Quelle relation entre la calligraphie et la peinture chinoise ?

Quelle relation entre la calligraphie et la peinture chinoise ?

La calligraphie chinoise, art fondamental de la culture traditionnelle chinoise, est étroitement liée à la peinture chinoise dans son développement, et son histoire est aussi longue que celle de la Chine elle-même. Le peintre utilise essentiellement les mêmes matériaux que le calligraphe (pinceau, encre et papier). Son travail est jugé selon les mêmes critères que pour le calligraphe, à savoir la vitalité et l'expressivité du coup de pinceau et le rythme harmonieux de l'ensemble de la composition.

La calligraphie et la peinture chinoises partagent la même origine

Depuis l'aube de l'humanité, il y a toujours eu un besoin pour les êtres humains d'enregistrer les choses. À mesure que la société humaine se développait, ils ont adopté une façon de tenir des registres en utilisant des dessins, et ont finalement inventé les caractères chinois.

Ces pictogrammes ont progressivement évolué, passant de symboles picturaux à des caractères composés de lignes, à mesure que la capacité des gens à observer, à penser et à s'exprimer s'améliorait. Puis l'art étonnant et unique de la calligraphie chinoise a vu le jour.

Il est ainsi facile de constater que la calligraphie chinoise et la peinture chinoise sont étroitement liées. Les caractères chinois, véhicules de la calligraphie chinoise, sont issus d'objets naturels. Plus le caractère est ancien, plus il apparaît sous forme d'image, et il est toujours possible de tracer en eux des liens visuels communs.

En revanche, la calligraphie et la peinture chinoises se distinguent des autres arts en ce sens qu'elles mettent l'accent sur le mouvement. Elles partagent bon nombre de techniques, y compris l'utilisation d'un pinceau trempé dans de l'encre noire ou colorée. Ces techniques sophistiquées permettent des visuels complexes sur du papier pour des œuvres typiquement en noir et blanc.

La relation entre la calligraphie chinoise et la peinture traditionnelle chinoise est très étroite, comme le dit le vieux dicton chinois : « la calligraphie et la peinture sont d'origine commune » (书画同源 shū huà tóng yuán).

La calligraphie chinoise exprime les pensées à travers la beauté de chaque coup et transmet l'intégrité morale, le caractère, les émotions et les sentiments esthétiques par sa présentation et son style. La calligraphie n'est pas seulement une technique pratique pour écrire des caractères chinois, mais aussi une forme distincte d'art chinois et une branche d'apprentissage.

Un peintre habile en calligraphie, ou étant également calligraphe, empruntera consciemment ou inconsciemment les compétences ou l'art de la composition de la calligraphie lorsqu'il dessinera. Ainsi, la peinture se mélange à la calligraphie qui devient alors une partie essentielle de la peinture traditionnelle.

La calligraphie et la peinture créent des œuvres de manière similaire, et étaient de bons moyens pour les anciens lettrés chinois d'exprimer leurs émotions. La plupart des peintres chinois exceptionnels ont été de bons calligraphes.

Calligraphie chinoise avec sceau rouge

Pourquoi les peintres chinois écrivent souvent une calligraphie sur leur peinture ?

D'une manière générale, l'écriture est importante pour la peinture chinoise, elle est l'équivalent de la signature d'un peintre occidental. Il peut s'agir de quelques mots personnels, d'un poème, ou d'une prose.

Une peinture traditionnelle chinoise semble plus complète et plus distinctive lorsqu'elle se combine avec de la poésie, une calligraphie et le sceau de l'artiste. Cette combinaison enrichit non seulement le contenu de la peinture, mais intensifie également la perception artistique de la peinture, permettant de préciser l'idée de l'artiste, ses émotions ou sa personnalité.

C'est une des caractéristiques de la peinture chinoise.

Avant la dynastie Song, une inscription sur la peinture était rare. Parfois, quelques caractères pouvaient être trouvés dans un coin peu visible de la peinture. C'était la petite signature du peintre. À cette époque, bien que certains peintres inscrivent également des poèmes, ils ne sont pas inscrits sur la peinture.

Sous la dynastie Song, certains peintres, ainsi que des poètes et des calligraphes, commencent à inscrire un poème ou une préface sur leurs peintures. De cette façon, la poésie, la calligraphie et la peinture commencent à s'intégrer mutuellement.

Sous la dynastie Yuan, parallèlement au développement de la peinture des lettrés, le sceau rejoint la poésie, la calligraphie et la peinture au sein de la composition. Ainsi, les quatre deviennent inséparables et cette combinaison est largement utilisée par les peintres de l'époque. Puis elle s'améliore et s'approche de la perfection jour après jour au cours de la dynastie Ming et de la dynastie Qing.

La peinture à l'encre prédomine dans la dynastie Yuan, mais elle n'a que deux couleurs (le noir et le blanc). Puis le sceau rouge est apparu pour amener un peu de couleur, devenant une partie constitutive essentielle de la peinture. Le sceau peut être celui du peintre ou parfois du collectionneur.

La peinture traditionnelle chinoise exige de l'artiste qu'il soit lettré et polyvalent. Ainsi, un bon peintre ne doit pas seulement maîtriser la peinture, mais aussi la littérature, l'esthétique, voire la philosophie et d'autres aspects des sciences naturelles. En un mot, ce n'est que si le peintre essaie d'atteindre un haut niveau d'étude qu'il pourra créer une peinture chinoise de haut niveau.

Peinture traditionnelle chinoise représentant un paysage de montagne, avec calligraphie et sceau de l'artiste

Différences entre la calligraphie et la peinture chinoise

La calligraphie, la peinture, la musique et les jeux de société sont les 4 perfections de l'art traditionnel chinois. Bien qu'elles soient étroitement liées, ces formes d'art sont différentes.

Tout d'abord, la calligraphie chinoise a commencé avec la création des caractères chinois. Les inscriptions sur les os d'oracle, les plus anciens caractères existants, sont les premiers témoignages de la calligraphie chinoise primitive. La peinture chinoise serait née de la peinture rupestre, mais nous pouvons toutefois être certains que la calligraphie chinoise a atteint sa maturité bien avant la peinture.

Avec ses lignes extrêmement compliquées, la calligraphie chinoise a également intégré l'esprit de la philosophie chinoise : le confucianisme, le bouddhisme et le taoïsme. Ce type d'abstraction est beaucoup plus apparent dans la calligraphie que dans la peinture.

Comme chaque forme a un mode d'expression différent, leurs résultats sont très différents. La calligraphie se limite au processus d'écriture ; la peinture, qui s'exprime par l'image, offre à l'artiste un espace créatif beaucoup plus vaste que la calligraphie.

Bien que la calligraphie s'exprime parfois de manière très proche de la peinture, elle ne constitue pas réellement de la peinture. Il faudrait plutôt considérer la calligraphie comme l'expression de l'accomplissement artistique d'un écrivain par le biais de formes tracées à l'encre.

Enfin, dans les temps anciens, les Chinois écrivaient des caractères tous les jours, de sorte que l'art de la calligraphie était pratiqué universellement. Dans l'histoire de la Chine, le nombre de calligraphes était généralement beaucoup plus important que celui des peintres. De plus, la calligraphie était l'une des matières obligatoires de l'examen impérial, et il était plus facile d'obtenir une formation qu'en peinture ou en musique.

Traditionnellement, tant que vous saviez écrire les caractères chinois, vous pouviez obtenir une telle formation. Ce n'était bien sûr pas le cas pour la peinture. Cependant, si vous vouliez être calligraphe, le travail et l'assiduité requis étaient les mêmes que pour être peintre.

Qu'est-ce que l'art de la calligraphie chinoise ?
C'est un phénomène unique dans l'histoire de l'humanité, tant par son ampleur que par ses réalisations artistiques et la particularité de son esthétique

En conclusion, la calligraphie chinoise représente le cœur de la culture chinoise. Ses lignes compliquées et abstraites sont la représentation de la pensée chinoise ; les différents styles d'écriture (sceau, clérical, régulier, courant et cursif) permettent des variations infinies. Sans exagération, la calligraphie chinoise est un trésor de l'art traditionnel chinois et l'un des arts les plus remarquables au monde.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?