La danse du lion, le spectacle acrobatique du Nouvel An lunaire

La danse du lion, le spectacle acrobatique du Nouvel An lunaire

La danse du lion (舞狮, wǔshī) est une forme de danse traditionnelle exécutée lors de festivals tels que le Nouvel An chinois pour annoncer la nouvelle année et apporter prospérité, chance et paix. Au rythme des tambours, elle est exécutée par deux danseurs portant un costume de lion, l'un manipule la tête, l'autre la partie arrière.

Même si la fête du printemps est un moment privilégié pour assister à une représentation de danse du lion, elle est également exécutée à l'occasion de l'inauguration d'une entreprise, d'un mariage, d'un anniversaire et d'autres événements festifs. Elle ne doit pas être confondue avec la danse du dragon qui est exécutée par de nombreuses personnes qui tiennent le long corps sinueux du dragon sur des poteaux.

Que symbolise la danse du lion ?

Pendant les célébrations du Nouvel An lunaire, les danses du lion commencent le jour de l'an et se poursuivent jusqu'à la fin des festivités. Le spectacle se passe dans les rues, parfois en intérieur, mais toujours au son des tambours et des cymbales.

Traditionnellement, le bruit des instruments est censé chasser les mauvais esprits, ce qui est particulièrement important pour le Nouvel An chinois.

Les Lions qui paradent courent dans les rues pour apporter le bonheur et chance à tous ceux qu'ils rencontrent. Ils visitent les magasins, les restaurants et les entreprises, et même les étals des marchés.

Au fur et à mesure qu'ils descendent dans les rues et les quartiers, les gens qui se trouvent sur leur chemin mettent dans leur bouche des enveloppes rouges (ou Hongbao) avec de l'argent à l'intérieur. Ces dons sont censés apporter chance et prospérité à ceux qui les donnent, sont également une récompense pour les danseurs.

Comment se déroule un spectacle traditionnel de danse du lion ?

Il existe plusieurs coutumes et règles communes auxquelles les danseurs de lion adhèrent, toutes issues de la tradition. Un spectacle compte généralement un minimum de 5 interprètes : 1 batteur, 1 joueur de gong, 1 joueur de cymbale et 2 personnes pour le lion. Ensemble, ils donnent le rythme de la danse du lion et contribuent à créer l'ambiance.

Le tambour symbolise les battements du cœur et les rugissements du lion ; le gong et la cymbale représentent ses pensées. Les changements de rythme de la musique aide également le lion à savoir quels enchaînements il doit exécuter.

Un spectacle traditionnel de danse du lion se compose de plusieurs parties, qui peuvent inclure tout ou partie des éléments ci-dessous :

  • Le réveil : le lion est d'abord endormi, puis se réveille en grognant lorsque le tambour s'intensifie. Il peut se nettoyer et bâiller, avant de se réveiller et de se tenir debout ;
  • L'ouverture : le lion s'incline trois fois : à gauche (symbolisant le Ciel), à droite (symbolisant la Terre), et au centre (symbolisant l'Homme) ;
  • La parade : le lion s'amusera et interagira avec le public. Cette partie est improvisée, et c'est l'occasion pour les danseurs de lion de montrer leur talent. C'est le meilleur moment pour donner des Hongbao !
  • La quête : le lion part à la recherche de sa nourriture, qui est généralement de la laitue ou d'autres aliments. Il rencontre généralement une sorte d'obstacle ou d'énigme, ou même un autre lion, qu'il doit surmonter pour atteindre sa nourriture ;
  • Manger : le lion examine et joue avec sa nourriture avec curiosité pendant un moment, puis la mange. Il mâche la nourriture trois fois, puis la recrache. Manger de la laitue symbolise la propagation de la richesse et de la prospérité. Être touché par la laitue qu'il recrache est considéré comme une chance ;
  • Clôture : le lion s'incline à nouveau trois fois ;
  • Endormissement : après avoir accompli sa tâche, le lion se rendort.
Danse du lion et laitue

Lorsque le lion doit attraper la laitue, le danseur en position arrière doit soulever et soutenir son coéquipier afin qu'ils puissent ensemble atteindre les feuilles ou la boule de laitue. Une enveloppe rouge contenant de l'argent et suspendue à une ficelle est généralement accrochée avec la laitue.

En essayant d'atteindre la salade pour obtenir l'argent de l'enveloppe rouge, le lion est récompensé pour ses performances.

Ils « mangent » alors l'argent et recrachent les feuilles en éparpillant autour d'eux pour « répandre » la chance et aussi pour symboliser un nouveau départ dans la nouvelle année.

Parfois, la salade peut être remplacée par des mandarines, également un symbole de bonne chance, sont dispersées sur le sol.

Une autre variante est celle du lion ivre. Au lieu de manger, le lion est récompensé de ses exploits par de l'alcool qu'il boit. Il titube ensuite pendant un certain temps avant de redevenir normal et de s'incliner trois fois.

Le rôle crucial des danseurs dans la danse du lion

3 lions rouge durant spectacle de danse du lion

La danse du lion est exécutée par deux danseurs qui partagent un même costume de lion, qui les recouvre. L'un s'occupe de la partie avant : la tête et les pattes avant ; l'autre joue l'arrière-train, doit se courber pour que son torse soit horizontal, et passer ses bras autour de la taille du premier danseur.

Les acrobates revêtus d'un costume de lion effectuent une danse comparable à un cheval de pantomime.

La tête du lion est généralement surdimensionnée et possède des trous au niveau des yeux pour que le danseur se trouvant à l'avant puisse voir. Celui qui se trouve derrière ne voit quasiment rien et se laisse plus ou moins guider.

Les interprètes portent un costume de la même couleur que le lion, qui s'étend jusqu'aux chaussures, pour représenter les pattes du lion.

La personne qui exécute la tête contrôle le clignement des yeux du lion, le mouvement des oreilles et de la bouche ainsi que tous les angles de la tête. Celui de l'arrière complète les mouvements de la tête.

Les danseurs doivent ainsi être très agiles et en bonne forme physique, et il est courant qu'ils fassent partie d'écoles d'arts martiaux.

Parfois, les deux danseurs se combinent dans des figures acrobatiques. Par exemple comme celui qui fait la tête se tient sur ses hanches ou ses épaules de l'autre.

Quels sont les différents styles de lions ?

Il existe plusieurs variantes de la danse du lion chinois, selon la province dans laquelle vous vous trouvez et si vous êtes dans le Nord et le Sud. Les lions de chaque région ont tous un aspect très distinct l'un par rapport aux autres.

La culture chinoise n'est pas seulement une grande culture, il faut la considérer comme terme générique. Ainsi, l'appellation « danse du lion » regroupe des styles, des décorations et des exécutions très différentes d'un endroit à l'autre.

La danse du lion du Nord

Danse du lion du Nord de la Chine

Les lions du Nord (北狮, běishī) ont tendance à ressembler au chien pékinois, et pendant la danse, les mouvements sont très réalistes. La danse consiste en de nombreuses acrobaties, des cascades et des jeux d'équilibriste sur une grosse balle.

Habituellement, la danse du lion de la Chine du Nord est exécutée par un couple de lions mâles et femelles. Ils sont généralement ornés de poils orange, avec un nœud rouge pour indiquer qu'il s'agit d'un mâle et un nœud vert pour indiquer qu'il s'agit d'une femelle.

La danse du lion du Sud

Danse du lion du Sud de la Chine

Les lions du Sud (南狮, nánshī) sont originaires de la province du Guangdong. Également connus sous le nom de lion cantonais, ce type est également très populaire à Hong Kong ou Macau.

Ils ont traditionnellement une seule corne sur la tête et sont associés à la légende d'un monstre mythique appelé Nian, très présent dans les légendes mythiques du Nouvel An chinois.

La tête du lion est généralement fabriquée en papier mâché sur un cadre en bambou (et à l'époque moderne en aluminium) recouvert de gaze, puis peinte et décorée de fourrure. Son corps est fait d'une étoffe garnie de fourrure.

Les deux styles de lions du sud se distinguent par leurs mouvements et leur danse. Les lions Fut San adoptent des mouvements puissants dérivés du kung-fu. Les lions Hok San sont connus pour leurs jeux de jambes uniques et leurs riches expressions.

Pourquoi la danse du lion est-elle associée aux arts martiaux chinois ?

Danse acrobatique du lion

La danse du lion est physiquement exigeante et requiert de l'agilité et des capacités acrobatiques lorsqu'elle est pratiquée à un niveau élevé. Les clubs de kung-fu sont depuis longtemps associés à la danse du lion, car cette dernière intègre dans ses enchaînements diverses positions, coups de pied et autres jeux de jambes dérivés du Kung-fu.

Les danseurs doivent également avoir la force nécessaire pour manipuler la tête du lion, qui peut être étonnamment lourde et difficile à animer. Tout aussi exigeante est la queue du lion qui nécessite que le danseur soit courbé pendant de longues périodes.

À son niveau le plus élevé, la danse du lion est similaire à l'acrobatie sportive, dans la mesure où la queue forme la base sur laquelle le sommet ou la tête peut se tenir en équilibre.

Les équilibres peuvent être réalisés debout ou même en courant entre des poteaux situés en hauteur.

Il existe une autre raison pour laquelle la danse du lion est si étroitement associée aux clubs de kung-fu. Dans les clubs traditionnels, les étudiants ne payaient pas de cotisation. Au lieu de cela, le club réunissait tous ses fonds pour l'année en participant à des compétitions spéciales de danse du lion organisées pendant le Nouvel An chinois.

Aujourd'hui encore, l'habileté des danseurs de lion sert à montrer l'esprit de leur club de Kung-fu. La capacité de l'équipe à exécuter une danse du lion toujours plus impressionnante est une question de fierté, et elle est prise très au sérieux.

Quelles sont les origines de la danse du lion ?

Danse acrobatique du lion

Les lions ne sont pas originaires de Chine, mais sont arrivés par l'intermédiaire des commerçants de la route de la soie. Les souverains de ce qui est aujourd'hui l'Iran et l'Afghanistan envoyaient des lions en cadeau aux empereurs chinois afin d'obtenir le droit de commercer avec les marchands de la route de la soie.

Les origines de la danse du lion remontent ainsi à la dynastie Han (205 avant JC - 220 après JC) et des description détaillés apparaissent sous la dynastie Tang (716 - 907).

Selon la légende, un jour, une étrange créature apparut et s'attaqua aux hommes et aux bêtes. Son nom était Nian (年, nián), qui ressemble au mot chinois signifiant « année ». Il était si rapide et féroce que même le bœuf ou le tigre ne pouvait le tuer.

Désespérés, les gens se tournèrent vers le lion pour obtenir de l'aide. Se précipitant à la rencontre du terrible ennemi, le lion blessa la créature qui s'enfuit. Alors que le Nian s'enfuyait, il se retourna et cria : Attention ! Je reviendrai me venger.

Un an plus tard, Nian est revenu. Mais le lion était alors si occupé par son nouveau travail de gardien de la porte de l'empereur qu'il ne pouvait pas aider. Les villageois se sont donc empressés de prendre du bambou et du tissu et ont fabriqué une image du lion. Deux hommes se sont glissés à l'intérieur et l'ont fait courir, se pavaner et rugir.

Face à cette créature impressionnante, Nian s'enfuit à nouveau. Ainsi, à chaque Nouvel An chinois, les lions dansent, chassant la menace et le mal pour une année de plus.

Nouvel An chinois 2023 : célébration, légendes et traditions
Ce festival souligne l'importance des liens familiaux et le réveillon du Nouvel An chinois est le rassemblement familial le plus important de l'année.
x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?