7 choses à savoir sur la dynastie chinoise des Sui

7 choses à savoir sur la dynastie Sui

La dynastie Sui, qui a régné pendant seulement trente-huit ans, de 581 à 619, a été l'une des dynasties les plus courtes de l'histoire de la Chine, mais elle a apporté plusieurs contributions importantes, notamment la réunification de la Chine après une longue période de fragmentation et de guerre interne.

Le règne de l'empereur Wendi de Sui est considéré comme une période dorée de l'histoire chinoise avec un vaste excédent agricole, une croissance démographique énorme. Les Sui ont également apporté une grande contribution à la gouvernance et à l'administration, leurs réformes se poursuivant sous le règne de la dynastie Tang qui leur a succédé.

Les Sui ont réunifié la Chine sous la domination d'une seule dynastie après 300 ans de chaos

Après la chute de la dynastie Han en 220 après JC, la Chine est entrée dans une ère de fragmentation qui a vu plusieurs siècles de guerres entre royaumes rivaux. La dynastie Sui a été précédée par la période des dynasties du Nord et du Sud (420 à 589) qui a été marquée par la guerre civile et le chaos politique.

Durant la dernière partie de cette période, les Zhou du Nord ont réunifié la Chine du Nord. Yang Jian a renversé la dynastie des Zhou du Nord en établissant la dynastie des Sui en 581 et en prenant le titre d'empereur Sui Wendi. Il lance une campagne de réunification de la Chine qui se concrétise après sa conquête en 589 de la dynastie Chen, qui règne sur la Chine du Sud.

La dynastie Sui est ainsi devenue la première dynastie à régner sur toute la Chine proprement dite après environ trois siècles depuis la chute de la dynastie Jin.

Le règne de l'empereur Sui Wendi est considéré comme un point culminant de l'histoire chinoise

La dynastie Sui a initié de nombreux développements qui se sont consolidés et ont pris de l'importance au cours de la dynastie Tang qui a succédé à la précédente et dont le règne a été beaucoup plus long. Il s'agit notamment du système politique qui a été adopté sans grand changement par les Tang.

L'empereur Wen a mené plusieurs réformes, qui visaient notamment à réduire les inégalités économiques, éradiquer le népotisme et la corruption, ainsi qu'à améliorer la productivité agricole.

La période médiane de la dynastie Sui est considérée comme un âge d'or de la prospérité avec un vaste excédent agricole qui a permis une croissance rapide de la population jusqu'à son sommet historique.

Ce pic de population a été dépassé plus d'un siècle plus tard, au zénith de la dynastie Tang. Le règne de Wendi est considéré par les historiens comme l'un des sommets de la période impériale de deux millénaires de l'histoire chinoise.

La réunification du nord et du sud de la Chine par les Sui a conduit à l'uniformisation et à la réunification de la monnaie. Elle a également conduit à une toute nouvelle ère poétique pendant les Tang, considérée comme l'âge d'or de la poésie chinoise. Les principaux développements de la production de porcelaine et de sa fabrication à grande échelle remontent également aux règnes des dynasties Sui et Tang.

Les Sui furent l'une des plus courtes dynasties majeures de Chine

Le petit-fils de l'empereur Wendi, Yang Tong, était responsable de la deuxième capitale Luoyang. Après la mort de son grand-père, les fonctionnaires Sui l'ont déclaré empereur. Cependant, en 619, l'un de ces fonctionnaires, Wang Shichong, obligea Yang Tong à lui céder le trône et fit bientôt exécuter Tong.

Cela a marqué la fin de la dynastie Sui qui n'a duré que trente-huit ans, de 581 à 619, ce qui en fait l'une des plus courtes dynasties majeures de l'histoire de la Chine.

La dynastie Sui a été suivie par la dynastie Tang qui a régné sur la Chine pendant environ trois siècles jusqu'en 907. Bien qu'elle ait été de courte-durée, la dynastie Sui a apporté plusieurs contributions importantes, notamment la réunification de la Chine, la construction de grands travaux publics et de nombreux développements culturels.

Le grand canal a été construit

Grand canal, Hangzhou
L'empereur Sui voulait un moyen plus rapide et plus efficace de transporter le grain vers Pékin. Il devait également approvisionner son armée qui protégeait le nord de la Chine contre les Mongols. Il a décidé de relier les canaux existants et de les étendre pour aller de Pékin à Hangzhou.

De grands projets de construction ont été réalisés pendant l'ère Sui. Le plus important d'entre eux était le Grand Canal, qui reste le plus long du monde. Bien que ses parties les plus anciennes aient été construites dès le 5e siècle avant JC, il a été construit en grande partie sous le règne de la dynastie Sui.

Le Grand Canal reliait la capitale de la dynastie, située à l'ouest, aux centres économiques et agricoles de l'est vers Hangzhou, et à la frontière nord près de l'actuel Pékin. Il a facilité le commerce et renforcé les échanges culturels pendant des siècles. La relative facilité de voyage due à sa construction a profité aux dynasties suivantes et s'est avérée être un facteur crucial pour que la Chine reste un empire unifié.

Grand Canal Pékin-Hangzhou, le plus ancien canal du monde
Construit par tronçons dès le 5e siècle avant JC., il fut conçu comme un moyen de communication unifié de l’Empire sous la dynastie Sui au 7e siècle.

Le code juridique Kaihuang a été formulé sous la dynastie Sui

L'un des codes juridiques les plus importants de l'histoire du droit traditionnel chinois, le code Kaihuang, a été formulé sous le règne de l'empereur Wendi. Il se composait de 12 chapitres et de 500 dispositions et a servi de base aux codes juridiques des dynasties suivantes.

Il était beaucoup plus simple que les lois précédentes et des efforts considérables ont été déployés pour s'assurer que les fonctionnaires locaux étudient et appliquent les nouvelles lois. Le code Kaihuang a ensuite été remplacé par le code Tang, qui est considéré comme le plus influent de l'histoire de l'Asie de l'Est.

Le système impérial d'examen a été établi

L'examen impérial était un système d'examen de la fonction publique en Chine pour sélectionner les candidats à la bureaucratie d'État. Il a contribué à façonner la vie intellectuelle, culturelle et politique de la Chine pendant des siècles ; et a influencé plusieurs pays voisins ainsi que certaines nations européennes.

Bien qu'il y ait eu des examens impériaux dès la dynastie Han, un système d'examen moderne et ouvert a été établi pour la première fois en 605, sous le règne de la dynastie Sui. Il y avait des tests standardisés et le recrutement dans la bureaucratie de la fonction publique impériale a commencé à être considéré comme un privilège plutôt qu'un devoir à accomplir aux niveaux inférieurs.

Les examens impériaux sont devenus la principale voie d'accès aux fonctions publiques au milieu de la dynastie des Tang.

L'impression au bloc de bois a été inventée à l'époque Sui

impression au bloc de bois, sculpture
L'impression au bloc de bois a été inventée par les Sui et ce sera cette technique qui sera ensuite diffusée au Japon pour la création des estampes

Une forme d'impression s'était développée en Chine dès la dynastie occidentale des Han. Pendant la dynastie Sui, l'impression au bloc de bois a été inventée ; le texte était gravé sur une planche de bois. La planche était ensuite recouverte d'encre, puis imprimée page par page sur des feuilles de papier.

Cette technologie a produit le premier livre connu avec une date d'impression vérifiable en 868 pendant l'ère Tang. C'était près de 600 ans avant le premier livre imprimé en Europe. L'impression au bloc de bois est restée le type d'impression dominant en Chine jusqu'à ce que la presse à imprimer européenne prenne le relais plusieurs siècles plus tard.

L'invention de l'imprimerie par les chinois et ses conséquences
L'impression par gravure sur planche de bois, puis par caractères mobiles, a été inventée des centaines d'années avant Gutenberg en Europe.
x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?