Comment les anciens Chinois ont construit la Grande Muraille ?

Comment les anciens Chinois ont-ils construit la Grande Muraille ?

La Grande Muraille est le monument historique le plus connu de Chine. S'étendant d'Est en Ouest sur 21,196 km km, elle constitue la frontière nord de la Chine depuis des milliers d'années. Construite en brique, pierre, bois et autres matériaux, elle servait de défense contre les invasions nomades du nord qui menaçaient les empires chinois. De milliers de personnes ont travaillé sur ce grand projet de la Chine ancienne s'est poursuivie pendant des centaines d'années au cours de nombreuses dynasties différentes.

La Grande Muraille actuelle est presque entièrement l'œuvre de la dynastie Ming qui a ajouté les tours de guet caractéristiques et a agrandi la longueur et la largeur du mur. Le célèbre monument national est tombé en ruine après la dynastie Ming, lorsque la dynastie Qing a pris le pouvoir et a étendu la frontière de la Chine vers le nord, rendant la muraille obsolète.

Les efforts de restauration et de préservation n'ont commencé sérieusement que dans les années 1980 de notre ère, et le mur a été déclaré site du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1987.

Le mur original

Pendant la période des royaumes combattants (vers 481-221 avant JC), la Chine était fragmentée en sept régions qui se sont battues pour le contrôle du pays lors de l'effondrement de la dynastie des Zhou. Un État est sorti victorieux de cette lutte, réussissant à unifier le pays sous le nom de dynastie Qin.

Le premier empereur, Qin Shi Huang, a ordonné la construction de la Grande Muraille pour consolider son empire et le protéger contre l'invasion. Les sept États en guerre avaient chacun des murs de défense le long de leurs frontières, mais ells avaient été en partie détruites lors de la prise de pouvoir de Shi Huang.

En signe que toute la Chine ne faisait plus qu'un, l'empereur décréta qu'une grande muraille serait construite le long de la frontière nord pour se défendre contre les tribus nomades, et qu'il n'y aurait plus de murailles marquant les frontières entre les anciens états.

Débuts de la construction de la Grande Muraille de Chine
Les constructeurs du mur ont toujours essayé d'utiliser les ressources locales, ainsi les murs qui traversaient les montagnes étaient faits de pierre, et les murs qui traversaient les plaines étaient faits de terre battue.

Son mur longeait une ligne plus au nord que l'actuelle, marquant ce qui était alors la frontière entre la Chine et les plaines mongoles. Le mur a été construit par des paysans et soldats envoyés de force. Shi Huang s'intéressait plus à sa propre grandeur qu'au bien de son peuple. Le mur n'était pas encore considéré par le peuple chinois comme un symbole de fierté ou d'unité nationale, mais comme un lieu où les gens étaient envoyés pour travailler pour l'empereur jusqu'à leur mort.

Le premier ensemble de murs a été construit en terre et en pierres dans des cadres en bois. Jusqu'à 300,000 personnes ont participé aux travaux de construction et de renforcement.

Il ne reste en fait que très peu du mur original aujourd'hui. Lorsque la dynastie Qin tomba en 206 avant JC, le pays se divisa à nouveau dans la guerre civile notamment entre les Chu et les Han.

Portion de la Grande Muraille datant de l'ère Han
Bien que cela puisse sembler être des matériaux de construction fragiles, ces premiers murs étaient étonnamment robustes, et des fragments existent aujourd'hui malgré des millénaires d'érosion dans des climats rudes.

Lorsque Liu-Bang remporta la bataille de Gaixia en 202 avant JC, il devint le premier empereur de la dynastie Han et poursuivit la construction du mur comme moyen de défense. Il fut également le premier empereur à utiliser le mur comme moyen de régulation du commerce vers le nord le long de ce qui allait devenir les Routes de la soie, ce qui permis le commerce entre la Chine et l'Europe en 130 avant JC.

La Grande Muraille servait alors principalement de frontière et n'était guère entretenue. Ce n'est que sous la dynastie Sui que le mur a été réparé et renforcé en utilisant jusqu'à un million d'hommes comme ouvriers.

Si mur a bien joué son rôle protecteur pendant de nombreux siècles, il en a été autrement lorsque les Mongols ont envahi la Chine. Ils n'ont été retenu par la muraille que pendant quelques années. Lorsque la dynastie Yuan est arrivée au pouvoir, le mur a perdu toute valeur stratégique, car la Mongolie et la Chine se sont unies et il est tombé à nouveau en ruine.

Reconstruction de la Grande Muraille par les Ming

Les dynasties suivantes ont toutes apporté leurs propres contributions et réparations au mur jusqu'à ce que la dynastie Ming (1368-1664) lance un projet de construction massif visant à renforcer la Grande Muraille pour protéger le pays contre les nomades envahisseurs, et notamment les Mongols au nord.

C'est finalement même motivation qui avait joué un rôle dans la vision originale de Shi Huang. Cette similitude d'objectifs peut expliquer la croyance que le mur actuel date de la dynastie Qin. Cependant, la nouvelle ligne du mur suivait par endroits une ligne différente de celle du mur original des Qin.

Les Ming ont construit ce mur qui comporte des milliers de tours de guet massives et dont la hauteur varie entre 5 et 8 mètres.

Les tours étaient gardées pour surveiller la plaine du nord et permettaient d'envoyer des signaux de fumée en cas d'attaque. La fumée était visible par les soldats postés plus loin le long de la muraille et les alertait pour qu'ils se préparent à l'attaque imminente.

Les dépenses écrasantes du mur furent un sujet de grand débat, la construction commença en 1455 et se poursuivit sporadiquement jusqu'à la chute de la dynastie en 1644.

Les murs des Ming étaient principalement en pierre plutôt qu'en terre dans la partie ouest. Chaque section était attribuée à un district à l'intérieur de la Chine qui devait fournir la main d'œuvre.

Grande Muraille à Jinshangling
Pendant la dynastie Ming, le mur s'est transformé en ce que vous pouvez voir aujourd'hui avec ses tours de guêt caractéristiques. Il est devenu plus qu'un simple mur, mais un élément d'infrastructure majeur pour le pays.

Environ 500 millions de tonnes de briques, de pierres et de boue ont été utilisés, ce qui en fait, à bien des égards, la plus grande structure artificielle jamais réalisée dans le monde. Un exploit impressionnant pour une structure qui a été construite avant les machines de construction modernes. Le mur traverse des rivières, des vallées et d'autres terrains difficiles, et étant donné les périodes où il a été construit, il ne fait aucun doute que c'était une merveille d'ingénierie.

On a également découvert récemment que la résistance du mur est en partie due à l'utilisation de riz collant dans tout le mortier de la structure.

Aux points stratégiques, il ne s'agissait pas d'une simple ligne de mur, mais de deux ou plusieurs murs parallèles. La hauteur moyenne était de 7 mètres et l'épaisseur à la base était de 6 mètres. Le noyau était rempli de terre et de gravats, tandis que le sommet était revêtu de trois ou quatre couches de briques. Un chariot pouvait circuler le long du haut du mur et une série de canons permettait de le défendre.

Tous ces efforts s'avérèrent finalement inutiles. La menace viendra toujours du nord, mais ce seront les Mandchous au lieu des Mongols.

Les invasions Mandchoues ont commencé vers 1600 de notre ère et se sont poursuivies jusqu'en 1644, date à laquelle la dynastie est tombée.

À cette époque, la Chine était de nouveau dans la tourmente car une rébellion avait été montée contre la dynastie. Un général Ming ouvrit la Grande Muraille aux Mandchous en échange de leur aide pour vaincre les rebelles. Au lieu de cela, les Mandchous prirent le pouvoir, expulsèrent la dynastie Ming et établirent la dynastie Qing (1644-1912).

La Grande Muraille avec toutes ses impressionnantes défenses et conçue pour une telle éventualité n'avait joué aucun rôle dans le renversement de la dynastie. L'armée mandchoue avait simplement pu passer par les portes grandes ouvertes.

Avec l'extension de la zone nord sous le contrôle de Qing, y compris la Mongolie, la Grande Muraille a une fois de plus perdu de sa valeur stratégique et n'a pas été maintenue. Ce n'est que 400 ans plus tard, avec la fondation de la République de Chine, que la Muraille a repris de l'importance car elle fut jugée utile pour contrôler l'immigration.

Visite de la Grande Muraille de Chine
La Grande Muraille étant devenue la plus grande attraction touristique de la Chine, devenue une puissante icône culturelle et une fierté nationale.

La grande muraille aujourd'hui

Parce qu'elle faisait une grande impression auprès des dignitaires étrangers, elle est devenue un symbole de la longévité, de la force et de la réussite historique de la Chine.

Des efforts ont été faits au fil des ans pour maintenir la structure, mais il a fallu attendre 1980 pour qu'elle devienne une priorité du gouvernement chinois en tant qu'attraction touristique. En 1987 la Grande Muraille a été enfin inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Grande muraille de Chine, sections à visiter et conseils pratiques
Au fil des siècles, elle a été agrandie à de nombreuses reprises et la visite de différentes sections permet d'apprécier un large éventail de paysages naturels.

Des tronçons situés près de Pékin ont ensuite été restaurés tels qu'ils étaient sous les Ming, tandis que d'autres ont été laissés à l'abandon. De nombreux travaux de conservation sont en cours pour restaurer la grande longueur du mur qui s'effrite lentement.

Selon les historiens et les conservateurs qui surveillent le site, il ne reste plus qu'environ 372 km de mur dans un état stable.

Il existe de nombreuses croyances concernant la Grande Muraille de Chine. La plus connue et la plus souvent répétée est qu'il s'agit de la seule structure construite par l'homme sur terre qui peut être vue depuis l'espace ; ce n'est pas vrai. Même si le mur est très long, il ne fait que quelques mètres de large et la couleur des murs se fond rapidement dans le paysage.

La Grande Muraille ne fait pas non plus partie des sept merveilles du monde antique, qui se situaient toutes dans la région méditerranéenne.

La Grande Muraille est visitée par plus de quatre millions de personnes par an, et même si elle ne peut être vue de la Lune, elle est l'une des structures les plus reconnaissables construites par l'homme dans le monde.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?