Quelle est la signification du Bouddha rieur en Chine ?

Quelle est la signification du Bouddha rieur en Chine ?

L'une des images de Bouddha les plus populaires est celle d'un individu corpulent avec un gros ventre et un visage riant, assis sur un lit de pièces de monnaie. Cet individu, bien loin de l'idée que l'on peut se faire du bouddhisme est affectueusement connu sous le nom de Bouddha rieur, . Quelle est sa signification et pourquoi fait-il partie du folklore chinois ?

Le « vrai Bouddha » (bouddha Gautama ou bouddha Shakyamuni), celui de l'histoire, est presque toujours représenté dans une méditation ou une contemplation profonde. L'image est très souvent celle d'un individu très mince avec une expression sérieuse mais paisible sur son visage.

Pourtant, quand la plupart des Occidentaux pensent au Bouddha, ils s'imaginent un personnage gros, chauve et joyeux appelé « Le Bouddha qui rit », ou encore le « gros Bouddha ».

Le Bouddha rieur est né de contes populaires chinois du 10e siècle. Un moine bouddhiste de l'école Chan qui vivait dans ce qui est aujourd'hui la province du Zhejiang. C'était un personnage excentrique, et ne portait ses quelques possessions dans un sac en tissu. Pauvre mais content, il divertissait les enfants qui le suivaient en caressant joyeusement son gros ventre.

Il était même capable de prédire la fortune des gens et les conditions météorologiques.

Les contes de ce moine se sont répandus dans toute la Chine, et on l'a appelé Budai (布袋), ce qui signifie « sac de vêtements ». Il porte avec lui un sac plein de bonnes choses, comme des bonbons pour les enfants, et il est souvent représenté avec des enfants. Budai représente le bonheur, la générosité et la richesse, et il est un protecteur des enfants ainsi que des pauvres et des faibles.

Selon la légende, juste avant sa mort, Budai s'est révélé être une incarnation du Bouddha Maitreya, le Bouddha d'un âge futur.

Aujourd'hui, une statue de Budai se trouve souvent près de l'entrée des temples bouddhistes chinois. La tradition de frotter le gros ventre pour se porter chance est une pratique populaire, mais pas un véritable enseignement bouddhiste. C'est révélateur de la grande tolérance du bouddhisme envers ce folklore qui est maintenant accepté dans la pratique officielle.

Pour les bouddhistes, toute qualité qui représente la nature de bouddha doit être encouragée, et le folklore du bon Bouddha rieur n'est pas considéré comme une sorte de sacrilège, même si les gens peuvent involontairement le confondre avec le bouddha Shakyamuni.

Budai a suivi la propagation du bouddhisme dans d'autres parties de l'Asie. Au Japon, il est devenu l'un des sept dieux chanceux du shintoïsme et s'appelle Hotei. Il a également été incorporé au taoïsme chinois en tant que divinité de l'abondance.

Le Bouddha rieur peut prendre diverses formes :

  • Bouddha rieur avec un sac ou un sac, le sac signifie que le Bouddha rassemble la souffrance et la misère, les met dans son sac et donne l'abondance et la positivité. Le sac représente également la richesse et la bonne fortune ;
  • Bouddha rieur assis sur une grosse pépite d'or, et en donnant une plus petite, est porteur de chance ;
  • Bouddha rieur avec un chapeau, symbolise une vie longue, heureuse, saine et détendue ;
  • Bouddha rieur avec un bol, représente un moine, qui passe sa vie juste pour le bonheur des gens et à la poursuite de l'illumination. Le bol symbolise la réception de la bonne fortune, de l'énergie positive et de la sagesse supérieure ;
  • Bouddha rieur assis sur une tortue dragon, un symbole de bonne carrière, de réussite, et que vous ne serez jamais confrontés à des obstacles dans l'éducation. La tortue représente la stabilité ;
  • Bouddha rieur entouré d'enfants, représente le bien-être de la famille. Cette statue est généralement conservée dans la maison pour éliminer les problèmes liés aux enfants.
x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?