Quelle police de caractère choisir pour les caractères chinois ?

Quelle police de caractère choisir pour les caractères chinois ?

Lorsque vous apprenez les caractères chinois, il est important d'utiliser une bonne police de caractères qui vous aidera à les tracer correctement. Mais laquelle choisir, et comment identifier celle qui pourra vous servir de référence ?

Les 3 grandes familles de polices de caractères chinois

Il n'y a pas énormément de polices de caractères disponibles en chinois (et surtout de qualité). Imaginez le travail que cela représente de dessiner les dizaines de milliers de caractères, en comparaisons des dizaines de lettres d'un alphabet occidental. Si l'on élimine les polices fantaisies, pour écrire en chinois votre choix se limite ainsi à 3 principales familles.

Kaiti

La police de caractère Kaiti (楷体) reprend le style du tracé au pinceau, mais ce n'est pas une police « fantaisie », elle est au contraire assez formelle et dépourvue d'éléments décoratifs superficiels.

Cette police est basés sur la façon dont les anciens Chinois écrivaient. Les traits reflètent la vitesse et la pression d'un pinceau glissant sur le papier.

Police de caractère Kaiti

Songti

La police de caractères Songti (宋体) est certainement la plus caractéristique de l'écriture chinoise. Elle est apparue sous la dynastie Song (960 - 1279) avec l'invention de l'imprimerie, et notamment l'utilisation de caractères indépendants gravés sur de petits blocs de bois, au début du 11e siècle.

En raison de la nature même du bois, les lignes horizontales pouvaient être plus fine, car elles étaient gravées dans le sens des fibres. Au contraire, les lignes verticales devaient être plus épaisses pour ne pas se briser. En outre, pour éviter que les extrémités des lignes horizontales ne s'usent rapidement, des empattements étaient ajoutés pour les rendre plus épaisses.

C'est ainsi qu'est née la police d'écriture Songti, avec ses traits horizontaux parfaitement droits et ses verticales plus larges.

Police de caractère Songti

Heiti

La police de caractères Heiti (黑体) est la plus moderne, et n'a vu le jour qu'au cours du siècle dernier. Elle est rapidement devenue populaire, surtout à l'ère numérique, avec ses traits uniformes en largeur, ce qui la rend plus facile à lire.

Les familles de polices Kaiti et Songti deviennent difficiles à lire lorsque les caractères sont petits, car certains détails importants disparaissent. Heiti a justement été développée pour palier à ce problème. Certains traits ou éléments du caractère ont été volontairement agrandis pour conserver toute leur importance.

De par sa plus grande lisibilité, c'est celle qui est utilisée sur la plupart des sites internet, et pour de nombreux panneaux d'affichage en Chine.

Police de caractère Heiti

Yuanti (圆体, yuántǐ) est une sous-classe de Heiti, avec des courbes plus douces dans les coins. En chinois, 圆(yuán) signifie « rond ». C'est une police très populaire pour les documents d'entreprise et les supports publicitaires modernes.

Quelle est la meilleure police d'écriture pour apprendre le chinois

La police Heiti est la plus couramment utilisée sur Internet, les applications mobiles ou encore les sous-titres des vidéos. En revanche, pour apprendre le chinois, Kaiti est de loin la meilleure fonte à utiliser, et pas seulement pour vous entraîner à écrire les caractères chinois.

Kaiti est celle qui se rapproche le plus de l'écriture originale en chinois, et c'est celle que vous devriez utiliser comme police de référence pour travailler l'écriture des caractères.

D'une par la police Kaiti vous permet d'une par d'apprendre avec la représentation la plus précise du chinois, et peut-être d'en apprécier encore plus toute la beauté.

Mais le plus important est certainement que cette police traditionnelle évite bien des ambiguïtés et différencie mieux les caractères qui sont représentés de façon très proche avec la police Heiti. Par exemple, les caractères 未(wèi) et 末(mò) sont très difficiles à différencier lorsqu'ils sont écrits en Heiti, mais la différence de largeur des deux traits horizontaux devient bien plus visible avec la police Kaiti.

Différence entre les caractères chinois 未 et 末, dans les polices Heiti et Kaiti

Différencier les variantes locales

Utiliser la bonne police de caractère comme référence est essentiel lorsque l'on veut apprendre à tracer correctement les caractères. Et ce n'est pas simplement une question d'esthétique.

Vous avez peut-être remarqué que, suivant la police que vous utilisez, les caractères ne sont pas toujours exactement écrits de la même façon. Même s'ils se ressemblent beaucoup, il y a des petites différences qui peuvent être perturbantes.

Ces nuances correspondent à des variantes locales, des habitudes d'écriture qui changent en fonction des régions, notamment entre la Chine continentale, Hong Kong et Taiwan. Il ne s'agit pas de différences entre les caractères traditionnels et simplifiés, car ce sont vraiment les mêmes caractères qui s'écrivent d'une façon légèrement différente.

Regardez par exemple les 4 caractères suivants. S'ils sont semblables sur de nombreux points, les différences sont parfois sensibles. Le radical 艹 de l'herbe (ou de la plante) est ainsi écrit avec 3 traits en Chine continentale, mais avec 4 traits à Taiwan. Pour le caractère 羞, on peut vraiment se demander s'il s'agit du même caractère !

Variantes d'écriture entre la Chine continentale et Taiwan

Est-ce vraiment important ? Dans la vie courante, pas vraiment, au mieux vous remarquerez certaines différences, mais avec le contexte et les autres caractères autour, vous arriverez à lire sans problème.

Si vous cherchez une police d'écriture qui doit vous servir de référence pour savoir comment écrire des caractères à la main, alors le choix de la bonne police, en considérant l'aspect régional, prend plus d'importance.

Comment savoir quelle police de caractères utiliser ? Vous pouvez déjà vous en rendre compte en affichant certains des caractères ci-dessus. Mais souvent, le nom de la police porte cette distinction.

  • Les polices de caractères correspondant aux habitudes de la Chine continentale sont généralement suffixées par SC. Par exemple « Kaiti SC » ;
  • Celles correspondant aux habitudes de Taiwan sont généralement suffixées par ST ;
  • Celles correspondant aux habitudes de Hong Kong sont généralement suffixées par HK.

Il n'y a pas vraiment de normalisation du nom d'une police, et cette mention peut aussi être en préfixe. Parfois, ce n'est pas indiqué du tout, et il faudra alors faire des essais pour identifier à quelle région elle correspond.

Comment fonctionnent les caractères chinois ?
Les caractères chinois ont évolué sur des milliers d'années pour inclure de nombreux styles différents, mais ils ont conservé des caractéristiques uniques.

Le monde des polices de caractères est souvent méconnu, source de confusion et il n'est pas facile de comprendre comment elles fonctionnent sur tous les appareils que nous utilisons au quotidien. J'espère que cet article vous aura éclairé sur leur importance, et pourquoi certains caractères s'affichent parfois différemment.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?