Visiter le Guizhou : que faire, quand partir, quels transports

Le Guizhou et sa beauté naturelle restée pratiquement intacte

Le sud-ouest de la Chine possède de nombreux coins en dehors des sentiers battus et souvent méconnus. L'un d'entre eux, le Guizhou, mérite absolument de figurer sur la liste de vos prochains voyages. Avec ses villages de minorités ethniques, ses paysages de rizières et de formations karstiques, sa cuisine alléchante, cette province est un monde à part qui se distingue des métropoles urbaines avec leur flot incessant de voyageurs.

Vous n'avez certainement jamais entendu parler du Guizhou. Et cela ne m'étonnerait guère car il y a déjà tellement d'autres endroits à voir dans ce pays incroyablement vaste et varié.

Entre câliner les pandas à Chengdu, escalader les sommets de Zhangjiajie qui ont inspiré le film Avatar, admirer la skyline sur le Bund à Shanghai, découvrir les guerriers de terre cuite et dévorer de copieuses quantités de raviolis, pourquoi diable voudriez-vous faire une place au pauvre petit Guizhou ?

Peut-être parce que vous avez le goût de l'aventure, que vous n'avez pas peur des défis et que vous aimez les grands espaces !

Ou peut-être voulez-vous découvrir la vraie Chine ? Non pas celle des sites touristiques balisés et surpeuplés, mais la partie verte et subtropicale de la Chine, des endroits si reculés que leur beauté naturelle est restée pratiquement intacte. Là où des minorités ethniques suivent encore les anciennes traditions transmises de génération en génération.

Beauté des paysages et villages ethniques aux coutumes ancestrales

Avec son climat tempéré et ses magnifiques sites pittoresques, la province du Guizhou est l'endroit idéal pour éviter les foules de touristes et profiter de votre propre petit morceau de Chine rurale. Principalement montagneuse, vous y trouverez des rizières, de douces collines, des villages qui se détachent des nuages et des chants et couleurs des minorités qui peuplent la région.

Même si la province est considérée comme l'une des plus pauvres de Chine, elle reste une source de fierté pour les Chinois. Les minorités ethniques qui vivent en Chine et qui sont considérées comme une ressource importante par le peuple et le gouvernement chinois pour leurs coutumes, leurs vêtements et leurs traditions. Avec 18 minorités qui y vivent, le Guizhou est la province qui compte le plus : elles représentent plus de 37 % de la population et 55 % de la province a été désignée comme région autonome pour ces minorités ethniques.

Vous pourrez notamment visiter des villages de Miao, Dong, Hui, Yi, Bouyi, Shui, Zhang ou encore Gejia. Chacun a sa propre histoire, sa propre culture et ses propres coutumes, propres à la minorité ethnique qui y réside. Les traverser c'est un petit voyage à part entière, et c'est l'une des raisons pour lesquelles je vous recommande de voyager dans cette région.

Se laisser captiver par les scènes attrayantes des petits villages, participer aux spectacles traditionnels et goûter aux spécialités locales, ne peut que vous faire du bien et rendre votre voyage d'autant plus agréable.

En raison de son éloignement, la province enclavée de Guizhou n'a jamais joué un rôle important dans l'histoire de la Chine, bien que la vieille ville de Qingyan, avant-poste militaire de l'époque Ming, ne décevra pas vos attentes.

Du fait de son existence solitaire et quelque peu négligée au sein de l'Empire du Milieu, c'était l'une des régions les plus pauvres du pays. Ce n'est qu'au début des années 2000 que le gouvernement a investi des sommes considérables dans le développement de la province de Guizhou. Des autoroutes, des usines, un réseau de trains à grande vitesse et des zones résidentielles ont vu le jour dans toute la province ; le secteur touristique se développe progressivement et commence à prospérer.

Ce qui manquerait à la province du Guizhou, c'est une grande métropole moderne. La capitale Guiyang n'est ni une destination touristique ni une métropole. Mais si vous décidez de voyager ici, ce n'est pas pour admirer les gratte-ciels les mais c'est pour vous immerger dans la nature, découvrir la culture locale, et c'est alors l'endroit idéal.

Top 5 des choses à voir et à faire

C'est l'une des provinces les moins connues de Chine et pourtant il y a tant d'endroits à explorer et de choses à voir.

Guiyang, la capitale du Guizhou

Pas très différente de la majorité des capitales provinciales chinoises, Guiyang semblera à première vue n'être une ville anonyme avec des bâtiments géants de style communiste. Ce n'est donc pas la ville la plus intéressante de Chine mais c'est la plupart du temps le point de départ pour explorer les nombreux fascinants villages de la province. Donc, ne partez pas sans avoir vu quelques-uns de ses sites (une journée suffit).

Malgré la modernisation rapide de ces dernières années, une promenade dans les petites rues cachées derrière les façades modernes permet de découvrir l'ancienne Guiyang, avec les vieux qui jouent au Mah-Jong, les échoppes, les petits restaurants traditionnels et les marchés de rue.

Le parc Qianling concentre la majorité des attractions : un téléphérique et quelques temples. C'est le poumon vert de la ville et un téléphérique branlant vous emmènera au sommet de la montagne d'où vous aurez une vue imprenable sur Guiyang.

L'agréable promenade qui vous ramènera en ville vous fera traverser une forêt peuplée de macaques sauvages pour arriver au temple Hongfu. Construit en 1667 sous la dynastie Ming, c'est le plus grand temple bouddhiste zen de la province.

Le pavillon Jiaxiu à trois étages, est sans doute l'un des plus beaux bâtiment de la ville qui trône sur un rocher milieu de la rivière Nanming. Construit pendant la dynastie Ming pour célébrer les nombreux érudits qui arrivaient en tête des examens impériaux, il est remarquable par son architecture typiquement chinoise avec ses toitures recourbées et ses colonnes.

Pour les amateurs de belles photos, à la tombée de la nuit ne manquez pas le panorama du pavillon et de son pont illuminés par des lampions rouges et dorés qui se reflètent sur les eaux de la rivière. Prolongez ensuite la soirée dans le centre ville qui se transforme alors en un grand marché de nuit pour déguster quelques spécialités locales de street-food.

Les chutes de Huangguoshu

Les chutes d'eau de Huangguoshu sont une autre source de fierté pour la province. La plus grande chute d'eau de Chine s'écoule de la rivière Baishui, se divisant en plusieurs ruisseaux qui dévalent une chute de 77 mètres. Il y a ici un groupe de 18 autres chutes d'eau et plusieurs points de vue d'où l'on peut admirer leur grandeur. Un sentier de randonnée mène à la grotte du rideau d'eau, d'où l'on peut voir les chutes de derrière.

La légende raconte que c'est d'un rocher des chutes qu'est né Sun Wukong, symbole de la littérature classique chinoise et protagoniste de l'opéra traditionnel.

Pour s'y rendre, prenez un train jusqu'à la ville voisine d'Anshun, puis prenez un bus local ou un taxi jusqu'à la cascade de Huangguoshu. Bien qu'elle ne soit pas très excitante, la ville d'Anshun constitue également un bon point de départ pour visiter les alentours..

La vieille ville de Qingyan

Vestige en pierre des temps passés, la ville ancienne de Qingyan était autrefois située à un endroit stratégique, dans une zone très fréquentée qui servait de plaque tournante pour le commerce entre les trois provinces du Guizhou, du Yunnan et du Guangxi. Le premier empereur de la dynastie Ming a voulu renforcer le contrôle de ces régions éloignées et a ordonné la construction de la ville de cette ville en 1378.

Se promener dans le centre-ville historique, c'est une plongée dans le passé avec des bâtiments typiques des époques Ming et Qing, notamment neuf temples, un palais et cinq pavillons, tous entourés des énormes murs de pierre de la ville. Prenez également un moment pour vous promener dans les anciennes rues commerçantes avec leurs élégantes maisons en bois.

Kaili, un voyage parmi les minorités ethniques du Guizhou

La partie orientale de la région est sans doute celle qui mérite le plus d'être visitée. Elle commence à la ville de Kaili, à 180 à l'Est de Guiyang, et couvre une zone qui jusqu'à la frontière avec la province du Hunan, et la province du Guangxi.

Cette partie est peuplée de 18 minorités ethniques, parfois encore privées de tout type de confort, ce qui la rend encore riche en authenticité. La majorité des personnes que vous rencontrerez appartiendront aux Miao (苗) ou aux Dong (侗), les autres sont principalement des sous-groupes de ces deux principales.

Le train est le meilleur moyen de rejoindre Kaili, il y a un départ toutes les 30 minutes environ et le trajet dure une quarantaine de minutes. Une fios arrivés en gare de Kaili, juste à l'extérieur de l'entrée de la ville, de nombreux chauffeurs de taxi seront prêts à vous vendre une excursion pour voir les villages des environs.

La majorité d'entre eux vous proposeront le village de Xijiang (西江) avec ses maisons en bois accrochées à flanc de colline et son vigoureux torrent qui coule en son centre. Le nom complet est « Xijiang le village Miao aux mille maisons » et c’est vraiment l’impression que cela donne. Et malgré l'ouverture au tourisme, l'architecture traditionnelle Miao a été préservée

Le village de Langde (郎德), beaucoup moins touristique est lui aussi facilement accessible depuis Kaili, en bus ou en taxi. La partie haute du village est la plus jolie et la plus pittoresques avec ses maisons traditionnelles en bois sur pilotis. Langde n'est pas grand, et une promenade ne prend pas beaucoup de temps, mais vous pouvez prolonger avec une randonnée le long de la rivière et dans les rizières.

Le village de Langde est construit sur la montagne au milieu des forêts luxuriantes, les maisons sont très rapprochées et construites sur pilotis.

Ne venez pas à Langde pour faire du tourisme et vous divertir, mais pour être dans la nature et découvrir le rythme lent de la vie du village et le réveil au chant du coq.

Les rizières en terrasses de Jiabang

A Kaili il existe de nombreux hameaux disséminés ici et là autour des rizières, qui sont autant d'occasions de belles promenades à faire au milieu de ces paysages en terrasses. Mais pour admirer les plus grandes et les plus longues de la province il faudra faire deux heures de train depuis Guiyang jusqu'à Congjiang et ensuite prendre un autobus pour se rendre aux rizières en terrasses de Jiabang. Elles font partie des 5 plus belles rizières de Chine, et n'ont pas à rougir devant celles de Guilin et du Yunnan.

Les rizières s'étendent sur plus de 10 km le long de la vallée et de nombreux villages disséminés le long de la route menant à la vallée. Les villageois commencent à planter le riz à partir de la mi-avril et le récoltent début octobre, et le paysage varie selon les saisons.

paysage, rizière en terrasse, brume, Jiabang, Guizhou
À Jiabang, les rizières en terrasses taillées en centaines de couches dans le terrain vallonné forme un paysage naturel époustouflant.

D'avril à juin les champs sont inondés d'eau et ressemblent à des miroirs sur les pentes des montagnes. De septembre à octobre les terrasses se parent de couleurs dorées. Le temps humide offre aux rizières en terrasses de Jiabang un paysage mystérieux avec des nuages et de la brume presque tous les matins. C'est un excellent pays de randonnée et un rêve devenu réalité pour les photographes.

Meilleur saison pour visiter et climat de la région

C'est une province essentiellement montagneuse, bien que les régions de l'est et du sud soient relativement plates et que la région de l'ouest fasse partie du magnifique plateau du Yunnan-Guizhou. Le climat du Guizhou est subtropical et humide, ce qui signifie qu'il bénéficie d'hivers doux et d'étés confortables, bien que la province soit fréquemment touchée par de fortes moussons.

Avec une température moyenne d'environ 10 à 20°C, le Guizhou peut être visité toute l'année. Mais c'est aussi une province dans laquelle il pleut beaucoup. Lorsque vosu voyez des photos avec des paysages bien verts, soyez conscients qu'il faut bien arroser tout ça. Il pleut donc souvent de mars à août.

  • Le printemps est chaud et humide : il pleut souvent et c'est l'époque de la plantation du riz ainsi que celle de nombreux festivals traditionnels dans les villages des minorités ethniques ;
  • L'été peut devenir chaud : juillet est le mois le plus chaud de l'année mais les températures dépassent rarement les 30°C. Le Guizhou est très apprécié pour son climat estival tempéré et même si les matinées dans les villages peuvent sembler fraiches c'est le moment idéal pour faire une promenade et apprécier les magnifiques paysages de rizières. Mais l'été est la saison des pluies qui peuvent être imprévisibles alors prévoyez toujours un parapluie avec vous ;
  • L'automne est également une saison agréable pour voyager dans le Guizhou, en particulier le début de l'automne. Il faut un peu plus frais mais il y a surtout beaucoup moins de pluies. C'est meilleur moment pour visiter la cascade de Huangguoshu ;
  • L'hiver n'est pas très froid, ce qui permet de se se promener sans devoir s'emmitoufler dans plusieurs couches de vêtements. C'est la basse saison touristique, vous croiserez peu de voyageurs et c'est aussi à ce moment que les prix sont les moins chers.

Comment se rendre dans le Guizhou

Toute visite de la province commencera probablement par sa capitale Guiyang. Et son aéroport n'est pas desservi par beaucoup de lignes internationales, et vous arriverez donc probablement par un vol intérieur. Il se trouve à 11 km à l'Est de la ville et plusieurs bus permettent de rejoindre le centre.

Carte comment venir dans le Guizhou depuis Pekin, Shanghai, Xiamen, Kunming

Un des moyens les plus populaires d'arriver à Guiyang est en train. Des lignes ferroviaires à grande vitesse la relient progressivement à la plupart des grandes villes chinoises. Les trains de Shanghai et de Pékin mettent désormais environ 9 heures pour les plus rapides.

Surtout, c'est une ville facilement accessible avec des trains directs depuis Kunming, Guilin ou Chongqing qui ne sont qu'à 2h15. Chendgu quant à elle est à environ 3h45, ce qui permet de pouvoir combiner la visite de plusieurs provinces sans avoir besoin de prendre l'avion.

Informations pratiques

Nom en chinois
贵州
Population
38.5 millions d'habitants
x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?