Conduire en Chine

Conduire en Chine

Pour ceux qui veulent être indépendants, la voiture permet de se rendre dans n'importe quelle ville chinoise en sortant des sentiers battus, avec son propre circuit à la carte. La voiture offre une grande liberté, sans être contraint par des horaires précis. Mais surtout vous avez accès à des lieux parfois insolites que vous ne pourrez pas découvrir avec des moyens de transports traditionnels tels que le train.

Bien que le réseau ferroviaire de Chine soit le plus développé au monde et qu'il quadrille l'ensemble des villes et lieux touristiques, certaines campagnes isolées ne seront accessibles qu'en voiture. Et puis à l'instar des Etats-Unis, un road trip à travers l'Empire du Milieu a un côté fascinant. Ceux qui ont déjà fait plusieurs séjours sur le territoire auront peut-être envie d'un autre type de tourisme, et la voiture permet justement d'apporter une nouvelle dimension aux itinéraires.

Les touristes peuvent-ils conduire en Chine ?

Oui, vous pouvez conduire en Chine avec votre permis français, même si pendant longtemps cela n'était pas possible.

En effet, La Chine ne reconnaissait pas le permis international et les étrangers visitant la Chine devaient nécessairement de demander un permis de conduire provisoire d'une validité de 3 mois. Cette procédure administrative était longue, fastidieuse et décourageait bon nombre de voyageurs.

Heureusement tout a changé.

Le 31 mars 2021, la Commission des Affaires étrangères a voté à l’unanimité l’accord de réciprocité des permis de conduire entre la France et la Chine.

Concrètement cela veut dire que le permis chinois est reconnu en France, et qu'un français a le droit de conduire avec son permis national en Chine. Ce droit est valable un an, et au delà vous devez demander un échange de permis (par exemple si vous décidez de vous installer en Chine).

Conduire en Chine, c'est compliqué ?

Les routes d'une grande partie de l'Asie, et notamment la Chine, ont la réputation d'être dangereuses. Et ce ne sont pas que des légendes urbaines.

Quiconque a fait un voyage en Chine trouvera certainement la circulation complètement chaotique. Et la dernière chose que l'on a envie, c'est de louer une voiture.

Les véhicules sembler entrer et sortir de partout, et notamment de ces rues latérales que vous n'avez pas vues. Ils klaxonnent, forcent le passage et bien sûr sans utiliser le clignotant.

Est-ce vraiment différent de conduire dans une capitale Européenne ? Finalement c'est un peu comme Paris aux heures de pointe, mais tout le temps, et sans que les règles officielles de circulation ne soient respectées.

Vous trouvez cela terrifiant ? Vous avez raison de vous méfier.

Comment sont les routes en Chine ?

Le réseau routier s'est rapidement développé au cours des dernières années, avec notamment plus de 160,000 kilomètres d'autoroutes reliant presque toutes les villes et les campagnes. Globalement les routes sont de bonnes qualité, même si leur état et leur entretien varie d'une province à l'autre.

Dans les grandes municipalités et sur les grands axes les reliant, la qualité est vraiment au rendez-vous. Mais c'est beaucoup plus aléatoire dans les campagnes, même si les grands travaux d'aménagement font évoluer rapidement les choses.

Dans l'ensemble il y a différents types de routes :

  • En ville vous trouverez souvent (toujours) beaucoup de circulation, même sur les différentes rocades qui permettent normalement de désengorger le centre. Les voies sont bien entretenues ;
  • Les routes nationales sont certainement celles qui sont les plus agréable à circuler et permettent d'apprécier le paysage environnant. Certaines de ces routes sont à péage ;
  • Les autoroutes et voies express sont comparables à ce que l'on trouve en France, avec des stations services et aires de repos, des installations d'urgence, mais surtout les panneaux sont à la fois en anglais et en chinois (ce qui n'est pas forcément le cas des autres).

Règles de conduite en Chine

De quel côté roule-t-on en Chine

On roule à droite, comme en France. Du moins en Chine continentale car à Hong Kong il y a toujours la conduite à gauche, héritage de passé d'ancienne colonie britannique.

La règle dit que vous devez rouler à droite de la ligne médiane. Lorsqu'elle n'existe pas (par exemple sur les petites routes de campagne) alors vous devez rouler au centre. Lorsqu'un véhicule arrive en face, vous serrez à droite pour se croiser.

Veillez aussi à vous rabattre sur le côté si un conducteur arrive derrière vous et souhaite vous dépasser. Et si vous ne le faites pas assez vite il ne manquera pas de faire quelques appels de phare et donner quelques coups de klaxon !

La signalisation est-elle la même ?

Oui, les panneaux routiers et les marquages au sol sont similiares à ce que vous connaissez.

La différence est que de nombreux chauffeurs ne vont pas forcément les respecter, ou en ont une interprétation très personnelle. Est-ce vraiment différent de ce qui se passe en occident ? Pas forcément mais comme en Chine la densité de population est très importante, il y a beaucoup de voitures et donc on a l'impression de voir tout le temps des personnes qui enfreignent les règles.

Quelles sont les limites de vitesse ?

Le respect des limitations de vitesse est important en Chine et les nombreuses caméras qui jalonnent les routes principales seront là pour vous le rappeler.

  • Sur les autoroutes de Chine continentale, la vitesse est limitée à 120 km/h ;
  • Sur les voies express urbaines la limite est généralement inférieure à 100 km/h ;
  • Sur les routes nationales la vitesse maximale autorisée est de 80 km/h lorsqu'il y a un terre plein central et 70 km/h lorsqu'il n'y en a pas ;
  • En ville il est courant d'être limité à 30 km/h voir 40 km/h.

La tolérance sur la limitation de vitesse est de 5 km/h.

Dans la Région Administrative Spéciale de Hong Kong, les autoroutes sont généralement à 100 km/h; à Macao c'est plutôt 80 km/h alors qu'à Taïwan, la limite de vitesse est de 110 km/h.

Bref, regardez les panneaux et par chance ce sont les mêmes qu'en France !

Attention aux feux de circulation

Vous pensez qu'une fois qu'il passe au vert vous pouvez passer ? Regardez quand même autour de vous avant de traverser le carrefour. Il n'est pas rare de voir des camions passer au rouge (car ils sont trop lourds pour s'arrêter à temps), voir même des voitures ignorer complètement la signalisation.

Comme en Chine la conduite se fait à droite, il y a une tolérance lorsque vous êtes à un feu rouge et que vous devez tourner à droite. Vous pouvez donc voir une voiture débouler devant vous alors que vous pensiez que la route était à vous.

Comment survivre sur les routes en Chine ?

Vous avez pris régulièrement des taxis à Pékin ou Shanghai et vous pensez qu'il n'y a aucune règle cohérente de circulation ? Détrompez vous, il y a un certain ordre au milieu de cet immense chaos, qu'il faut essayer de comprendre pour se débrouiller sur les routes chinoises.

Il y a une différence fondamentale entre un conducteur occidental et un conducteur chinois.

  • En France vous supposez que tout le monde suivra les règles et qu'il vous suffit de regarder les voitures devant vous et la signalisation sur le côté ;
  • En Chine il faut supposer que personne ne va suivre les règles et donc être attentif à tout ce qui se passe autour, être en pleine conscience de son environnement.

Par exemple il faut toujours garder en tête qu'une voiture peut griller un feu rouge, que quelqu'un va venir forcer le passage et s'incruster devant vous, qu'un piéton va traverser hos du passage protégé, sans même regarder.

Une autre façon de voir les choses est qu'en France vous considérez que la partie de la route sur laquelle vous circulez est un espace privé. Ne pas respecter les règles de circulation, par exemple forcer le passage à un carrefour, c'est violer cet espace. En Chine la rue appartient à tout le monde, c'est la sphère publique et non pas la sphère privée.

Conduire en Chine est mentalement très fatiguant, car le cerveau doit beaucoup plus travailler. On a l'impression d'être submergé par tout ce qui nous entoure. Du moins au début mais il faut un peu d'habitude avant de commencer à s'adapter à la culture de conduite locale.

Louer une voiture en Chine

Si vous vous trouvez dans une grande ville chinoise, il y a de fortes chances que vous trouviez des sociétés de location connues : Hertz, Avis, Europcar, etc. Dans le reste du pays, en revanche, vous devrez probablement passer par une agence de voyage locale ou une entreprise familiale de location de voitures.

Les entreprises internationales facturent des tarifs très élevés et les entreprises locales sont plus abordables et beaucoup proposent un service anglophone. Dans tous les cas, un dépot de garantie sera demandé mais votre carte de crédit internationale pas toujours acceptée. La seule solution sera alors de verser une caution en espèces, que vous récupérerez à la restitution du véhicule.

Que faire en cas d'accident ?

Vous venez taper dans une autre voiture, ou un conducteur vous est rentré dedans. Devez vous paniquer ?

S'il ne s'agit que d'une égratignure, il y a fort à parier que le conducteur en tort ne s'arrêtera pas. Mais s'il y a eu choc, avec de la « tôle froissée » alotrs généralement il y a un accord amiable entre les parties.

Celui qui a causé l'accident indemnisera l'autre (en lui versant une somme d'argent), le problème est résolu et tout le monde reprend la route.

Si vous n'êtes pas d'accord alors il faut faire intervenir la police, et surtout ne pas déplacer le véhicule avant qu'elle n'arrive. Ce qui peut prendre du temps et causer de gros embouteillages car votre voiture peut bloquer complètement la rue. Tant pis, attendez.

La police fera alors un contrôle des papiers et prendra des photos de l'accident, c'est pour ça qu'il ne faut pas vous garer un peu plus loin.

Si votre niveau de chinois est faible voir inexistant, avoir un accident en Chine peut vraiment être stressant et vous aurez certainement l'impression que l'on veut essayer de vous faire endosser toutes les responsabilités. C'est pour cela que faire intervenir la police est toujours plus rassurant, surtout qu'elle est généralement compréhensive envers les visiteurs. Et s'il y a une dizaine d'année les « pots de vin » envers la police étaient courants, ils sont aujourd'hui très rares car fortement réprimandés.

Toujours est-il qu'il faut avoir une bonne assurance voyage, c'est encore plus important lorsque vous décidez de prendre la route !

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?