Comment profiter du transit sans visa 72/144h en Chine en 2022

Visiter la Chine sans visa lors d'un transit de 72-144 heures

Les compagnies aériennes chinoises proposent parfois des vols long-courriers de l'Europe vers l'Asie à des prix très bas. Vous devez simplement faire une escale par une ville de l'Empire du Milieu. N'hésitez pas ! Car d'une part vous profitez de tarifs trop tentants pour être refusés, et d'aute part vous pouvez profiter d'un visa de transit GRATUIT pour visiter une partie de la Chine pendant quelques jours avant de continuer vers votre destination finale.

Si vous avez déjà fait un voyage en Chine, vous savez que le visa est une condition sine qua non pour entrer dans le pays, qu'il faut faire la (rébarbative et compliquée) demande quelques semaines avant et vous acquitter de plus d'une centaine d'euros de frais.

Pourtant, sous certaines conditions, vous pouvez simplement demander le visa en atterrissant à l'aéroport.

Qu'est-ce que le visa de transit gratuit 72 et 144 heures ?

Tout d'abord, si on veut être précis, il faudrait plutôt parler de transit sans visa, car vous êtes autorisés à circuler dans une certaine zone sans avoir besoin de faire de demande préalable de visa.

Cependant, il y a un certain nombre de restrictions qu'il faut connaitre pour ne pas se retrouver bloqué à la douane.

Vous devez faire partie d'un pays éligible

Même si tous les passeports ne permettent pas de profiter d'un transit gratuit sans visa, si vous lisez cet article il y a de fortes chances que faisiez partie des chanceux. Vous devez posséder un passeport de l'un des 53 pays suivants :

  • Europe et espace Schengen : Albanie, Allemagne, Autriche, Belgique, Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Malte, Monaco, Monténégro, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Roumanie, Russie, Serbie, Suède, Suisse, Slovaquie, Slovénie, Ukraine ;
  • Pays américains : Argentine, Canada, Chili, Brésil, États-Unis, Mexique ;
  • Asie et Moyen Orient : Brunei, Corée, Emirats Arabes Unis, Japon, Qatar, Singapour ;
  • Océanie : Australie, Nouvelle-Zélande.

Votre passeport doit également être valable au moins 6 mois.

Vous devez transitez par un hub international chinois

Afin de profiter du transit sans visa, vous devez absolument arriver et partir directement par l'une des villes servant de transit à des voyageurs internationaux. Vous pouvez arriver par avion, mais également en train ou en bateau, même si en pratique ce sera rarement le cas depuis la France.

  • Transit sans visa de 144 heures : Pékin, Shanghai, Xi'an, Canton, Chengdu, Shenzhen, Tianjin, Hangzhou, Nanjing, Xiamen, Kunming, Wuhan, Qingdao, Dalian, Chongqing, Ningbo, Shenyang, Shijiazhuang, Qinhuangdao, Jieyang ;
  • Transit sans visa de 72 heures : Guilin, Harbin, Changsha.

Vous devez entrer et sortir vers des pays différents

Il est important de comprendre que vous devez partir vers un autre pays que celui d'où vous êtes arrivé. L'idée est que vous êtes « en transit » et que vous ne faites que traverser la Chine.

Vous devez obligatoirement être en possession d'un billet de transport pour vous rendre à votre prochaine destination.

Par exemple de Paris à Pékin puis de Pékin vers Tokyo. Ou de Parin à Shanghai puis de Shanghai vers Séoul. Le transit sans visa fonctionne aussi bien à l'aller qu'au retour (et vous pouvez même en profiter pour les deux).

Notez que Hong Kong, Macao et Taiwan sont considérées comme des destinations étrangères, donc vous pouvez faire un Paris - Pékin - Hong Kong et profiter du visa de 144 heures pour visiter la capitale chinoise.

Ce qui ne fonctionne pas :

  • Un trajet France - Chine - France ; par exemple de Paris à Shanghai puis retour vers Paris ;
  • Il ne doit pas y avoir plusieurs escales en Chine ; par exemple Paris - Pékin - Shanghai - Tokyo.

Là nous avons vus des cas simples, mais en fait c'est un peu plus compliqué que ça. Car il faut penser en zones et non en villes. Tout ceci deviendra plus claire après la lecture de la rubrique suivante.

Vous devez rester dans la même zone

C'est quoi une zone ? Il s'agit généralement de la province. C'est-à-dire que si vous faites un transit par Shenyang dans le Liaoning, alors vous pourrez visiter la province et uniquement celle-là. Vous atterrissez à Chengdu, vous pouvez voyager dans tout le Sichuan. Etc.

C'est un peu différent pour les municipalités qui sont associées à une ou plusieurs provinces pour former une zone plus importante :

  • Pékin, Tianjin et la province du Hebei forment une zone unique dans laquelle vous pouvez vous déplacer librement ;
  • Shanghai, la province du Jiangsu et la province du Zhejiang forment également une zone unique.

En d'autres termes, vous atterrissez à Pékin et vous pouvez aller à Tianjin, vous atterrissez Shanghai et vous pouvez aller visiter Hangzhou qui se trouve dans le Zhejiang.

Mais vous ne pourrez pas aller de Pékin à Shanghai.

Vous ne pouvez voyager que dans la zone dans laquelle vous êtes entrés ; si vous ne respectez pas cette règle vous allez au devant de problèmes.

Personne ne va vous suivre à la trace, mais si vous essayez de prendre un train, prendre un avion ou séjourner dans un hôtel en dehors de votre zone, alors vous risquerez une amende importante voir même une expulsion pur eet nette du pays avec interdiction d'y revenir pendant plusieurs années.

Revenons un peu en arrière, je disais que pour profiter de ce transit sans visa, il ne doit pas y avoir plusieurs escales en Chine. En fait, ce qu'il faut comprendre, c'est que vous devez repartir de la zone dans laquelle vous êtes arrivés.

Par exemple si vous arrivez à Pékin, vous pouvez repartir de Tianjin pour la suite de votre trajet, car les deux villes sont dans la même zone. De même vous pouvez arriver à Shanghai et repartir de Hangzhou.

Par contre Xiamen et Canton ne sont pas dans la même zone, donc ça ne fonctionne pas.

Vous avez du mal à vous y retrouver ? Le gouvernement chinois a mis en place un outil permettant de savoir si vous êtes éligibles au transit sans visa et vous indique également où vous êtes autorisé à voyager et où vous êtes autorisé à entrer/sortir.

Comment faire une demande de visa de transit sans visa 72 ou 144 heures ?

La clé de l'utilisation du visa de transit pour la Chine est de s'assurer que tous vos documents sont imprimés. Les documents électronique sur votre téléphone ne seront pas acceptés.

Vous aurez besoin de :

  • Un passeport valide d'un des 53 pays éligibles avec au moins 6 mois de validité ;
  • Carte d'immigration de transit bleue et blanche (disponible à la zone douanière) que vous devez remplir avec les informations demandées (identité, passeport, vol, etc.) ;
  • Visas imprimés pour le pays tiers, prouvant que vous pouvez légalement y entrer. Si votre destination finale ne nécessite pas de visa, vous pouvez ignorer cette étape ;
  • Un billet confirmé vers le pays tiers, départ dans 72 ou 144 heures ;
  • Les réservations d'hôtels correspondant à la durée du transit pourront vous être demandées, pensez à les imprimer !

Avant votre départ, indiquez à votre compagnie aérienne que vous souhaitez profiter du Visa 72-144 heures. Elle pourra ainsi transmettre votre demande au bureau de l'immigration pour traitement. Même s'il est possible de le préciser au moment de l'enregistrement le jour même, par prudence prévoyez de le faire avant.

Lorsque vous atterrissez en Chine, dans la zone douanière vous devez complétez la « Carte d'arrivée pour les étrangers en séjour temporaire » (Arrival Card for Temporary Entry Foreigners). Les voyageurs qui arrivent avec un visa de tourisme rempliront celle en jaune ; une nouvelle (en bleu) a été introduite spécifiquement pour les visas de transit de 144 heures. Normalement vous n'avez donc pas à remplir et présenter celle en jaune (d'ailleurs la plupart des informations demandées sont les mêmes).

Si vous avez entre 14 et 70 ans, vous devrez certainement faire un scan de vos empreintes digitales. Ce sera sur votre chemin, laissez-vous guider.

Recherchez ensuite la file spécifique aux visas de transit 72h ou 144h. C'est indiqué un peu partout (souvent sous la forme 144-HOUR TRANSIT AREA) et vous devez arriver au « Temporary Entry Permit Application ».

Donnez alors l'ensemble des documents et votre passeport à l'agent. Peut-être que l'on vous demandera pourquoi vous êtes en Chine et où vous allez loger. C'est là qu'avoir pensé à imprimer els réservations d'hôtel peut vous faire gagner du temps. N'oubliez pas que la police aux frontière peur éventuellement appeler l'hôtel pour vérifier que vous avez réellement une réservation.

Comment faire si vous logez chez un ami ? Demandez lui alors une lettre d'invitation avec nom, numéro de carte d'identité, adresse, téléphone. Et n'oubliez pas que vous devrez alors vous rendre au commissariat local pour vous enregistrer (si vous êtes dans un hôtel, ce sera fait automatiquement).

Patientez alors pendant que votre dossier soit traité. Suivant les périodes de l'année il peut y avoir beaucoup de monde et les agents ont des piles de passeports à traiter. Soyez patient !

Une fois que tout aura été approuvé, un « permis d'entrée temporaire » sera collé sur une page vierge de votre passeport. Sur ce permis seront précisés la zone dans laquelle vous devrez rester et la date limite pour quitter le territoire chinois.

Vous pouvez alors terminer de passer les derniers contrôles, récupérer vos bagages et quitter l'aéroport.

Si vous avez prévu tous les documents à l'avance, c'est aussi simple que ça.

Comment est compté le temps d'escale de 72 ou 144 heures ?

La durée commence à 0h00 le lendemain, ce qui faut qu'en pratique vous pouvez profiter d'un peu plus de temps.

Par exemple, vous arrivez à 6h du matin le 1er juin, le temps d'escale autorisé ne commencera que le 2 juin et avec un visa 144 heures vous avez jusqu'au 7 juin à 23h59 pour partir.

Ce qui compte c'est l'heure de votre vol et non pas l'heure à laquelle vous revenez à l'aéroport. Si dans l'exemple précédent vous aviez un vol le 8 juin à 0h00, vous serez hos délai et de toutes façon le permis d'entrée vous sera refusé lorsque vous ne demandez.

Que puis-je faire pendant les 144 heures ?

Il y a tant de choses à faire en 6 jours ! Surtout dans les zones les plus larges telles que celle de Pékin/Tianjin/Hebei ou celle de Shanghai/Jiangsu/Zhejiang. Avec le train à grande vitesse chinois vous pouvez facilement et rapidement vous déplacer dans les villes alentours.

Questions fréquentes sur le transit sans visa

Peut-on profiter plusieurs fois du transit sans visa en Chine ?

Oui, tant que vous ne fautes que des escales uniques avant de partir vers un autre pays que celui d'origine. Vous pouvez donc en profiter à l'aller comme au retour. Il n'y a pas non plus de nombre maximal d'utilisation par an.

Peut-on arriver en avion et repartir en bateau de croisière ?

Oui, tant que l'aéroport, le port (et même la gare de train internationale) sont dans la même zone, vous pouvez arriver par un moyen de transport et repartir par un autre.

Que faire si vous êtes bloqués en Chine au delà du délai autorisé ?

S'il s'agit d'un cas de force majeur (accident, maladie, motif familial grave, etc.) alors vous devez demander un visa touristique classique au bureau local de la sécurité publique. Sinon vous serez illégalement sur le territoire chinois et si vous êtes arrêtés vous aurez une amende.

Que faire si vous devez vous rendre dans une ville hors de votre zone ?

Vous ne devez jamais quitter la zone dans laquelle vous avez le droit de vous déplacer . Mais si un motif impérieux vous oblige à en sortir, ne le faites jamais sans au préalable prendre contact avec la police. Vous leur expliquez le problème (si possible en vous faisant aider d'une personne locale) et une solution sera trouvée.

Que faire si le vol a du retard ?

Le problème peut se poser si votre vol est annulé ou s'il subit un gros retard qui vous fera dépasser le délai. Dans ce cas rendez-vous à l'aéroport et renseignez-vous auprès de la compagnie aérienne qui vous orientera alors certainement vers la police aux frontières.

Est-ce que cela fonctionne pour les voyageurs d'affaires ?

Le but de votre visite n'est pas demandé sur le formulaire à compléter, et les différents documents ne parlent pas spécifiquement de voyage touristique. Donc à priori il n'y a pas de restriction sur ce que vous pouvez faire durant votre escale. Mais n'hésitez pas à demander à l'ambassade de Chine pour être certain.

Combien coûte le visa 72 ou 144 heures ?

C'est complètement gratuit, contrairement aux autres visa (notamment le visa touristique qui coûte 126€).

Le transit sans visa est ainsi un formidable moyen de découvrir un bout de Chine en quelques jours, et sans avoir besoin de demander (et payer) un visa. Même si cela vous semble compliqué à la lecture de cet article, sachez que si vous avez bien préparé votre dossier, ça passe comme une lettre à la poste.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?