10 choses étonnantes sur la dynastie impériale chinoise Qin

10 choses étonnantes sur la dynastie impériale Qin

La dynastie Qin a réussi à unir les différents États après une période de guerre quasi-permanente. La première grande dynastie de la Chine impériale a tenu un rôle important dans l'histoire chinoise et a exercé une grande influence sur les dynasties suivantes. Voici 10 faits intéressants sur le règne et les réalisations de la dynastie Qin.

La dynastie Qin a unifié la Chine pour la première fois dans l'histoire, mais son règne n'a duré que 15 ans

La période de l'histoire chinoise précédant le règne de la dynastie Qin est appelée la période des Royaumes Combattants (475 - 221 avant JC). Elle était dominée par sept États belligérants : Han, Zhao, Yan, Wei, Chu, Qi et Qin.

Après plus de 250 ans de guerres sanglantes, les Qin ont conquis les six États restants. Ainsi, en 221 avant JC, pour la première fois dans l'histoire, la Chine est devenue un État centralisé unifié.

Après la mort de Qin Shi Huang, premier empereur de la dynastie, son fils Huhai a pris le trône sous le nom de Qin Er Shi (秦二世, Qín Èr Shì). Il s'est avéré être un leader inefficace et des révoltes ont eu lieu dans tout l'empire. Qin Er Shi se suicida et son neveu Ziying devint le troisième et dernier empereur de la dynastie Qin.

En 207 avant JC, Ziying est vaincu et exécuté par le leader Chu Xiang Yu. L'année suivante, la capitale des Qin fut détruite, mettant fin à leur règne après seulement 15 ans.

La philosophie du légisme a rendu les Qin plus puissants

dynastie qin, estampe, incendie livres
De nombreux livres sur les écoles de philosophie autres que le légisme ont été détruits. Cette démonstration de contrôle extrême a suscité une grande controverse, et beaucoup ont commencé à voir la dynastie Qin sous un jour négatif

Shang Yang était l'un des principaux hommes de l'État Qin pendant la période des Royaumes Combattants. Il a introduit une philosophie politique claire connue sous le nom de légisme.

Le légisme encourageait une guerre pratique et impitoyable, contrairement à la philosophie dominante en Chine selon laquelle la guerre était menée avec une morale telle que l'ennemi était autorisé à se constituer en formation avant l'attaque.

Le légisme a joué un rôle essentiel en rendant les Qin plus puissants politiquement et militairement que les autres États.

Avant la dynastie Qin, diverses philosophies avaient fleuri : le confucianisme était également très influent. La dynastie Qin a régné avec une seule philosophie, le légisme et toutes les autres ont été supprimés. Le légisme donnait un pouvoir absolu à l'empereur et les droits individuels étaient dévalorisés lorsqu'ils entraient en conflit avec ceux du souverain.

Qu'est-ce que la philosophie du légisme dans la Chine ancienne ?
Selon cette philosophie, les humains sont plus enclins à faire le mal que le bien, car ils sont motivés par leur propre intérêt, d'où le besoin de lois strictes.

La dynastie Qin est tristement célèbre pour avoir brûlé des livres et exécuté des savants

La vie des gens sous les Qin était devenue plus dure et plus encadrée qu'elle ne l'était pendant la période précédente. Il y avait cependant d'autres moyens de résister à la tyrannie de l'empereur chinois, et cela se manifesta sous la forme d'érudits confucéens et d'intellectuels d'autres écoles qui rédigèrent des traités et des tracts critiquant le régime en le comparant à la gloire du début de la dynastie Zhou.

En 213 avant JC, le premier ministre Li Siu suggéra de rassembler et de détruire toutes les histoires des dynasties passées, à l'exception de l'histoire de l'État de Qin, et d'exécuter quiconque chercherait à les cacher et à les préserver.

Toutes les écoles philosophiques étaient interdites, sauf le légisme, et toute liberté d'expression a été supprimée. Li Siu brûla les livres et exécuta les savants ainsi que tous ceux qui refusaient de remettre leurs livres ou essayaient de les cacher.

L'écriture chinoise a été unifiée

calligraphie chinoise
Une langue écrite universelle a permis une meilleure communication, une meilleure mise en œuvre des politiques, et un meilleur partage des informations. C'était aussi le début de la calligraphie chinoise.

Avant l'unification de la Chine, les styles de caractères locaux avaient évolué indépendamment les uns des autres pendant des siècles. Cette diversité n'était pas souhaitable dans un gouvernement unifié, car elle entravait la communication, le commerce, la fiscalité et les transports.

En 220 avant JC, Li Si, premier ministre sous Qin Shi Huang, systématise la langue chinoise écrite en promouvant la norme impériale, l'écriture du petit sceau, déjà utilisée dans l'État de Qin. L'écriture du petit sceau fut elle-même normalisée par la suppression des variantes qu'elle contenait.

Ce système d'écriture chinois standardisé a eu un effet unificateur sur la culture chinoise pendant des milliers d'années, et il est considéré comme une réalisation importante sous la dynastie Qin. Un style de calligraphie a également été créé, qui est toujours utilisé.

La dynastie des Qin a établi le premier système d'administration méritocratique en Chine

Pour éviter le chaos politique, Qin Shi Huang, avec l'aide de son Premier ministre Li Si, a aboli le système héréditaire des vassales et l'a remplacé par un nouveau dispositif administratif. L'empire de Qin fut divisé en 36 préfectures, sous lesquelles se trouvaient un certain nombre de comtés. Sous chaque comté, se trouvaient un certain nombre de villes, à leur tour divisées en plus petites unités administratives.

L'ensemble de la Chine était ainsi divisé en unités administratives. Plus important encore, tous les fonctionnaires étaient nommés sur la base du mérite plutôt que sur la base des droits héréditaires, les postes importants étant attribués à des officiers qui se distinguaient dans les batailles.

Le système administratif de Qin a permis l'unification politique et a fortement renforcé le gouvernement central. Bien qu'il ait été modifié par les dynasties suivantes, il a constitué la base de l'administration chinoise pendant les 2 000 années suivantes.

Ce qui deviendra la grande muraille de Chine a été construit à l'époque des Qin

grande muraille de Chine
La dynastie Qin a commencé à travailler sur la Grande Muraille de Chine pour se protéger des invasions du Nord, en agrandissant les fortifications déjà existantes.

Avant l'unification, les différents États avaient construit des murs pour défendre leurs propres frontières. Qin Shi Huang a ordonné la destruction de ces fortifications qui divisaient son empire.

Cependant, pour protéger sa frontière nord, Qin Shi Huang ordonna la construction d'un énorme mur défensif reliant les fortifications le long de la frontière nord de l'empire. Ce mur a été construit principalement pour protéger les tribus Xiongnu du nord et du nord-ouest, contre lesquelles les Qin étaient constamment engagés dans la bataille.

Bien qu'il reste peu de choses de ce mur aujourd'hui, il a été le précurseur de la Grande Muraille de Chine. On estime que des centaines de milliers de personnes sont mortes pendant la construction de ce mur Qin.

Comment les anciens Chinois ont construit la Grande Muraille ?
C'est l'une des structures les plus célèbres du monde entier. Pendant plus de 2000 ans, elle a été construite et étendue pour protéger l'empire chinois des invasions.

Le système d'irrigation de Dujiangyan a été créé

système d'irrigation, Sichuan, rivière Min, dynastie qin, patrimoine mondial de l'UNESCO
Le système d’irrigation de Dujiangyan est un barrage de conservation d’eau sur la rivière Min pour contrôler les inondations et irriguer les plaines de Chengdu, la capitale du Sichuan.

La rivière Min, dans le centre de la province du Sichuan au sud-ouest de la Chine, est le plus long affluent du fleuve Yangtsé. Elle débordait chaque année, ce qui causait de grandes difficultés dans la région située sur ses rives.

Li Bing (李冰, Lǐ Bīng) était un ingénieur chinois qui a servi comme administrateur de l'État de Qin. Il a initié et supervisé la construction du système d'irrigation de Dujiangyan qui a exploité la rivière Min en utilisant une nouvelle méthode de canalisation et de division de l'eau au lieu de suivre les anciennes méthodes de construction des barrages.

Le projet a non seulement permis de faire face aux inondations, mais il a également fait du Sichuan la région agricole la plus productive de Chine. Construit vers 256 avant JC, il est toujours utilisé pour irriguer plus de 5300 km2 de terres et est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est également une attraction touristique majeure en raison de ses caractéristiques techniques avancées.

Système d'irrigation de Dujiangyan, la solution aux innondations
Construit à partir du 3e siècle avant JC ce système a permis de réguler les eaux de la rivière Minjiang et de les distribuer sur les plaines de Chengdu.

Le canal de Lingpu, le plus ancien canal navigable artificiel du monde

canal de Lingpu, dynastie qin, patrimoine mondial de l'UNESCO
Le canal de Lingqu à Guilin est un projet impressionnant créé par la Chine ancienne ; il est considéré comme l'un des projets de conservation de l'eau les plus complets au monde.

En 214 avant JC, afin d'attaquer les tribus du sud, l'Empereur ordonne la construction d'un canal reliant les rivières Xiang et Li. Cela a donné lieu à la formation d'un canal de 36,4 km de long connu sous le nom de canal Lingqu.

Conçu par l'architecte Shi Lu et connu sous le nom de Canal magique, il a également servi à la conservation de l'eau en détournant jusqu'à un tiers du débit du Xiang vers le Li. Le canal de Lingqu, le plus ancien canal du monde et est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Avec la Grande Muraille et le système d'irrigation de Dujiangyan, il est considéré comme l'un des trois grands exploits de l'ingénierie chinoise ancienne.

La célèbre armée de terre cuite a été créée dans le mausolée de Qin Shi Huang

dynastie qin, armée de terre cuite, xi'an
L'empereur Qin Shi Huang a créé un complexe souterrain élaboré au pied de la montagne Lishan, célèbre pour ses statues en terre cuite représentant des guerriers et des chevaux.

Le projet de construction le plus célèbre qui a eu lieu pendant le règne de la dynastie Qin est certainement le mausolée du premier empereur Qin. Situé à Xi'an dans la province du Shaanxi, il a été construit pour entourer sa chambre funéraire. Il a fallu 700,000 hommes et 38 ans pour le construire, de 246 à 208 avant JC.

Le mausolée comprend la célèbre Armée des guerriers en terre cuite grandeur nature, dont le but était de protéger l'empereur dans l'au-delà contre les mauvais esprits.

Chaque soldat en terre cuite de l'armée semble être unique dans ses traits de visage, révélant un haut niveau d'artisanat et d'art. La taille des personnages varie en fonction de leur rôle, les plus grands étant les généraux.

Selon une estimation de 2007, l'armée de terre cuite compterait plus de 8 000 soldats, des chars et des chevaux. Le mausolée de Qin Shi Huang est considéré comme l'un des plus grands sites archéologiques du monde.

Armée de terre cuite à Xi'an : guide complet pour la visiter
Avec plus de 8000 personnages chevaux sculptés, c'est une création humaine absolument incroyable qui doit figurer en bonne place de votre voyage.

Le mot « Chine » tire son nom de la dynastie des Qin

Bien que leur règne ait été court, la dynastie Qin a jeté les bases politiques et administratives des empires ultérieurs. Ses politiques et ses philosophies ont eu une profonde influence sur les dynasties futures, en particulier les Han.

Le mot « Qin » est considéré comme l'ancêtre étymologique du nom européen actuel du pays, la Chine.

x
Que voulez-vous savoir sur la Chine ?