Apprendre les caractères chinois traditionnels ou simplifiés ?

Apprendre les caractères chinois traditionnels ou simplifiés ?

Lorsque l'on commence à apprendre les caractères chinois, l'une des questions qui revient le plus souvent est de savoir quelle est la différence entre le chinois traditionnel et le chinois simplifié. Qu'est-ce qui les différencie et lesquels faut-il apprendre ?

Les origines des caractères simplifiés

Les caractères chinois tels que nous les connaissons aujourd'hui remontent essentiellement à la dynastie Han (206 avant JC - 220 après JC). C'est d'ailleurs pour cela qu'ils sont appelés hànzì(汉字) en chinois, littéralement « les caractères des Hans ». Ils sont le résultat d'une normalisation de l'écriture débutée sous la dynastie Qin (221 - 206 avant JC), car avant l'unification de la Chine, beaucoup de caractères s'écrivaient différemment en fonction des régions.

La façon d'écrire les caractères est ainsi intiment liée aux différents styles de calligraphie chinoise. Le but était d'écrire plus vite et d'éviter les confusions. Sous la dynastie Han, les courbes se sont transformées en lignes, les caractères ont été simplifiés, pour donner le « style régulier » (楷书, kǎishū).

Même si ce style d'écriture est toujours utilisé à l'époque moderne, il ne faut pas croire pour autant que l'écriture chinoise n'a pas évolué pendant les 2000 dernières années.

Les changements les plus importants ont cependant eu lieu à partir de 1949 et la fondation de la République populaire de Chine.

Le constat à l'époque était qu'environ 80% de la population chinoise ne savait ni lire ni écrire, et les officiels pensait que cela été dû à la complexité de l'apprentissage des caractères. Sur le fond, ils n'avaient pas forcément tort, même si l'illettrisme était également dû à une difficulté d'accès à l'éducation, dans une société qui était à l'époque essentiellement agricole.

C'est ainsi que son apparus les sinogrammes simplifiés, qui ont conservé l'appellation de « caractères chinois » (汉字, hànzì), et les caractères traditionnels sont appelés « sinogrammes complexes » (繁体字, fántǐzì) ou « caractères anciens » (老字, lǎozì).

Les caractères simplifiés sont-ils moins compliqués que les traditionnels ?

Le terme « simplifié » est assez ambigu, et peut laisser supposer que les caractères simplifiés sont plus faciles à apprendre.

Le processus de simplification du chinois traditionnel a été réalisé en réduisant les traits et en fusionnant les caractères. Un caractère simplifié sera ainsi plus facile à tracer qu'un caractère traditionnel, mais il n'est pas pour autant plus facile à mémoriser. Parfois, c'est même l'inverse.

En effet, les caractères sont composés d'éléments de base que l'on appelle des radicaux. Ils sont assemblés pour former de nouveaux idéogrammes en combinant leur sens. Les radicaux sont ainsi essentiellement porteurs d'une signification, et il est parfois possible de « comprendre » un caractère simplement en regardant les différents éléments qui le composent.

Comment fonctionnent les radicaux en chinois ?
Les radicaux sont les éléments de base des caractères chinois. En se combinant les uns aux autres, ils permettent de créer des idéogrammes plus complexes.

Dans les caractères simplifiés, certains radicaux ont été modifiés pour les rendre plus stylisés, d'autres ont été complètement supprimés. Par exemple le caractère 聽(tīng), qui signifie « entendre », a été simplifié en 听. À l'origine, il y avait le radical de l'oreille 耳 et du cœur 心, et ces composants sont complètement absents du caractère simplifié.

De même, le caractère 愛(ài) qui signifie « amour » a été simplifié en 爱, faisant disparaître l'élément du cœur 心.

Exemples de différences entre caractères traditionnels et simplifiés

Le processus de simplification a également combiné plusieurs variantes en un seul caractère, souvent parce qu'ils avaient la même prononciation et un sens proche, mais ce n'est pas toujours le cas. Par exemple, 後(hòu), derrière, et 后(hòu), la reine, ne sont maintenant qu'un seul caractère dans la version simplifiée : 后.

C'est pour cette raison que certains caractères ont de multiples sens, parfois très différents ; à l'origine il s'agissait d'idéogrammes différents.

Un message important à retenir est qu'il n'y a pas de bijection entre les caractères simplifiés et traditionnels, et que passer du simplifié au traditionnel ne peut se faire qu'en tenant compte du contexte, sous peine de faire des erreurs dans la conversion.

Où est utilisée l'écriture traditionnelle ?

En Chine continentale, les caractères simplifiés sont devenus la norme à partir de 1958, même si à l'époque la réforme ne portait que sur un peu plus de 500 sinogrammes complexes. En revanche, de par leur statut particulier, Hong Kong, Macao et Taiwan continuent toujours d'utiliser les caractères traditionnels.

Pour déterminer le système d'écriture qui sera le plus pratique pour vous, pensez à votre objectif. Avec qui voulez-vous communiquer ? Où comptez-vous utiliser votre chinois ? Si vous avez l'intention de vivre, étudier ou faire des affaires en Chine continentale, le chinois simplifié sera probablement plus utile. Si vous avez l'intention de vivre à Taïwan, le chinois traditionnel sera le meilleur choix.

En revanche, il est encore possible de rencontrer régulièrement des caractères traditionnels en Chine continentale pour des situations très formelles, mais ils sont la plupart du temps utilisés dans un contexte décoratif, ou bien en calligraphie, cet art de la belle écriture à l'encre et au pinceau.

Qu'est-ce que l'art de la calligraphie chinoise ?
C'est un phénomène unique dans l'histoire de l'humanité, tant par son ampleur que par ses réalisations artistiques et la particularité de son esthétique

Les sous-titres des karaokés sont généralement écrits en caractères traditionnels. D'une part parce que de nombreux artistes populaires en Chine continentale sont produits par des sociétés basées à Hong Kong ou Taiwan. C'est aussi un moyen de ne pas avoir à générer plusieurs versions des clips, avec des sous-titres différents.

Est-ce que c'était mieux avant ?

Certaines personnes pensent que les caractères chinois traditionnels reflétaient mieux le patrimoine et l'héritage de la culture chinoise. D'autres pensent aussi qu'ils sont plus beaux, et que plus il y a de traits, moins il y a d'ambiguïté sur le sens qu'ils véhiculent.

Il est difficile d'avoir un avis tranché sur la question, car les deux systèmes ont leurs avantages et leurs défauts. Par exemple, sur un ordinateur ou un téléphone, les caractères simplifiés sont bien plus facile à lire, même dans une police de caractère de petite taille. Car finalement, l'enjeu n'était pas seulement d'améliorer le niveau d'alphabétisation et la communication écrite à travers le pays, mais également d'améliorer la communication des Chinois avec le reste du monde.

En conclusion, ce qu'il faut surtout retenir, c'est que le chinois simplifié se différencie du chinois traditionnel sur deux points :

  • Moins de traits sont nécessaires pour écrire un caractère ;
  • Certains caractères à la base différents sont maintenant écrits de la même façon.

En revanche, la prononciation reste exactement la même, c'est juste l'écriture qui change.

Comment fonctionnent les caractères chinois ?
Les caractères chinois ont évolué sur des milliers d'années pour inclure de nombreux styles différents, mais ils ont conservé des caractéristiques uniques.

Le choix d'apprendre les caractères traditionnels ou simplifiés dépend ainsi de vos objectifs et de l'endroit où vous allez, mais cela vaut vraiment la peine de se familiariser avec les deux. En effet, l'écriture traditionnelle permet de mieux comprendre les différences de sens entre les mots qui ont la même consonance ou la même apparence. De plus, les différences entre les deux systèmes sont assez faciles à comprendre, car dans de nombreux cas, les simplifications suivent certaines règles.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?