Le Shenyi, long vêtement de style Hanfu couvrant tout le corps

Le Shenyi, ce long vêtement Hanfu couvrant tout le corps

Le Shenyi (深衣, shēnyī) est l'un des vêtements traditionnels de style Hanfu parmi les plus anciens ; son origine remonte à plus de 2000 ans. Signifiant littéralement « envelopper le corps profondément dans les vêtements », c'était à l'origine un vêtement porté à domicile par les érudits et les bureaucrates, car il représentait la stricte moralité chinoise.

En raison de sa conception simple et confortable, le Shenyi a été largement répandu parmi les gens du peuple, pour devenir une tenue traditionnelle chinoise décontractée.

Bien que le style Hanfu ait été affiné par de nombreuses dynasties, pendant des milliers d'années, le Shenyi original en est toujours le meilleur représentant.

Qu'est-ce que le Shenyi ?

Les bases du Shenyi existaient déjà du temps de la dynastie Zhou, il y a presque 3000 ans, cependant le Hanfu de cette époque était composé d'un vêtement supérieur appelé Yi (衣, yī) et d'un vêtement inférieur appelé Chang (裳, cháng). Par commodité, les deux parties ont été cousues ensemble pour former une robe.

En revanche, le Shenyi se différencie du Paofu (袍服, páofú), qui est une robe d'une seule pièce coupée dans un seul tissu.

Le style général du Hanfu durant des milliers d'années a principalement été léger et simple, tout en prenant soin de l'unité entre la nature et de l'homme.

La partie supérieure du Shenyi est composée de 4 pièces de tissu, représentant les quatre saisons d'une année. Deux pièces sont pliées et cousues pour couvrir le haut du corps. Deux autres pièces sont cousues de chaque côté du Yi pour former deux manches.

La partie inférieure est constituée de 12 pièces de tissu, représentant les 12 mois de l'année.

femmes portant un Shenyi

L'histoire du Shenyi à travers l'ère impériale

Le Shenyi a été le style dominant de Hanfu de la dynastie Zhou jusqu'à la dynastie Han. La version ample, avec des manches larges était notamment à la mode parmi les membres des familles royales, les aristocrates et les élites. Le Shenyi qui s'enroulait autour du corps avait été conçu pour les classes supérieures de la société, en particulier les femmes qui voulaient éviter de montrer les parties de leur corps lorsqu'elles marchaient.

La forme enveloppante du Shenyi était considérée comme une nécessité importante à une époque où le Ku (裤, kù), le pantalon traditionnel du Hanfu, n'était pas encore devenu populaire.

La préoccupation des élites pour la superposition de vêtements amples montrait également leur désir de prendre leurs distances par rapport aux travailleurs, signalant leur statut élevé.

Après la dynastie Han, le Shenyi a perdu de sa popularité jusqu'à ce qu'il soit ressuscité par la dynastie Song, lorsque les philosophies néo-confucéennes ont déterminé le code de conduite des érudits.

Les néo-confucéens ont ainsi restauré et réinventé le Shenyi en tant que vêtement des érudits néo-confucéens afin de se distinguer des érudits issus des autres écoles de pensée. Ils ont fait l'éloge de cette robe, non seulement pour son élégance et sa simplicité, mais aussi parce qu'elle représentait une fonction politique essentielle.

Ce vêtement était porté par les fonctionnaires de la cour, les nobles et les femmes nobles, les dames du palais, les érudits et leurs épouses, les artisans, les marchands et les agriculteurs. C'était le vêtement informel traditionnel de l'ancienne noblesse. Le Shenyi est également devenu le vêtement formel des roturiers dans le monde chinois ancien.

hommes portant un Shenyi

Sous la dynastie Ming, dans la lignée de la tentative de remplacer les vêtements utilisés par les Mongols de la dynastie Yuan, le shenyi était devenu un symbole du statut de l'ethnicité Han car il était dépourvu de toute influence étrangère et représentait également la fierté et la supériorité intellectuelle chinoise.

Le Shenyi a été enfin un sujet important pendant la période de transition entre la dynastie Ming et la dynastie Qing, car cette robe du lettré représentait le transfert des valeurs impériales vers les politiques des lettrés. Au 19e siècle, certains membres de la bourgeoisie considéraient encore le Shenyi comme un symbole de statut dans la société chinoise.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?