Pourquoi les Chinois portaient une longue tresse ?

Pourquoi les Chinois portaient une longue tresse ?

Si aujourd'hui les coiffures sont principalement esthétique, elles ont souvent une profonde signification historique et révèlent les traditions, les cultures et les vies du passé. Les longs cheveux tressés en natte racontent l'histoire de la vie des Chinois sous la dynastie Mandchoue des Qing entre le 17e siècle et le début du 20e siècle.

Cette coiffure est caractérisée par une partie avant rasée et une queue caractéristique de cheveux tressés qui pend à l'arrière. Dans le monde occidental, l'image des hommes avec des files d'attente est pratiquement synonyme de l'idée de la Chine impériale.

C'était à l'origine une coiffure Mandchoue, une ethnie du Nord-Est de la Chine. En 1644, l'armée Mandchoue a vaincu les Ming et a conquis la Chine. Ils se sont emparés de Pékin et ont établi une nouvelle famille régnante sur le trône, se faisant appeler la dynastie Qing. Ce sera la dernière dynastie impériale de Chine, qui durera jusqu'en 1912.

Une fois le pouvoir établi en Chine, les Mandchous ont ordonné à tous les Chinois d'adopter la coiffure traditionnelle des hommes Mandchous, en signe de soumission au nouveau régime.

Les seules exceptions autorisées étaient pour les moines bouddhistes, qui devaient se raser la tête entière, et les prêtres taoïstes, qui n'avaient pas à se raser.

Cet ordre a suscité une large résistance dans toute la Chine. Les Han étaient habitués aux enseignements de Confucius qui a affirmaient que les cheveux étant transmis par les ancêtres, ils étaient sacrés et que les couper serait irrespectueux.

身體髮膚,受之父母,不敢毀傷,孝至始也
Le corps, les cheveux et la peau sont reçus par les parents, et nous n'osons pas les détruire. Confucius

Les Chinois Han ne s'opposaient pas au port de la tresse à l'arrière de la tête, car ils portaient traditionnellement tous leurs cheveux longs, les attachant ensuite selon différents styles. Mais ils s'opposaient farouchement au rasage du front, de sorte que le gouvernement Qing s'est exclusivement concentré sur l'obligation de raser le front plutôt que de porter la tresse.

Les autorités ont rapidement réduit la plupart des résistances en adoptant une expression qui se résumait essentiellement à une politique de « coupez vos cheveux ou coupez votre tête ». Le refus d'adopter cette coiffure était considéré comme une trahison envers l'empereur, et passible de la peine de mort.

Pour maintenir leur natte de cheveux, les hommes devaient raser le reste de leur tête environ tous les dix jours.

mandchous, coiffure, longue tresse
La coiffure mandchoue signifiait la soumission des Han à la domination de la dynastie Qing, et aidait également à identifier les Han qui refusaient d'accepter la domination de la dynastie Qing.

En revanche les Mandchous n'ont pas édicté de règles équivalentes concernant les coiffures des femmes. Ils n'interféraient pas non plus avec la coutume des Han qui consistait se bander les pieds, bien que les femmes mandchoues n'aient jamais non plus adopté cette pratique.

La plupart des hommes chinois ont donc accepté la règle de la natte, plutôt que de risquer la décapitation. Même les Chinois travaillant à l'étranger maintenaient cette coiffure traditionnelle. En effet, ils prévoyaient généralement de rentrer en Chine après avoir gagné suffisamment d'argent, et ils devaient donc garder les cheveux longs.

Les stéréotypes des Occidentaux sur les Chinois incluaient ainsi toujours cette coiffure, bien que peu de personnes aient probablement réalisé que les hommes portaient leurs cheveux de cette façon par nécessité, et non par choix.

Au début du 20e siècle, une révolution se préparait, et le peuple commençait à être de plus en plus mécontent du gouvernement de la dynastie Qing, surtout après sa défaite humiliante lors de la première guerre sino-japonaise.

Les révolutionnaires chinois ont associé la natte et le crâne à moitié rasé au gouvernement Qing défaillant. Couper sa queue symbolisait donc la rébellion chinoise contre la dynastie Qing, un acte de défi, et c'est devenu une tendance populaire en Chine.

Après la chute de la dynastie Qing, les Chinois n'avaient plus à porter la queue en mandchou. Si certains le faisaient encore en tant que tradition, la plupart l'ont abandonnée après que Puyi, le dernier empereur de Chine, ait lui aussi coupé sa queue.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?