Est-ce que le chinois est une langue difficile à apprendre ?

Est-ce que le chinois est une langue difficile à apprendre ?

Le chinois est souvent considéré comme l'une des langues les plus difficiles à apprendre, surtout pour les personnes dont la langue maternelle est d'origine anglo-saxonne ou européenne. Les difficultés sont principalement dues à son système d'écriture (les sinogrammes), ainsi qu'aux tons. La maîtrise d'une langue est également fortement liée à la culture, et le chinois ne fait pas exception à la règle.

Apprendre une nouvelle langue n'est jamais facile. Mais s'il y a une langue plus difficile à apprendre que les autres, le chinois mandarin pourrait bien remporter la palme ! Nombreux sont ceux qui affirment que c'est l'une des langues les plus difficiles à apprendre, car elle est si radicalement différente de leur langue maternelle.

Cependant, cela ne doit pas vous décourager. Si vous avez l'impression de plonger au milieu d'un vaste océan sans rien pour vous accrocher, alors ne vous inquiétez pas : j'y suis allé !

Je me souviens de ce sentiment de confusion lorsque j'ai commencé à apprendre sérieusement le chinois. Plusieurs fois, j'ai envisagé d'abandonner, mais finalement, les choses ont commencé à se mettre en place. Avec le recul, j'ai maintenant réalisé que l'étude du chinois n'était pas aussi compliquée que je le pensais.

Voici les principales difficultés que vous allez rencontrer, et comment vous pouvez les surmonter.

Le chinois est une langue tonale

En chinois, une même syllabe peut être prononcée avec différents tons, et correspond à des mots, des idées, des concepts différents. C'est pourquoi la prononciation exacte d'un mot est sans doute la chose la plus importante. Cela peut être très déroutant, car dans la plupart des langues, les tons sont généralement réservés à la transmission des expressions.

Les tons de la langue chinoise ne sont pas faciles à apprendre, et encore moins à maîtriser.

Il existe au total cinq tons différents dans la langue chinoise, quatre tons de base et un cinquième avec un ton neutralisé. Le ton spécifique que vous utilisez dicte la signification d'un mot particulier, ce qui rend crucial l'apprentissage des différences entre les cinq sons. Sinon, vous risquez d'être mal compris par les autres lorsque vous parlez.

Par exemple, 媽 (mā, premier ton) signifie mère et 马 (mǎ, troisième ton) signifie cheval

Ne pas connaître le ton approprié pour des mots spécifiques peut entraîner des malentendus. Cependant, ne vous laissez pas décourager, car les malentendus sont relativement fréquents dans toutes les langues, surtout si vous essayez encore d'apprendre.

Bien que des erreurs de tons puissent être drôles (certaines le sont vraiment), par exemple dire 胸毛 (xiōngmáo, poils de la poitrine) au lieu de 熊猫 (xióngmāo, panda), elles ne posent généralement aucun problème de compréhension.

Si l'on prend la situation inverse, un Chinois qui essaye d'apprendre le français aura également beaucoup de mal avec certains sons. Par exemple, beaucoup de Chinois seront incapables d'entendre la différence entre jaune et jeune, et ils prononceront ces mots un peu de la même façon. Mais dans le contexte d'une conversation, chacun arrivera à retrouver le bon mot.

Il existe également des sons en chinois qui ne semblent pas naturels en français, et ils sont difficiles à prononcer au début. Mais il suffit d'un peu d'entraînement.

Une façon de contourner ces problèmes est de s'exposer davantage au son du chinois ! Regardez des vidéos, écoutez des podcasts, et familiarisez-vous avec la montée et la descente des tons. Plus vous serez exposé à des locuteurs natifs, plus vous apprendrez les différents sons de la langue chinoise. Vous finirez par apprendre à prononcer les différences vous-même et, très bientôt, vous serez capable de parler comme un natif.

Cependant, n'oubliez pas que cela ne se fera pas tout de suite. Pour atteindre cet objectif, il faut travailler dur, s'entraîner et prendre le temps nécessaire. Pour certains, cela ne demande que quelques semaines, pour d'autres plusieurs mois. Des facteurs tels que les motivations de l'apprenant et le temps qu'il consacre à l'apprentissage de la langue ont une incidence sur la vitesse d'apprentissage.

Essayez de ne pas être trop dur avec vous-même si quelqu'un comprend mal ce que vous essayez de dire. Utilisez-le plutôt comme une expérience d'apprentissage, et si vous le souhaitez, vous pouvez demander à un natif d'essayer de corriger votre ton.

Le système d'écriture n'est pas basé sur un alphabet

La plupart des langues actuelles utilisent une forme de système d'écriture phonétique, ce qui signifie que les différentes lettres de l'alphabet correspondent à différents sons. Ainsi, pour lire un mot, il suffit de combiner les sons dans l'ordre.

Cependant, le système d'écriture chinois est ce que les linguistes appellent un système logographique. Les mots sont représentés par des symboles qui englobent à la fois le sens et la prononciation. Ainsi, à moins d'avoir appris le mot auparavant, il n'y a aucun moyen de savoir comment lire un nouveau mot que vous voyez.

Cela fait de la lecture et de l'écriture en chinois un énorme test de mémorisation. C'est ce qui rend le chinois si unique par rapport à d'autres langues, et c'est aussi une raison de la difficulté de maîtriser cette langue.

Il existe au total plus de 85,000 caractères, qui peuvent également se combiner par deux ou trois pour former de nouveaux mots. Mais en pratique, environ 1000 sont utilisés dans la vie courante, et un Chinois en maîtrise généralement entre 4000 et 5000.

Cependant, apprendre les caractères chinois peut être plus facile que vous ne le pensez, car ils sont composés d'éléments de vase appelés radicaux. Une fois que vous connaissez quelques radicaux, vous commencez à associer les caractères en différents groupes, et vous pouvez même avoir une idée de la signification d'un caractère inconnu, simplement en analysant ses radicaux (même si cela ne fonctionne pas toujours).

Une fois que connaissez les radicaux, il est plus facile de se souvenir de milliers de caractères. En fait, le nombre moyen de caractères que vous devez être capable de reconnaître est de 2000 à 3000 pour pouvoir lire confortablement un journal chinois.

Des nuances culturelles

La langue est fortement liée à la culture, et le chinois ne fait pas exception à la règle. Le contraste frappant entre la culture chinoise et la plupart des cultures occidentales peut rendre l'apprentissage du chinois difficile, car de nombreux concepts intégrés dans la langue sont inconnus en Occident. Ils peuvent même sembler contre-intuitifs ou carrément étranges pour des non-chinois.

Par exemple le concept du guānxì (关系), qui désigne les relations et les liens entre les gens, est très difficile à comprendre pour une personne qui n'est pas familière avec la culture chinoise.

Le fonctionnement de la langue est également complètement différent, et vous ne pouvez pas traduire mot à mot. Il faut apprendre à penser en chinois, et cela passe par la maîtrise de nombreuses tournures de phrases pour exprimer certains concepts. Ce n'est d'ailleurs pas spécifique au chinois, toutes les langues ont leurs propres caractéristiques et influences culturelles.

Est-ce finalement si difficile d'apprendre le chinois ?

Tout bien considéré, le chinois est effectivement une langue difficile à apprendre, mais elle n'est, en aucun cas, impossible à maîtriser. Pour apprendre le chinois, tout ce dont vous avez besoin, c'est surtout de la motivation. Et ce n'est pas si différent de l'apprentissage de toute autre langue.

Le chinois a aussi ses aspects faciles. Il n'y a pas de masculin ni de féminin, de singulier ni de plusieurs. La grammaire est bien plus simple que celle du français, il n'y a pas de conjugaisons suivant les temps. En fait, une fois que l'on a passé la barrière psychologique de la maîtrise des tons, et de l'apprentissage de quelques centaines de caractères, il est assez facile de tenir une conversation sur des sujets de la vie courante.

En quelques semaines, vous serez capables de construire vos propres phrases, et vos interlocuteurs comprendront ce que vous dites. Si vous avez déjà étudié d'autres langues européennes, vous vous rendrez compte à quel point c'est inhabituel.

Prenons l'expression 我去买东西 (wǒ qù mǎi dōngxī), qui signifie je vais acheter quelque chose. Littéralement, on dit Moi aller acheter quelque chose. Vous utilisez la même forme verbale, pour y aller aujourd'hui, demain, hier ou à un autre moment. En français, vous devriez changer radicalement le verbe en fonction du temps : je vais, j'irai, j'irais, etc.

Tant que vous y consacrez un minimum de temps et d'efforts, et que vous vous immergez dans la langue, vous serez capable d'écrire, de lire et de parler chinois en quelques mois.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?