant une série de bâtiments taoïstes servant aux commémorations religieuses par les empereurs Ming et Qing, est désormais inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Le temple du ciel et le parc Tiantan à Pékin : conseils de visite
Situé au sud-est de la place Tian'anmen, au cœur d'un parc de 270 hectares, ce complexe accueillait des célébrations religieuses dirigées par l'empereur.

Temple des Lamas de Yonghegong

Temple des Lamas de Yonghegong à Pékin

Le temple Lama de Yonghegong (雍和宮) est sans aucun doute l'un des plus beaux temples de Pékin. A l'origine, il a été construit pour l'empereur Yongzheng de la dynastie Qing (1644-1912), lorsqu'il était encore prince.

Après l'accession au trône de Yongzheng, son ancien domaine a été transformé en temple bouddhiste tibétain. C'est pourquoi l'architecture du temple semble si grandiose, voire luxueuse, et incompatible avec son identité.

Le Temple des Lamas est l'un des plus importants temples bouddhistes en activité de Pékin.

Bien qu'il ait abrité autrefois jusqu'à 500 moines résidents, le complexe n'en compte plus qu'une vingtaine aujourd'hui, mais cela n'enlève rien à la splendeur des cinq salles principales et des multiples galeries ornées de peintures tibétaines sur rouleau.

Il est préférable de prendre son temps pour visiter. Ne manquez pas le pavillon des dix mille fortunes, à l'intérieur duquel se trouve un impressionnant bouddha de 85 pieds sculpté dans un seul morceau de bois de santal.

Temple Tanzhe

Temple Tanzhe à Pékin

Le plus ancien et le plus grand temple de Pékin, le temple Tanzhe (潭柘寺) serait plus ancien que la ville de Pékin elle-même. Il y a d'ailleurs un dicton qui dit « d'abord le temple de Tanzhe, puis Pékin ».

Plus qu'un célèbre temple bouddhiste en Chine, le temple Tanzhe est également connu pour la grandeur de son architecture chinoise et sa végétation qui l'entoure. L'enceinte du temple est bien agencée le long d'un axe, dont on dit qu'il a servi de modèle pour la disposition de la Cité interdite.

Le temple est perché sur une colline entourée de neuf pics et composé de diverses salles de prière, de pavillons, de cours et d'un groupe de pagodes datant des dynasties Yuan, Ming et Qing. Il s'agissait d'un temple impérial au statut élevé.

Temple taoïste du nuage blanc

Temple taoïste du nuage blanc à Pékin

Rares sont les personnes en Chine qui ne connaissent pas le Bai Yun Guan(白雲觀), ou temple des nuages blancs. Ce temple taoïste historique, situé au sud du Musée de la capitale et à l'Est de la gare de Pékin Ouest, est connu pour sa foire pendant le festival du printemps, mais son magnifique style taoïste en fait un lieu à visiter à tout moment de l'année.

Au début de la dynastie Yuan (1271-1368) et offert au prêtre taoïste Qiu Chuji. Qiu est respecté pour son voyage dans les régions occidentales afin de persuader Gengis Khan de ne pas massacrer davantage d'innocents. Il est plus largement connu en Chine en tant que maître de Kung Fu.

Le temple est un labyrinthe de sanctuaires et de cours qui sont entretenus par une trentaine de moines résidents fidèles et dévoués.

Protégé par le gouvernement et vénéré dans le monde entier, le temple du nuage blanc accueille des visiteurs qui pratiquent deux rituels pour leur porter chance : l'un consiste à lancer des pièces de monnaie par le centre de l'ancienne pièce géante suspendue sous le pont Wofeng ; l'autre consiste à toucher le singe en pierre du temple.

Temple de Dajué

Temple de Dajué à Pékin

Le temple Dajué(大觉寺), situé au pied de la montagne Yangtai dans le district de Haidian, a été construit à l'origine en 1068.

Entouré de pins, d'orchidées, de stèles portant des inscriptions de poésie ancienne et des eaux cristallines d'une célèbre source qui bouillonne toute l'année, la visite du temple constitue une journée très relaxante. Le temple de Dajué est surtout connu pour ses arbres plantés il y a près de 300 ans. Les plus beaux étant les magnolias.

Il s'agit d'un itinéraire idéal pour ceux qui souhaitent échapper à la vie bruyante de la métropole et se réfugier dans la tranquillité des montagnes.

Temple de Confucius

Temple de Confucius à Pékin

Le temple de Confucius de Pékin (北京孔庙), situé dans le district de Dongcheng, est l'endroit où les gens rendaient hommage à Confucius sous les dynasties Yuan, Ming et Qing. C'est le deuxième plus grand temple de Confucius en Chine après le temple de Confucius de Qufu dans la province du Shandong.

Confucius était un grand penseur, philosophe et pédagogue de la Chine ancienne. Ses enseignements et sa philosophie ont profondément influencé les systèmes féodaux chinois et les politiques des empereurs. Ses valeurs et ses pensées ont été développées dans le confucianisme et introduites dans de nombreux pays étrangers, dont l'Europe et les pays et régions d'Asie.

Le temple a été construit pour la première fois en 1302 pendant la dynastie Yuan (1234- 1368). C'était le lieu où se tenaient les cérémonies commémoratives pour Confucius pendant les dynasties Yuan, Ming et Qing. Il couvre une superficie de plus de 22 000 mètres carrés

Le temple de Confucius de Pékin est aujourd'hui également un musée. Son enceinte du temple de Confucius conserve une atmosphère calme et studieuse et les habitants des hutongs à proximité viennent s'y détendre et discuter.

Temple de Confucius et ancienne Académie Impériale de Pékin
À quelques pas du temple des lamas, ce temple est dédié au philosophe Chinois dont les enseignements sont étudiés depuis plus de deux millénaires.

Temple Dongyue

Temple Dongyue à Pékin

Le temple Dongyue (东岳庙) a été construit il y a plus de 700 ans et a survécu à une histoire mouvementée, pour devenir aujourd'hui une oasis de calme taoïste dans le nouveau Pékin animé. Il s'agit du sanctuaire du dieu Dongyue, le dieu de la montagne Tai (également connue sous le nom de Dongyue, la montagne orientale des cinq montagnes en Chine).

Selon la croyance taoïste, Dongyue était le souverain divin de la Chine. Situé dans le quartier de Chaowai, dans le district de Chaoyang, c'est le plus grand temple de l'école Zhengyi de Taoïsme dans le nord de la Chine.

Le temple Dongyue se compose de trois parties : la cour principale, la cour est et la cour ouest. Ces deux dernières ont été agrandies sous la dynastie Qing (1644-1912).

Dongyue abrite également le musée des coutumes populaires de Pékin, mais la particularité de ce temple est son sanctuaire taoïste morbide. Sa visite offre cependant une expérience fascinante, entre les 15 types de mort violente et fantômes errants pour avoir la frousse. Ce temple est l'une des attractions touristiques les plus populaires de Pékin.

Temple Jietai

Temple Jietai à Pékin

À 25 kilomètres du centre de la ville, niché dans la brume des montagnes Ma'an à l'ouest de la ville, se trouve le joyau caché des temples de Pékin, et un des plus anciens : le temple Jietai (戒台寺).

Ce temple n'est qu'à 8 km du temple de Tanzhe, ce qui permet facilement de visiter les deux temples sur une journée, notamment en faisant une randonnée à pied sur le flanc de la montagne pour admirer les vastes panoramas environnants et découvrir le temple lui-même.

Le temple Jietai a été construit sous la dynastie Tang, mais a subi plusieurs destructions et rénovations. Un certain nombre des bâtiments qui subsistent aujourd'hui datent de la dynastie Qing.

Le complexe comporte plusieurs cours et 5 bâtiments principaux, entourés de formations rocheuses et d'arbres, notamment des cyprès et des pins. Ces vieux arbres sont considérés comme des protecteurs du bouddhisme.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?