10 choses à savoir sur la dynastie Ming

10 choses à savoir sur la dynastie Ming

La dynastie Ming a régné sur la Chine pendant 276 ans, de 1368 à 1644. Pendant leur règne, la Chine était la plus grande économie du monde, avec une superficie plus grande et une population plus instruite que tout autre pays. De nombreux projets de construction ont été entrepris, notamment l'extension et le renforcement de la Grande Muraille de Chine et la construction de la Cité interdite. L'ère Ming est considérée comme l'un des trois âges d'or de la Chine.

1. Le fondateur de la dynastie a grandi dans la pauvreté

La dynastie Ming a été précédée par la dynastie Yuan, dirigée par les Mongols. En raison du sentiment anti-mongol, la rébellion du turban rouge contre les Yuan a commencé en 1351. Pendant la rébellion, Zhu Yuanzhang, un pauvre paysan et moine bouddhiste, est devenu un leader important des « Turbans rouges ». Né en 1328 et orphelin à l'âge de 16 ans, l'homme qui allait fonder la dynastie Ming a survécu en mendiant avant de devenir novice dans un monastère bouddhiste.

Ayant rejoint les rebelles, Zhu gravit rapidement les échelons et en 1368 il a envoyé son armée vers la capitale des Yuan Dadu (aujourd'hui Pékin).

Le dernier empereur Yuan s'est enfui et cette fuite est considérée comme le renversement de la dynastie mongole Yuan par la dynastie Ming.

Après la fondation de la dynastie Ming, Zhu Yuanzhang a pris le titre de Hongwu et a fait de la ville de Nanjing sa capitale.

Les Mongols avaient toujours le contrôle de la région de Mandchourie dans le nord-est de la Chine. Hongwu a envoyé une campagne militaire qui a conduit à la conquête de la région par les Ming et à la reddition des dernières forces mongoles encore présentes en Chine.

Zhu Yuanzhang, le premier empeteur de la dynastie Ming
Éliminant tout ce qui pouvait représenter une menace réelle ou supposée pour sa dynastie, Zhu Yuanzhang supprima l'immense majorité de ses compagnons de route et imposa un système de surveillance de la population où chacun devait surveiller son voisin.

2. Le complexe impérial de la capitale de la dynastie à Pékin s'appelait en fait la Cité interdite pourpre

Au début du 15e siècle, le fils de l'empereur Hongwu, l'empereur Yongle, a supervisé le transfert de la capitale impériale de Nanjing vers une nouvelle ville à Pékin, à 1000 kilomètres miles au nord. Adjacente à l'ancienne capitale de la dynastie Yuan, Dadu, qui avait été construite par Kubilai Khan à partir de 1264, la nouvelle capitale Ming était entourée d'un mur de 15 kilomètres de long et 10 mètres de haut.

En plus d'un centre administratif avec des bureaux pour les fonctionnaires, le centre du complexe contenait le palais impérial, dont près de 10 000 pièces ne pouvaient être pénétrées qu'avec l'autorisation de l'empereur. Connue sous le nom de Cité Interdite, le terme chinois « Zijin Cheng » signifie « Cité interdite pourpre ».

Histoire de la construction de la Cité Interdite
Construite à partir de 1406 par la dynastie Ming, un million de travailleurs auront été nécessaires pour le plus grand ensemble architectural de Chine.

La construction de la Cité Interdite se déroule entre 1406 et 1420. Ce complexe de 980 bâtiments, d'une superficie de 72 hectares, a servi de résidence aux empereurs chinois et de centre cérémoniel et politique de leur gouvernement pendant près de 500 ans, de 1420 à 1912.

Le palais impérial a également influencé les développements culturels et architecturaux en Asie de l'Est et ailleurs. En 1987, la Cité interdite a été déclarée site du patrimoine mondial. Elle abrite aujourd'hui le musée du Palais, qui, avec plus de 14 millions de visiteurs annuels, est le musée le plus visité au monde.

Cité interdite, pékin, dynastie Ming
Les roturiers n'avaient pas le droit d'entrer dans la Cité interdite sans autorisation et seules les familles impériales et les hauts fonctionnaires invités pouvaient y entrer. D'où le nom du palais impérial.

3. La Grande Muraille de Chine a pris son aspect familier sous la dynastie Ming

Les parties les plus anciennes de la Grande Muraille de Chine, remontent au 5e siècle avant JC, à la période des royaumes combattants lorsque les dirigeants chinois ont construit les premières fortifications frontalières pour tenir en échec les armées ennemies. Entre 204 et 201 avant J.-C., une Grande Muraille en terre a été construite par des centaines de milliers de travailleurs conscrits.

La construction d'une Grande Muraille de Chine unifiée a commencé à la fin du 3e siècle avant JC sous le règne de Qin Shi Huang, le premier empereur chinois qui a fondé la dynastie Qin. Elle a été allongée par les dynasties suivantes, les Han ont par exemple construit près de 400km.

En raison de la menace d'attaques par les tribus mongoles, les autorités Ming ont décidé de rénover et d'améliorer la muraille. Pendant une période d'environ 80 ans, de la fin des années 1500 au milieu des années 1600, la Grande Muraille a été étendue et renforcée grâce à l'utilisation de granit, de calcaire et de briques d'argile cuites, renforcées avec du riz collant.

Comment les anciens Chinois ont construit la Grande Muraille ?
C'est l'une des structures les plus célèbres du monde entier. Pendant plus de 2000 ans, elle a été construite et étendue pour protéger l'empire chinois des invasions.

Cette muraille plus haute et plus épaisse s'étendait de la mer de Bohai à l'est jusqu'au col de Jiayu à l'ouest ; et comportait de nombreuses tours de guet, casernes et entrepôts. Il reste peu de traces de l'ancienne fortification, la majeure partie de la Grande Muraille actuelle date de l'époque des Ming.

Grande muraille de Chine, dynastie Ming
La grande muraille de Chine est un chef d’oeuvre architectural se poursuivra sous la dynastie Ming. Finalement, cette construction va courir sur une période totale de plus 2 000 ans.

4. Le plus grand amiral et navigateur de la dynastie, Zheng He, a mené une vaste armada jusqu'en Afrique

Cinquante ans avant que l'explorateur portugais Vasco de Gama ne contourne le cap de Bonne-Espérance et ne remonte la côte est de l'Afrique, une armada de certains des plus grands navires en bois jamais construits projetait la puissance chinoise dans les mêmes eaux, sous le commandement de l'amiral Zheng He.

Zheng He et ses 7 voyages à la découverte du monde
Zheng He, eunuque chinois musulman, commanda 7 voyages vers le Moyen-Orient et l'Afrique, qui firent de la Chine la plus grande puissance navale d'Asie.

Entre 1405 et 1433, les sept expéditions maritimes de Zheng, qui comprenaient jusqu'à 62 navires et 28,000 hommes, ont parcouru des routes commerciales à travers l'Asie du Sud-Est, l'Inde, le Moyen-Orient et l'Afrique de l'Est. Quelque 36 pays ont accepté d'établir des relations tributaires avec la Chine. Mais après la mort de l'empereur Yongle, le nouveau régime a mis fin à ces expéditions coûteuses.

Zheng He et ses 7 voyages
L'ampleur de la flotte de Zheng He était telle que tous les navires de Colomb et de Da Gama réunis auraient pu être stockés sur un seul pont de son unique navire. Zheng He est considéré comme l'un des plus grands amiraux de l'histoire chinoise.

5. La porcelaine peinte en bleu et blanc de la dynastie Ming est devenue célèbre dans le monde

Dans la ville industrielle de Jingdezhen, dans la province de Jiangzi, des potiers ont utilisé l'argile locale (le kaolin) et le cobalt importé de Perse pour créer certains des objets les plus populaires de la dynastie Ming. Les motifs traditionnels tels que le motif du nuage de dragon dans la poterie étaient, en partie, destinés à l'exportation vers le monde arabe et, finalement, vers l'Europe.

Lorsque Vasco de Gama s'est embarqué pour la Chine en 1497, le roi Manuel Ier du Portugal lui a demandé de rapporter deux denrées précieuses : les épices et la porcelaine. Deux ans plus tard, da Gama revint, ayant perdu la moitié de ses hommes mais tenant une douzaine de pièces de porcelaine.

Fabrication de poteries à Jingdezhen, origine de la poterie Ming
Depuis l'invention de la céramique au kaolin, la porcelaine de Jingdezhen est connue dans le monde entier pour ses caractéristiques uniques « d'être aussi blanche et lisse que le jade, aussi fine qu'un morceau de papier et capable de produire un son clair comme un carillon »

6. L'impression a connu un grand développement pendant la période des réformes

La dynastie Ming a été une période prospère dans l'histoire de l'imprimerie en Chine. Les méthodes d'impression précédentes ont été améliorées et les techniques de sculpture sur papier, encre et bois ont atteint un niveau sans précédent.

L'invention de l'impression en couleur sur bois a permis d'obtenir des effets de couleur. La première impression de caractères mobiles en métal en Chine a été créée par l'érudit Hua Sui de Ming. Le volume d'impression a également atteint des niveaux sans précédent.

7. Le livre le plus complet sur la médecine traditionnelle chinoise a été écrit

Li Shizhen était l'un des pharmacologues et médecins les plus renommés de l'histoire chinoise. Pendant la période Ming, sa contribution la plus importante est le « Bencao Gangmu », considéré comme le livre médical le plus complet jamais écrit dans l'histoire de la médecine traditionnelle chinoise. Cet ouvrage de 27 ans contient 1892 entrées, des détails sur plus de 1800 médicaments, dont 1100 illustrations et 11 000 prescriptions.

Bencao Gangmu décrit le type, la forme, le goût, la nature et l'application dans le traitement des maladies de 1 094 herbes. Il corrige également de nombreuses erreurs et malentendus sur la nature des herbes et des maladies. Il reste le premier ouvrage de référence en matière de phytothérapie.

Bencao Gangmu, le plus célèbre livre sur la médecine traditionnelle chinoise
Le Bencao Gangmu est considéré comme l'ouvrage le plus complet et le plus accompli traitant de la médecine traditionnelle chinoise. Il s'agit d'une liste de plantes, d'animaux, de minéraux et d'autres objets réputés pour leurs propriétés médicinales.

8. La plus grande encyclopédie écrite a été compilée pendant la période Ming

Une encyclopédie a été commandée par l'empereur Yongle en 1403. Compilée par des milliers d'érudits chinois, elle a été achevée en 1408 et contenait un large éventail de connaissances chinoises, notamment en astronomie, géographie, médecine, religion, technologie et art. Connue sous le nom de « Encyclopédie de Yongle » ou « Yongle Dadian », elle comprenait plus de 22,000 chapitres et 917,480 pages. Il s'agissait non seulement de la plus grande encyclopédie écrite, mais aussi de l'une des premières.

9. La Chine était la plus grande économie du monde à l'époque des Ming

Avec les périodes Han et Song, l'ère Ming est considérée comme l'un des trois âges d'or de la Chine. L'économie sous les Ming était la plus importante au monde. Les réformes agricoles de l'empereur Hongwu, le premier empereur Ming qui était lui-même un paysan pauvre autrefois, ont conduit à un excédent agricole massif qui est devenu la base d'une économie de marché.

Les voyages de Zheng He, les relations diplomatiques via le système tributaire et l'expansion du commerce européen ont également entraîné une période d'échange sans précédent de connaissances, de culture et de produits entre la Chine et le monde. Les échanges commerciaux avec l'Europe et les voyages de Zheng He ont permis au monde de découvrir l'or, l'argent, la porcelaine et la soie chinois. L'échange avec la Colombie a stimulé la croissance démographique et réduit les famines grâce à l'introduction de cultures très productives comme le maïs et les pommes de terre.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?