Pourquoi la Chine s'appelle l'Empire du Milieu ?

Pourquoi la Chine s'appelle l'Empire du Milieu ?

La Chine est appelée zhōngguó (中国) en chinois ; ce mot est souvent traduit par « Empire du Milieu ». Or, cette traduction n'est pas fidèle à son utilisation de l'époque, et d'autre part elle véhicule la vision arrogante d'une civilisation chinoise qui se considérait comme le centre du monde.

Les débuts de la civilisation, chinoise

La Chine est l'une des plus anciennes civilisations du monde, avec une histoire vieille de plus de 5 000 ans, durant laquelle elle a porté plusieurs noms. Cette histoire de la Chine est intimement liée à ses grands fleuves, et la région atour du fleuve jaune, centré sur la région entre Luoyang et Kaifeng est considérée comme le berceau de la civilisation chinoise.

Cette région est connue sous le nom de 中原 (zhōngyuán), signifiant « plaines centrales », avec des activités humaines remontant à la période paléolithique.

L'endroit de l'actuelle Luoyang et ses régions voisines étaient considérées comme le siège politique de la dynastie Xia. Les inscriptions sur certains objets en bronze de cette époque font référence aux « États du centre » (zhōngguó), aux « États de l'Est » ou aux « États du Sud ».

Dès cette période de l'histoire ancienne de la Chine, la notion de zhōngguó ne faisait référence qu'à la région de la capitale, puis sa signification s'est progressivement étendue à la région des plaines centrales, dans les cours moyen et inférieurs du fleuve Jaune.

Les « États Centraux » à l'époque d'une Chine morcelée

Le territoire que l'on désigne aujourd'hui sous le nom de Chine a longtemps été morcelé en de nombreux États plus ou moins indépendants situés dans le nord de la Chine.

Les Qin et les Chu, les plus puissants de ces États, dominaient le paysage politique, mais ils n'exerçaient pas une domination uniforme sur les régions voisines. Lorsque les Chu ont commencé à s'affaiblir vers 500 avant JC, ces États indépendants ont commencé à se faire la guerre pour se disputer territoire et influence. Cette période fut si chaotique que les Chinois l'appellent la période des Royaumes Combattants.

C'est également à cette époque qu'immergeront deux figures qui influenceront profondément la pensée chinoise : Confucius et le semi-légendaire Lao Tseu.

Au cours de cette période, le terme zhōngguó (中国) était utilisé pour désigner les zones moyennes d'influence de ces États, et reflétait les régions culturellement importantes de Chine situées le long de la vallée du fleuve Jaune.

Il s'agissait bien d'un pluriel ; à cette époque, il n'existait pas encore d'empire chinois. Le caractère 国 (guó) avait alors plutôt la signification d'État, ou encore de « ville fortifiée » (d'ailleurs, dans le caractère 国, on retrouve 口 qui a la signification « d'enceinte »). Le caractère 中 signifie « milieu », mais également « central ».

Ainsi, à l'origine, zhōngguó (中国) ne signifiait pas empire du milieu, mais plutôt État Central. C'est-à-dire qu'il désignait la zone autour de laquelle ces États exerçaient leur pouvoir.

Plus tard, après que la Chine soit devenue plus un empire unifié sous la dynastie Qin, zhōngguó faisait référence à la région dans laquelle vivait l'empereur, ce qui signifiait finalement que l'Empire du Milieu était en fait une région dynamique et changeante en fonction de la période de l'histoire que vous regardez et de l'empereur qui régnait.

La Chine se considérait-elle comme le centre du monde ?

Tout d'abord, la Chine était effectivement l'État central dans cette région. Si vous examinez la carte du monde, vous verrez que les montagnes du Tibet rendent difficile le voyage vers l'ouest, et l'océan empêche d'aller vers l'est. Il y avait donc, dans ces circonstances, une frontière intangible dans cette région.

La civilisation chinoise ne s'est pas développée dans la vallée du fleuve Jaune par hasard. Le Sud était trop humide, le Nord trop froid, l'Ouest trop aride, et le Japon, situé à l'Est, était alors un petit État isolé.

Il n'y a donc rien d'étonnant et d'arrogant à considérer le territoire de la Chine de l'époque, comme un État central. C'est-à-dire l'État principal de la région, qui a projeté une influence étonnante sur les cultures de l'Ancien Monde.

À la même époque, les Romains et les peuples voisins de Rome pensaient également que le monde ne comprenait que le Moyen-Orient, l'Afrique saharienne et l'Europe occidentale. Par conséquent, Rome était également perçue comme étant au milieu du monde.

Avec les anciennes routes de la soie, les Chinois ont vu qu'il y avait beaucoup de terres au-delà de leur frontière occidentale, ils savaient donc que leur pays n'était pas au milieu du monde. Il n'était pas pour autant nécessaire de changer un nom qui était déjà usuel.

Comment s'appelait la Chine avant ?

Ce n'est que récemment que le mot 中国 Zhōngguó est utilisé pour désigner la Chine. Au temps des dynasties impériales, on utilisait le nom des dynasties à la place, et cette pratique a perduré jusqu'à la dernière dynastie, celle des Qings.

La première fois que 中国 Zhōngguó a été utilisé comme nom officiel de la nation chinoise, c'était dans le traité sino-russe de Nerchinsk de 1689. Ce n'est qu'avec le début des relations et communications diplomatiques que ce mot a commencé à apparaître plus fréquemment.

En 1912, Zhōngguó a été désigné comme la forme courte du nom chinois de la République de Chine, et la République populaire a hérité du nom en 1949 (中华人民共和国 zhōnghuá rénmín gònghéguó).

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?