Dynasties pré-impériables chinoises, entre mythes et réalités

Dynasties pré-impériables, entre mythes et réalités

La période pré-impériale de l'empire chinois remonte à des époques très éloignées où il n'existait aucun système écrit, à l'exception des mythologies et légendes dominantes. La civilisation chinoise débute, le long du fleuve Jaune, et va se répandre progressivement vers d'autres régions de la Chine jusqu’à ce que la culture de l'Age de Bronze atteigne son apogée. Puis, alors que que la Chine s'agrandit en territoire et en population, vont émerger les philosophies traditionnelles telles que le confucianisme et le taoïsme.

L'empire chinois a était l'un des plus durables sur Terre, et tout au long de sa longue histoire, plusieurs dynasties se sont succédée. Les familles dynastiques sont souvent restées au pouvoir pendant des centaines d'années, le trône étant transmis de père en fils, jusqu'à ce qu'un autre groupe familial puissant ne prenne la place et fonde une nouvelle dynastie.

La dynastie des Xia est traditionnellement considérée comme la première des nombreuses anciennes maisons de pouvoir chinoises. On pense qu'elle a existé d'environ 2070 à 1600 avant JC. Pourtant, l'existence de cette dynastie a été débattue.

Le premier roi Xia, Yu, aurait réparé les dommages causés par une inondation majeure, et c'est ainsi qu'il a réalisé le Mandat du Ciel, le droit divin de régner.

Bien que cela ait été généralement considéré comme un mythe de la création, des fouilles menées par des archéologues de l'Université de Pékin ont permis de découvrir des preuves d'inondations à grande échelle datant de la période Xia, confirmant ainsi peut-être une partie de l'histoire de la dynastie Xia.

La dynastie Xia a donné naissance à ce qui allait devenir le fondement de la domination chinoise, à savoir la succession familiale, les fils suivant les pères jusqu'au trône.

La dynastie des Xia, première des dynasties chinoises
L'histoire de la dynastie Xia mélange la réalité et le mythe, les historiens la considérant comme réelle alors que d'autres pensent qu'elle n'était rien d'autre qu'une légende.

La dynastie des Xia aurait été renversée en 1600 avant J.C.E. par le premier chef Shang. Parce que l'existence de la dynastie Xia est débattue, la dynastie Shang est parfois considérée comme la première des dynasties chinoises.

Les dirigeants de Shang ont maintenu le contrôle pendant environ 600 ans, et pendant cette période de stabilité, la culture et les innovations chinoises ont prospéré. Cette période a vu l'invention de l'écriture, et de nombreux aspects de l'astronomie (les étoiles, les éclipses, les solstices), étaient déjà connus. Les historiens considèrent cette période comme un âge d'or.

En 1046 avant JC, le roi Shang fut renversé par le roi Zhou ayant pris le pouvoir à ses frontières occidentales peu avant la décadence de l'État de Shang, mettant ainsi fin cette dynastie Shang.

La dynastie Shang et l'Empire de l'âge de bronze
La stabilité du pays pendant la dynastie Shang a conduit à de nombreuses avancées culturelles telles que la fonte industrialisée du bronze, le calendrier, les rituels religieux et l'écriture.

Les tribus Zhou étaient des éleveurs de bétail, mais en quelques siècles, ils ont réussi à adopter un mode de vie sédentaire. Cette période de l'histoire chinoise est mieux étudiée.

La dynastie Zhou régnait du 9e au 3e siècle avant JC, ce qui en fait la plus longue des dynasties chinoises. Elle a vu fleurir certains des écrivains et philosophes les plus influents de la Chine ancienne, tels que Mozi, Confucius et les premiers écrits sur le taoïsme.

Les Zhou ont ainsi régné sur la Chine ancienne pendant près d'un millénaire, établissant les caractéristiques politiques et culturelles distinctives qui devaient être identifiées à la Chine pendant les 2000 années suivantes.

La dynastie Zhou et son impact sur la culture chinoise
Au cours de cette période, tous les éléments clés de la civilisation chinoise ultérieure ont fait leur apparition, notamment le confucianisme et le taoïsme.

Cependant, cette stabilité ne durera pas, et la période de 476 à 221 avant J.-C. a été marquée par des guerres constantes pour le territoire et une autorité centrale faible. Cette période est connue sous le nom de « période des Royaumes Combattants », l'État Zhou en tant que tel n'existait plus et son territoire était divisé en sept royaumes : Wei, Zhao, Han, Qin, Qui, Yan et Chu.

Les royaumes combattants et l'unification de la Chine
Pendant près de trois siècles, les États chinois rivaux se sont battus avec acharnement pour obtenir la domination, jetant les bases de la Chine impériale.

Pendant plus de 200 ans, la Chine ancienne se morcelle en plusieurs royaumes belligérants avant leur réunification par la dynastie Qin, ce qui marquera le commencement de l'âge Impérial de la Chine.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?