Les arnaques courantes en Chine en 2022, et comment les éviter

Les arnaques courantes en Chine, et comment les éviter

En tant qu’étranger vous serez toujours une cible facile, et c'est une règle valable partout dans le monde. Et malheureusement cela peut vous gâcher une partie du voyage et vous donner une mauvaise image du pays. Plus vous en savez sur les escroqueries les courantes en Chine, plus vous avez de chances de ne pas vous faire avoir. Voici donc les 6 plus classiques, et des conseils pour les éviter.

Rien ne gâche plus un voyage en Chine que de se faire arnaquer. Et bien que dans l'ensemble les Chinois dans l'ensemble soient des gens honnêtes, il y en aura forcément qui vont essayer de profiter de touristes faciles à tromper qui ne restent pas suffisamment sur leurs gardes.

La Chine est un pays très sûr pour voyager car les auteurs de crimes ou de vols écopent de lourdes sanctions pénales. Mais le cas des petites arnaques est différent car souvent ce sera votre parole contre la leur et vous ne serez pas en mesure de prouver que l'on a réellement essayé de vous avoir. Et si vous allez voir la police, la plupart du temps elle ne prendra même pas votre plainte tout en étant abasourdie par la façon dont vous vous êtes fait duper si facilement.

Voici donc quelques-unes des escroqueries les plus courantes en Chine, que vous retrouverez principalement dans les zones touristiques des grandes villes comme Pékin ou Shanghai.

Arnaque à la maison de thé

C'est certainement une des plus connue, et malheureusement elle fonctionne toujours. La cible de prédilection est une personne qui voyage seule, et le plus souvent un homme.

Une charmante jeune fille commence à bavarder avec vous, souvent sous le prétexte de vouloir améliorer son anglais. Au début, tout semble génial et vous êtes contents de pouvoir échanger avec des habitants. C'est alors qu'elle va vous proposer d'aller prendre un thé, dans une maison de thé traditionnelle qu'elle connait bien.

A ce moment une lumière rouge doit s'allumer et une sirène retentir dans votre tête. Mais non, beaucoup de touristes ont envie de vivre cette expérience de découverte de la culture chinoise authentique, et tombe dans le panneau. Et c'est là que l'escroquerie à la maison de thé prend vraiment son envol.

Car vous vous retrouvez avec une facture énorme, parfois l'équivalent de plusieurs centaines d'euros, pour un verre de thé et une pâle imitation du cérémonial qui l'accompagne. Vous n'avez d'autre choix que de payer sinon le patron appelle la police, et des hommes de main à l'entrée vous empêchent de partir. La jeune fille a quant à elle disparue depuis longtemps, ayant au passage empoché sa commission.

Comment ne pas se faire avoir ? Déjà comprendre qu'il est très rare qu'un chinois vous aborde ainsi. Ce sont des gens plutôt réservés qui sont la plupart du temps mal à l'aise avec les langues étrangères.

Que feriez vous si un inconnu vous aborde dans la rue en France et vous propose de boire un thé ? Ne trouveriez-vous pas bizarre qu'une jeune française aborde un étranger ? Alors faites preuve de bon sens et posez vous les bonnes questions.

Je ne dis pas qu'aucun chinois ne vous abordera ni ne vous posera des questions, mais aucun ne vous proposera de prendre un verre ou un thé au bout de quelques minutes.

Comment s'en sortir ? Ne laissez jamais une personne que vous ne connaissez pas vous emmener où elle veut. Sinon c'est le début des problèmes. Proposez plutôt un endroit de votre choix. Si la personne refuse, ça sent l'arnaque à plein nez. Déclinez alors poliment l'invitation et poursuivez votre chemin.

Cette escroquerie se décline également sous plusieurs variantes, par exemple vous proposer d'aller dans un Karaoké ou tout simplement prendre un verre. Ne jamais boire ou manger quelque chose dont vous ne connaissez pas le prix. Car une fois consommé, vous êtes coincés.

Il y a également de jeunes étudiants en art peuvent vous proposer de visiter une galerie, vous forçant alors la main pour acheter à prix d'or des oeuvres qui n'en sont pas, la plupart du temps de qualité moyenne et produites en série.

Finalement, il faut savoir dire non, même si cela peut sembler un peu rude.

Les arnaques aux (parfois faux) taxis

S'il y a bien une profession dont il faut se méfier partout dans le monde, c'est bien les taxis. Je ne dis pas que ce sont tous des voleurs, mais certains profitent de l'inexpérience des touristes pour surfacturer les prix.

A l'aéroport ou à la gare, utilisez la voie officielle des taxis et refuser l'offre des personnes qui vous accostent à la sortie du terminal.

La règle de base est que le compteur doit toujours être en marche et ne jamais négocier un prix forfaitaire pour une course (car vous êtes certains de vous faire avoir). Si le chauffeur refuse (vous pouvez insister en montrant le compteur di doigt), alors descendez et prenez-en un autre.

Ne montez que dans un taxi officiel, que vous pouvez reconnaitre grâce à leur couleur voyante, leur enseigne lumineuse sur le toit ainsi que la lumière rouge sur le tableau de bord. Il y avait un temps où à Pékin certains chauffeurs se faisaient passer pour de vrais taxis alors qu'ils n'ont pas de numéro d'identification. Mais le gouvernement en a fait la chasse et vosu ne devriez normalement plus en rencontrer.

Par contre, il y a les taxis noirs, dont le nom n'a rien à voir avec leur couleur. Vous attendez de voir passer un taxi dans la rue et une voiture s'arrête, vous demande où vous allez et vous propose de vous y conduire.

A la base, ce n'est pas vraiment une arnaque car souvent ce sont des gens qui essayent simplement de rentabiliser leur trajet en prenant des personnes sur leur chemin en échange d'une petite somme (il faut bien payer le carburant).

Pour un touriste, et surtout si c'est votre premier voyage en Chine, déclinez poliment l'offre. Si vous maitrisez un minimum le mandarin alors vous pouvez commencer à négocier le prix, et ne montez dans le véhicule que lorsque tout est bien clair.

Comment vous éviter tous ces tracas ? Commandez plutôt un chauffeur avec l'application Didi, qui est le Uber chinois. C'est souvent un peu plus cher que le taxi traditionnel (quoi que pas toujours) mais surtout vous n'aurez pas à batailler sur le prix.

Enfin, les pousse-pousse (ou rickshaw) sont très populaires dans certains quartiers de Pékin ou de Shanghai. Même si la balade est agréable, autant vous dire que ce sont des pièges à touristes.

Les escroqueries à l'argent

Manipuler la monnaie locale est toujours un défi pour un étranger qui aura souvent du mal à identifier de faux billets. L'arnaque classique est que lorsque vous payez avec une grosse coupure, la personne vous rend une partie de la monnaie avec des faux billets. Ou bien vous donnez un billet de 100 RMB qui est subtilement remplacé par un faux, le vendeur vous le redonnera et vous en demandera un autre.

Lorsque vous utilisez des espèces en Chine, vous devez faire attention à ces 3 points :

  • Retirez toujours du cash dans un distributeur d'une banque chinoise, ou bien vous échangez vos devises locales dans un bureau de change officiel. Evitez les gens dans la rue qui vous proposent des taux plus intéressants que les banque (ils ne sont pas toujours malhonnêtes mais c'est une manière tellement facile de vous refiler de faux billets) ;
  • Quand vous achetez quelque chose dans la rue, essayez d'avoir l'appoint ou n'utilisez que de petites coupures. Echangez vos gros billets dans les magasins ;
  • Vérifiez toujours la monnaie que l'on vous rend, et au début n'ayez pas honte de regarder attentivement les billets que l'on vous rend.

Heureusement, ces arnaques sont de moins en moins courantes depuis que la Chine tend à devenir un pays où le paiement dématérialisé est roi. Tout le monde paye avec son smartphone en scannant un QR code, et n'importe quel petit commerçant accepte ce type de paiement car il lui suffit d'imprimer son QR code personnel. Dans les grandes villes, plus de 90% des paiements sont réalisés ainsi !

Préférez vous aussi ce moment de paiement en installant Alipay. Croyez moi cela vous changera la vie et surtout vous aurez besoin de transporter beaucoup moins d'argent liquide sur vous.

Des offres trop alléchantes pour êtres vraies

Vous remarquez une excursion qui semble fabuleuse et son prix est imbattable. Un véritable aubaine, et comme vous êtes à l'affut de bons plans, vous sautez sur l'occasion. Mauvaise idée.

Ce que vous pensiez être une journée de découverte se transforme en une balade dans un bus bondé à travers différentes boutiques qui sont de mèche avec le guide. Ce dernier récupère une commission sur tous les achats.

De nombreuses agences locales sont très sérieuses et proposent des visites de groupe de la ville ou de certains sites. Mais avant d'en choisir une, faites une petite prospection du marché pour voir les prix. Méfiez-vous des offres de visite bon marché que l'on peut trouver à proximité des sites touristiques. Si vous trouvez une offre qui est exceptionnellement basse, alors il y a anguille sous roche.

Gardez toujours à l'esprit que, en Chine comme ailleurs, on en a toujours pour son argent.

Vouloir économiser l'équivalent de quelques euros peut rapidement vous gâcher une journée de vacance.

Les faux moines et les mendiants

A proximité des temples vous serez certainement abordés par des moines qui vont demander un « don », parfois en échange d'un bracelet ou autre. Certains ont même un carnet avec la liste des sommes données par des personnes de différents pays.

Ce n'est pas parce que quelqu'un porte une robe orange que c'est un moine.

Je me suis fait avoir une fois, pas en Chine mais au Japon où cette arnaque est aussi très courante. J'en ai pris conscience lorsque j'ai deux policiers qui « invitaient gentiment » vu la personne à les suivre.

Les temples de demandent jamais aux moines d'aller demander des dons dans la rue. Si vous voulez donner de l'argent, faites le directement au temple.

Là il s'agit plutôt de personnes qui se déguisent en moine et se mettent l'argent dans leur propre poche, ou bien il est collecté par une organisation mafieuse.

Vous verrez également des mendiants dans la rue, souvent handicapés, qui demandent l'obole pour simplement manger. Là c'est toujours un peu difficile de rester impassible. Faites comme bon vous semble, en fonction de votre coeur, mais limitez-vous à des petites sommes.

Les prix abusifs pour les étrangers

Ce n'est pas vraiment une arnaque, mais certains prix deviennent scandaleux simplement parce que vous avez une tête d'étranger.

Vous constaterez qu'en dehors des magasins, les prix sont rarement affichés. Il faut demander et souvent négocier. Dans les endroits très touristiques le vendeur pourra facilement vous annoncer un tarif 5 à 10 fois supérieur au coût habituel.

Certains restaurants proposent également des menus en anglais (super, vous allez pouvoir comprendre ce que vous allez manger). Sauf qu'il s'agit d'un menu différent sur lequel les prix sont multipliés par deux.

Comment éviter de se faire avoir ?

Il faut déjà accepter qu'en tant qu'étranger vous allez forcément payer un peu plus cher que les locaux. Cela fait partie du jeu, et les quelques euros de plus par ci par là ne doivent pas pour autant vous gâcher le plaisir du voyage. Là où ça pose problème, c'est quand les prix deviennent abusifs.

Ensuite vous savez très bien que partout dans le monde, les zones ou rues très touristiques pratiquent toujours des prix délirants. C'est loin d'être le meilleur endroit pour acheter des souvenirs. Même chose pour manger, souvent les restaurants ne sont pas les meilleurs et sont trop chers. Et méfiez vous de ceux qui sont clairement à destination des touristes étrangers, avec des affichages majoritairement en anglais.

N'hésitez pas à vous éloigner un peu, prendre les rues perpendiculaires, et vous verrez qu'il y a souvent moins de monde, vous y trouverez des commerces plus authentiques, avec des objets de meilleure qualité. Allez manger dans les endroits où vont les locaux, la cuisine y sera plus authentique et délicieuse.

Ne devenez pas parano non plus

A la lecture de ces escroqueries les plus courantes, vous devez certainement vous dire que la Chine est bien peu accueillante pour les touristes. Détrompez vous, c'est un pays qui est très sûr et peu de personnes subissent ces arnaques.

Même si la plupart des chinois gardent une certaine distance avec les étrangers, vous ne devez pas forcément prendre peur lorsque l'on vous aborde. Souvent ils sont simplement curieux et voudront prendre une photo avec vous.

Néanmoins cela ne doit pas vous empêcher de faire attention et de savoir à quoi vous attendre.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?