Kubilai khan, le roi mongol qui a changé la Chine

Kubilai khan, le roi mongol qui a changé la Chine

Kubilai Khan était un empereur mongol qui a fondé la dynastie des Yuan en Chine, devenant le premier empereur non Han à diriger l'ensemble de ce pays. Petit-fils du célèbre grand conquérant Gengis Khan, il a développé l'empire jusqu'à sa plus grande taille jamais atteinte, de sorte qu'il s'étendait de la mer Caspienne à la péninsule coréenne.

Les premières années du jeune Kubilai

Kubilai Khan est né en 1215, sous le règne de son grand-père, l'empereur mongol Gengis Khan. Il a beaucoup voyagé avec sa famille tandis que son grand-père a conquis la Chine et les nations musulmanes à l'ouest. Il a appris à monter à cheval, à tirer à l'arc et l'art de la guerre pour devenir un guerrier et un chasseur habile.

Kubilai était très intéressé par la culture des Chinois, qu'il a appris à admirer. Il a étudié les philosophies de la Chine ancienne telles que le confucianisme et le bouddhisme.

En 1251, lorsque Kubilai avait une trentaine d'années, son frère aîné Mongke est devenu le Khan de l'Empire mongol. Mongke a promu Kubilai au rang de dirigeant de la Chine du Nord. Kubilai y mena des campagnes militaires fructueuses, ainsi que dans les régions avoisinantes, mais contrairement aux anciens chefs militaires mongols, il traita les gens qu'il conquit avec retenue. Kubilai a également établi une nouvelle capitale du nord à Shangdu et s'est entouré de conseillers chinois pour l'aider avec la population locale.

Alors qu'il dirigeait son armée contre la dynastie Song, Kubilai a appris que son frère Mongke était mort. Kubilai accepta un traité de paix avec les Song, et rentra chez lui où il lutta contre la prétention au trône de son frère pendant 4 ans. En 1260, Kubilai fut nommé Grand Khan.

Création de la dynastie Yuan

Kubilai Khan voulait unifier toute la Chine sous son règne, et notamment achever sa conquête du sud. En 1271 il a rebaptisé son empire la dynastie des Yuan pour mieux attirer ses sujets chinois, et il a établi sa capitale dans l'actuelle Pékin.

Kubilai assiégea les grandes villes de la dynastie Song en utilisant une sorte de catapulte appelée trébuchet. Les Mongols avaient appris l'existence de ces catapultes alors qu'ils étaient en guerre contre les Perses. Avec ces catapultes, l'armée mongole lança d'énormes rochers sur les villes des Song.

Il lui faudra cinq ans pour conquérir complètement la dynastie Song du sud, mais en 1276, toute la Chine est réunie sous un seul pouvoir. La plupart des Chinois Song ont accepté le règne de Kubilai et en 1279, la dernière opposition des Song est vaincue.

Afin de diriger le grand empire, Kubilai a combiné de nombreux aspects de l'administration mongole et chinoise. Il a également intégré les dirigeants chinois au gouvernement. Les Mongols étaient doués pour faire la guerre, mais il savait qu'ils pouvaient apprendre beaucoup des Chinois sur la gestion d'un grand gouvernement.

Afin de s'assurer que les Mongols restent au pouvoir, Kubilai a établi une hiérarchie sociale qui plaçait les Mongols au sommet et la paysannerie chinoise à la base.

Ce n'était ni plus ni moins qu'une hiérarchie sociale basée sur la race. Les lois des Mongols étant les plus clémentes et celles des Chinois étant très sévères.

Kubilai Khan a fait construire un énorme palais fortifié au centre de la ville. Il a également fait construire un palais du sud dans la ville de Xanadu, où il a rencontré l'explorateur italien Marco Polo, qui a vécu en Chine pendant de nombreuses années. Il a également amélioré les infrastructure de la Chine en construisant des routes et des canaux, en établissant des routes commerciales et en faisant venir de nouvelles idées de pays étrangers.

La promotion du commerce international est une autre politique bien définie. Les artisans sont l'un des groupes qui ont bénéficié de la prise de pouvoir mongole, car ils avaient auparavant un statut social inférieur. Les Mongols étaient particulièrement impressionnés par la porcelaine fine et les œuvres d'art et Kubilai a donc accordé aux artisans des exonérations fiscales.

Route de la soie, commerce, Kubilai Khan
Kubilai Khan a encouragé la croissance commerciale ce qui a permis la diffusion des technologies, des marchandises et de la culture entre la Chine et l'Occident.

Les commerçants étaient encouragés à utiliser le papier-monnaie, les échanges de devises étaient mieux réglementés et le transport des marchandises est facilité par la multiplication des routes et des canaux. Ces politiques ont eu pour effet de créer un boom du commerce, notamment de la porcelaine fine. Kubilai fit de même pour d'autres professions dont les contributions pratiques à la société l'impressionnèrent, comme les médecins et les astronomes.

Les mathématiciens musulmans ont également introduit la géométrie euclidienne, la trigonométrie sphérique et les chiffres arabes en Chine, les cartographes ont établi des cartes précises de toutes les nations le long de la route de la soie et ont grandement influencé les connaissances des dirigeants et des marchands de la dynastie Yuan.

Désirs de conquête

Bien qu'il ait dirigé l'empire le plus riche du monde ainsi que le deuxième plus grand empire terrestre de tous les temps, Kubilai Khan n'était pas satisfait. Il est devenu obsédé par la poursuite des conquêtes en Asie de l'Est et du Sud-Est.

Les attaques contre la Birmanie et le Vietnam ont toutes été des réussites. Chacun de ces pays est devenu un État tributaire de la Chine des Yuan, mais le tribut qu'ils ont versé n'a même pas commencé à payer le coût de leur conquête.

Mais les invasions maritimes du Japon en 1274 et 1281, et de l'Indonésie en 1293, ont été des échecs. Ces défaites ont été perçues par certains des sujets de Kubilai Khan comme un signe qu'il avait perdu le Mandat du Ciel.

Kubilai Khan, armée, invasion Asie du Sud-Est
Bien qu'étant le dirigeant désormais incontesté du plus riche et du plus grand empire du monde, la nature guerrière de Kubilai Khan subsistait toujours. Il décida de se tourner vers l'Est pour conquérir d'autres terres.

En 1281, Chabi, la femme préférée de Kubilai Khan meurt. Ce triste événement fut suivi en 1285 par la mort de Zhenjin, le fils aîné du Grand Khan et héritier présomptif. Avec ces pertes, le Kubilai Khan commença à se retirer de l'administration de son empire.

Le Kubilai Khan essaya de noyer son chagrin dans l'alcool et la nourriture de luxe. Devenu en surpoids et malade, il mourut en 1294 et fut enterré dans un cimetière secret en Mongolie. Son petit-fils Temur lui a succédé en tant que Grand Khan mongol et empereur Yuan.

Le règne de Kubilai Khan aura eu un impact énorme sur l'histoire de l'Asie. Il est considéré comme l'un des plus grands souverains de l'histoire. Il a réuni la Chine après des siècles de division et de conflits et a gouverné avec perspicacité. Bien que la dynastie des Yuan n'ait duré que jusqu'en 1368, elle a servi de précédent à la dynastie ethnique des Manchu Qing.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?