Les grands projets de la Chine ancienne

Les grands projets de la Chine ancienne

Les grands projets menés pendant les grands empires de la Chine ancienne ont pleinement démontré la sagesse et les capacités des anciens Chinois. De la grande muraille à la cité interdite en passant par le grand canal, les rizières en terrasse ou les projets d'irrigation, ces super projets profitent encore à l'humanité d'aujourd'hui !

La Grande Muraille, le plus énorme des constructions humaines

La Grande Muraille de Chine est une barrière fortifiée dans le nord de la Chine, qui s'étend sur 21,196 km, du col de Jiayuguan (à l'Ouest) aux montagnes Hushan dans la province de Liaoning à l'Est, pour se terminer dans le golfe de Bohai. Elle traverse une dizaine de provinces et deux régions autonomes.

Comment les anciens Chinois ont construit la Grande Muraille ?
C'est l'une des structures les plus célèbres du monde entier. Pendant plus de 2000 ans, elle a été construite et étendue pour protéger l'empire chinois des invasions.

Les origines de sa construction remontent à l'ère pré-impériale, lorsque différents royaumes qui s'affrontaient avait édifiés les premières infrastructure défensive. Mais c'est sous la dynastie Qin (221-206 avant JC) que le projet de grande muraille a vraiment commencée, elle devait servir de défense contre les invasions nomades du nord qui menaçaient les empires chinois.

Il ne reste plus beaucoup de parties datant de cette époque car c'est la dynastie Ming qui a construit un mur plus solide en utilisant briques et pierres au lieu de la terre battue comme dans certaines des premières phases.

La Grande Muraille, en tant que bâtiment de défense militaire dans la Chine ancienne, a été inscrite au Patrimoine Culturel Mondial. Aujourd'hui, elle est devenue un symbole et une carte de visite de la nation chinoise. La partie de la muraille située à environ 80 km de Pékin, accueille des milliers de touristes chaque jour.

La cité interdite, l'immense palais impérial chinois

Celle que l'on appelle aussi la « Cité pourpre » est enracinée au cœur du Pékin moderne et c'est l'une des plus célèbres attractions de la Chine. La Cité Interdite a été le centre politique et rituel de la Chine pendant plus de 500 ans. Après son achèvement en 1420, la Cité interdite a abrité 24 empereurs, leurs familles et leurs serviteurs pendant les dynasties Ming et Qing.

Avec environ 980 bâtiments, c'est le plus grand complexe palatial du monde, couvrant plus de 72 hectares et séparé du reste de Pékin par des douves de 52 mètres de large et un mur de 10 mètres de haut, avec des tours de garde à l'entrée. La Cité interdite, c'était un sanctuaire privé dans lequel seule la famille de l'empereur et les eunuques étaient autorisés à entrer.

Histoire de la construction de la Cité Interdite
Construite à partir de 1406 par la dynastie Ming, un million de travailleurs auront été nécessaires pour le plus grand ensemble architectural de Chine.

La conception en forme de forteresse était destinée à protéger l'empereur, mais aussi à souligner sa prééminence. Après tout, l'empereur était le représentant du ciel sur Terre. Cependant, malgré sa taille monumentale et son importance centrale dans l'histoire chinoise, la présence continue de la Cité interdite au cœur de la capitale du pays a été une histoire de survie contre toute attente. Les incendies, les guerres et les luttes de pouvoir ont menacé le complexe impérial au cours des six derniers siècles.

Si l'histoire et la conception du palais en faisaient un symbole évident du régime féodal contre lesquelles le Parti Communiste chinois s'était insurgé, l'importance de la Cité interdite est aujourd'hui incontestée et elle est reconnue comme l'un des plus grands sites du patrimoine en Chine et même dans le monde.

Le Grand Canal de Pékin à Hangzhou, et son rôle pour la prospérité économique et la stabilité de la Chine

Le Grand Canal Beijing-Hangzhou est l'un des plus vieux canaux du monde. Il a été creusé pendant plus de deux mille ans et sa durée de vie est comparable à celle de la Grande Muraille. Son dévouement à la nation chinoise est indescriptible. Jusqu'à présent, le Grand Canal Beijing-Hangzhou est toujours l'or le plus important de Chine. C'est précisément grâce à son existence que le projet de détournement des eaux du sud vers le nord de la Chine peut être mené à bien. Comme le dit le proverbe, le canal construit par les anciens profitera certainement à toutes les générations !

Grand Canal Pékin-Hangzhou, le plus ancien canal du monde
Construit par tronçons dès le 5e siècle avant JC., il fut conçu comme un moyen de communication unifié de l’Empire sous la dynastie Sui au 7e siècle.

Les grands travaux de création des rizières en terrasses

L'agriculture était essentielle à la vie dans la Chine antique, et la plupart des chinois étaient des agriculteurs. Le riz est cultivé en Chine depuis plus de 9000 ans, mais il pousse dans des zones chaudes et humides. C'est la partie Sud de la Chine qui est la plus propice à cette culture, mais elle est principalement montagneuse.

Les agriculteurs n'ont eu d'autres choix que de s'adapter à cet environnement en modelant le flanc des colines pour créer ces paysages de rizières en terrasses devenus si caractéristiques. Cela a permis de cultiver d'avantage de terres et nombre de ces rizières sont encore utilisées aujourd'hui.

Pourquoi les chinois ont construit des rizières en terrasse ?
Leur construction remonte à l'Antiquité et elles ont permis aux agriculteurs chinois de cultiver le riz sur des terres en pente, vallonnées et montagneuses.

Les rizières sont ainsi formées de bandes étroites qui suivent les courbes de niveau des collines escarpées. Au cours des siècles, la technologie de contrôle de l'irrigation a été développée pour maintenir le niveau d'eau dans les rizières.

Le systèmes d'irrigation de Dujiangyan

Situé dans les plaines de Chengdu, à la jonction entre le bassin du Sichuan et le plateau du Qinghai-Tibet, le système d'irrigation de Dujiangyan est une prouesse d'ingénierie écologique construite à partir de 256 avant JC. Modifié et agrandi sous les dynasties suivantes, il utilise des caractéristiques naturelles des terrains pour irriger les terres, contrôler les inondations et de régulation du débit sans l'utilisation de barrages.

Système d'irrigation de Dujiangyan, la solution aux innondations
Construit à partir du 3e siècle avant JC ce système a permis de réguler les eaux de la rivière Minjiang et de les distribuer sur les plaines de Chengdu.

C'est le plus ancien et le seul système d'irrigation sans barrage au monde qui soit encore utilisé. Aujourd'hui, le système d'irrigation bénéficie à plus de 30 comtés et villes, couvrant une superficie de mille hectares, et c'est grâce à lui que Chengdu est devenue une « Terre d'abondance ».

Ces énormes projets ont bénéficié à l'humanité pendant des milliers d'années, et personne au monde ne peut le surpasser.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?